Zelda Skyward Sword, pourquoi tant de haine ?

zeldass(titre1)

On parle souvent des blasés du jeu vidéo. Si le terme est un peu exagéré, force est de constater qu’on assiste régulièrement à beaucoup de critiques infondées sur des jeux pourtant excellents. Je suis toujours très agacé quand je vois un petit bijou se faire descendre sur des détails ridicules, à tel point que plusieurs années après soit on l’oublie soit on le juge injustement de façon négative. C’est le cas récent de Skyward Sword, ou comment donner une perle aux cochons.

Je n’ai jamais été un fan hardcore de la saga The Legend of Zelda, je l’apprécie beaucoup mais je n’ai pas eu l’occasion étant jeune de pouvoir faire les premiers épisodes. Un énorme trou dans ma culture vidéoludique dû au fait qu’alors que mes amis étaient sur leurs NES et Super NES, j’étais sur PC et console SEGA, plus par choix financiers de mes parents qu’autre chose. Même le tant adulé Ocarina of Time m’aura échappé à l’époque, jusqu’à finalement y avoir accès via le bonus disc de The Wind Waker sur Game Cube, mais ne jamais le terminer par manque de temps (merci ma période MMORPG…), une erreur que je compte corriger lorsque j’achèterai la 3DS Lite mais c’est une autre histoire. Tout ça pour dire que je ne suis pas un expert de la saga mais pas non plus un néophyte, ayant bouclé The Minish Cap, TWW et bien sûr Twilight Princess.

J’ai récemment terminé Zelda : Skyward Sword après une longue aventure de 40 heures (sans toutes les quêtes annexes). Et autant être direct : j’ai adoré. Pourtant je partais sceptique, à la fois parce que je n’ai jamais accroché au principe de la Wii Mote, et surtout parce que l’unanimité de la presse l’a qualifié de « bon mais moins bien que le niveau habituel de la série ». Même l’émission de Gamekult l’a trollé, on se souviendra du rejet complet de Dr Chocapic juste parce que le Motion Gaming « c’est de la merde ». Je suis de son avis, mais j’estime que rejeter pour cette unique raison un excellent jeu comme Skyward Sword n’est pas correct.

zeldass(dessin1_p)

En effet, ce dernier épisode a réussi l’exploit de faire enfin quelque chose de potable de la Wii Mote. Certes les critiques ont raison de dire qu’il faut un temps d’adaptation, je confirme moi-même que j’ai eu du mal à placer correctement des coups d’épée horizontalement pendant tout un temps, mais une fois cela fait le jeu est extrêmement plaisant. La détection des mouvements fonctionne très bien, le recentrage de la visée pour les gadgets se fait très facilement, bref tout est parfaitement calibré et je n’ai à aucun moment eu de souci technique. Voilà ENFIN un jeu Wii qui justifie cette manette, et arriver à me convaincre sur ce style de gameplay n’aura pas été chose simple croyez-moi.

Au-delà de ça, ce que je n’arrive pas à comprendre c’est l’acharnement général à considérer cet épisode comme un sous-Zelda. Qu’on soit partisan du Motion Gaming ou non, l’aventure n’a pourtant rien à envier à Twilight Princess par exemple, bien au contraire ! La progression se renouvelle par rapport aux anciens opus qui se répétaient trop dans le même canevas, de nouveaux gadgets permettent de nouvelles énigmes, les donjons sont très variés. Le gameplay basé sur la Wii Mote permet aussi des situations inédites et surprenantes, dont des casse-têtes parfois bien tordus mais jamais insurmontables. Vraiment, je ne comprends pas les avis négatifs. Ok on pourra pinailler que l’aventure démarre lentement, mais quand c’est pour monter continuellement en intensité jusqu’à la toute fin du jeu bien épique je ne vois pas où est le problème. D’autres critique aussi le style graphique pastel, et si je déplore moi-même que le jeu soit bridé par la Wii à bout de souffle comment peut-on critiquer une question de goût ? Moi j’ai adoré, plus que Twilight Princess même car je trouve que ce style graphique correspond parfaitement bien à l’univers Zelda.

Que ce soit bien dit, Skyward Sword est un excellent Zelda, digne de ses prédécesseurs et indispensable aux fans de la saga. Mon seul reproche est que ça tire un peu en longueur vers la fin. Le dernier donjon est, à mon humble avis, le donjon de trop. Ca plus le fait que je n’aime pas trop le principe du « collectez XXX objets pour obtenir le méga objet ! » et ici on y a droit constamment pour avancer. C’est un peu dommage, j’aurais aimé des objectifs moins besogneux mais encore une fois c’est une appréciation personnelle qui n’enlève rien au plaisir de jeu que j’ai éprouvé de bout en bout, jusqu’à la conclusion de l’histoire que je ne spoilerai pas mais que j’ai trouvé cohérente et qui offre à la saga un bien beau prologue.

zeldass(dessin2_p)

Mais réussir à réunir le respect des codes de la saga avec assez de nouveautés pour ne pas avoir l’impression de se retrouver dans une redite facile, et avec un gameplay soigné et original en prime, tout ça force le respect. Je conseille vivement à tout le monde de faire abstraction des graphismes de 2004 et surtout de laisser une chance au Motion Gaming qui justifie pleinement sa place dans cet épisode. Laissez-lui sa chance, quitte à acheter une Wii à prix cassé d’ici 1 an avec le jeu en occaz. Un très grand Zelda, épique et toujours plaisant à parcourir. A ceux qui malgré tout se bernent à faire l’impasse, alors oubliez à jamais la légende de Zelda : vous n’en êtes simplement plus dignes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s