Des Succès méritant des Trophées ? Pas tant que ça.

L’arrivée de la Xbox 360 a marqué, entre autre, pour l’instauration du système de « Succès » ou d’ « Achievement » pour tous les jeux (ça existait déjà mais sur des cas isolés). Au début peu de personnes y prêtaient attention, au mieux les utilisateurs trouvaient ça amusant. Mais petit à petit c’est devenu une exigence. Même les joueurs PS3 ont commencés à réclamer le même système sur leur console, au point d’exiger des patchs sur les jeux sortis avant la mise à jour des Trophées pour qu’ils en proposent aussi (demandez à ceux qui attendent désespérément un patch pour MGS4, le cas typique). Pendant ce temps, sur Steam la pratique s’est également largement répandue même si ce n’est pas encore à 100% le cas, mais on y vient.

 Ce système est ainsi devenu incontournable, au point que même les développeurs publient la liste des Succès de leurs jeux avant même leur sortie. Je dois avouer que moi-même j’apprécie ces petites récompenses qui font plaisir alors qu’elles ne servent pourtant strictement à rien à part montrer ses accomplissements à ses amis. C’est difficile à expliquer, il y a une espèce de satisfaction à voir le petit message d’obtention s’afficher après un acte ingame, même anodin. Dans le fond, c’est bien pensé et plutôt motivant car je vois ça surtout comme un indicateur invitant à explorer davantage un jeu au-delà de l’objectif principal. Entre autre.

Mais j’ai remarqué que depuis quelque temps ce principe à tendance à devenir un cercle vicieux pour certains joueurs. Vous rappelez-vous l’époque des cartes mémoires où les « true gamers » étaient très fiers de produire des sauvegardes de jeux terminés à 100%, de venir à bout de toutes les quêtes d’un RPG, ou obtenir les high scores des jeux de bagnole, et j’en passe ? Désormais ce temps à laissé place au « full succès ». Vous seriez étonnés du nombre de personnes pour qui obtenir tous les succès de tous leurs jeux est devenu une religion, une fierté nationale, le summum du kikitoudur. Qu’on ne me fasse pas dire ce que je n’ai pas dis, terminer un jeu dans tous les sens est louable, et ceux qui ont le temps de procéder ainsi sont bien chanceux de pouvoir le faire (car du temps il faut en avoir de nos jours quand sortent 200 excellents jeux par an). Mais lorsqu’il s’agit de se considérer comme « pro gamer » rien qu’avec ça et de dénigrer les autres à coups de : « Quoi tu n’as que 750G ? Tu sux espèce de low », là il y a un réel souci.

En effet, je n’accorde aucun crédit à ceux qui considèrent leurs 1000G ou leur Platine comme une preuve de leur « roxattitude ». Quand on voit que dans quasiment tous les jeux les défis à relever pour obtenir le 100% sont souvent ridicules type : « Faire 200 tours de piste en arrière » ou « Taper 500 fois un ennemi avec telle arme » décliné en 10 versions -une pour chaque arme-, comment pouvoir s’en vanter sans paraître ridicule ? Si je veux bien admettre que certains défis doivent être ardus, forcément, soyons francs : la plupart des succès qui vont au-delà de la quête principale du jeu sont juste destinés à gonfler la durée de vie artificiellement et souvent stupidement. Il s’agit là purement de « timesink » comme savent si bien le faire les MMORPG, histoire que les développeurs puissent targuer « ouais mais notre jeu si vous faites tout à fond vous en avez pour 100 heures, achetez-le c’est ouf ! », quand ce n’est pas plus vicieux encore en proposant des DLC avec des succès en plus histoire de bien forcer la main aux collectionneurs.

succes(dessin1_p)

Tout ce que prouvent les gamertags avec des jeux terminés à 100% c’est que les joueurs en question ont beaucoup de temps, et surtout du temps à perdre. Et dans le fond, même le chômeur/étudiant de base qui glande toutes ses journées devant l’écran n’a pas assez de temps pour faire tous les bons jeux qui sortent continuellement sans faire des concessions. Dès lors, ce rituel du kékétisme n’est qu’un aveu clair : ces joueurs sont en réalité des gens qui se gâchent tout seuls le plaisir de la découverte de nouveaux jeux. Notre média est tellement varié qu’il devient ridicule de perdre son temps à des défis stupides si c’est pour se priver de tel ou tel autre excellent jeu. Et qu’on ne me parle pas de l’argument de restriction de budget : quand on voit des soldes Steam qui proposent d’excellents jeux à la pelle et à moins de 5€ ou la tonne de superbes jeux indépendants à prix ridicules, même le plus pauvre des joueurs aura toujours de quoi faire toute l’année.

succes(dessin2_p)

A titre personnel, j’ai fréquenté ce type de personnes. Ils n’ont pas hésité à régulièrement pointer du doigt le fait que je jouais à de nombreux jeux mais que je n’avais pas le full succès. Même si je finissais mes jeux à mon aise en explorant et en faisant quelques quêtes annexes par-ci par-là, ce n’était pas assez pour eux. Un jour j’en ai eu assez et je me suis décidé à faire un jeu à 100%. C’est tombé sur Uncharted 2. Lorsque c’était fait, ils m’ont ris au nez en disant que c’était « easy » et que ça ne valait rien. Soit, j’ai alors décidé de reprendre Wipeout HD qui avait à l’époque la réputation d’être l’un des jeux les plus difficiles. Ca m’a pris plusieurs jours à faire du par coeur pour réussir tous les défis, et finalement j’y suis arrivé sans trop de peine, juste du temps. Lorsqu’ils ont vu ça, leur réplique a alors été : « Lol ok GG mais il te reste les autres jeux à faire maintenant lolilol ». Euh ok… Donc si je comprends bien, pour eux ce n’est pas la qualité qui compte mais bien la quantité. Parfait, c’est exactement là où je voulais en venir les gars. Votre kékétisme n’a pas lieu d’être, au contraire c’est plutôt risible de perdre son temps pour des choses aussi insignifiantes.

Depuis que j’ai compris ça, je n’en ai plus rien à carrer des Succès/Trophées. Je termine mes jeux sans m’en soucier et je ne m’inquiète plus lorsque je n’obtiens que 35% après avoir bouclé un RPG. Je préfère ça et pouvoir découvrir une nouvelle aventure que rester là à farmer pendant 100h de jeu pour tuer 1000 ennemis du même type. J’exagère à peine mais l’idée est là : cessez de vous gâcher ce qui est sensé être votre passion et si vous voulez du kékétisme allez donc montrer votre skill sur des jeux comme Street Fighter, Starcraft ou encore Dota. A bon entendeur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s