XCOM – Ennemy Unknown, parce que chaque Homme compte

xcom(titre)

J ‘ai découvert le fameux reboot de XCOM. Ce jeu me faisait de l’oeil depuis sa sortie car je n’avais jamais accroché au concept du jeu au tour par tour mais ici ça semblait être très bien fait et le principe de faire évoluer ses soldats en les perdant définitivement s’ils meurent sur le champ de bataille m’intéressait vraiment. J’ai profité d’une promo inattendue sur le web pour choper le jeu sur Steam 3 fois moins cher que dans la boutique officielle, et j’ai bien fait de foncer les yeux fermés car en effet c’est un très bon trip.

A première vue le jeu pourrait être chiant car on dirait vraiment une sorte de tactical-RPG un peu plus dynamique et sous-poudré d’une histoire d’invasion alien, à la différence qu’il y a un vrai enjeu. J’ai eu tellement peur de perdre un de mes hommes que j’avancais petit à petit en formation la plus sûre possible sans prendre aucun risque. C’est extrêmement jouissif car les situations dérapent régulièrement et il faut pouvoir s’adapter et exploiter à fond les aptitudes de chaque soldat pour limiter au maximum les pertes. La moindre erreur ou inconscience est fatale. Comme ça a été dit sur Gamekult : le jeu ne pardonne pas mais est juste, si on meurt c’est qu’on a merdé. Bien sûr le jeu perd toute sa saveur si on ne joue pas en mode « homme de fer », c’est-à-dire une difficulté où il est impossible de recharger sa sauvegarde en cas de mort : les soldats tombés au combat ne reviennent plus et il y a des répercussions. Car au-delà de l’action sur le terrain, il y a tout un aspect gestion de la base des XCOM qui colle parfaitement au jeu. Il s’agit de gérer ses ressources, étendre ses installations, faire des recherches pour débloquer des améliorations d’équipement, protéger les nations qui nous financent sous peine de les voir quitter le Conseil, ect… C’est vraiment très bien pensé et rien ne doit être laissé au hasard. J’apprécie le côté désespéré de la situation car on part de pas grand-chose et on est le dernier rempart de l’Humanité, ça rend la chose épique.

J’ai eu un peu de mal à bien cerner tous les aspects du jeu et j’ai dû recommencer 2 fois ma partie pour finalement faire un bon départ. J’en suis à plusieurs heures de jeu et je suis toujours au début du jeu, mais quel plaisir de souffrir et s’améliorer à chaque nouvelle partie ! Curieux de voir quelle sera la durée de vie de ce jeu mais là je n’ai qu’une envie, c’est d’y rejouer ! J’en suis au moment où il faut développer la carte d’accès pour pouvoir attaquer la base alien souterraine. J’ai déjà tenté une première attaque mais malgré une lutte acharnée je me suis fais défoncer comme il se doit… La clé est d’en fait bien « farmer » en enchaînant les petites missions aléatoires pour gagner un maximum et booster son équipe, avant de se lancer dans la gueule du loup. Mais je me demande si c’est possible sans faire grimper en flèche l’indice de panique de tous les pays…

Bilan : c’est vraiment un excellent jeu pour toutes les raisons que j’ai citées ces derniers jours. En revanche, maintenant que j’ai terminé l’aventure je dois quand même avouer qu’il y a quelques défauts. A commencer par le côté répétitif : on le ressent vraiment vers la fin de l’aventure, quand il n’y a plus aucune technologie à débloquer et qu’on a tout acheté. Ok on peut dire ça pour tous les jeux mais ici une grosse partie de la motivation venait justement du fait d’accumuler les équipements, et quand ce n’est plus le cas enchaîner les petites missions n’a plus vraiment d’intérêt à part éviter que les nations en quittent le navire du Conseil… A ce stade, je me suis alors juste décidé à lancer la mission finale pour en être quitte. Au passage, gros coup de gueule sur le côté aléatoire du Conseil car sans aucune raison tout à coup un des pays a décidé de se barrer alors que son niveau de panique était au plus bas… Merci pour mon succès foiré juste avant la fin -_- …

Je dois également donner un carton rouge à la fin du jeu, simplement merdique. Ok je ne m’attendais pas à un scénario brillant, mais une bonne conclusion ne serait-ce que juste épique aurait été potable. Pourtant ça commençait bien : SPOILER – Mettez le texte en surbrillance : on doit choisir un soldat psychique pour qu’il devienne « l’Elu » et reçoive un pouvoir ultime. Bien sûr il n’est indiqué nulle part que ce soldat devra obligatoirement être joué lors de l’assaut final et moi comme un connard j’ai balancé un soldat de seconde classe craignant qu’il soit sacrifié… Autant vous dire que la mission partait déjà mal en compagnie d’un noob… Soit, me voilà lancé et tout de suite le « chef » alien communique à travers l’Elu en expliquant qu’en fait leur but était de dresser e contrôler l’Humanité dans l’espoir d’en faire leur armée de pantins mêlant les pouvoirs psychiques et la force physique, là où les éthérés (la race dominante grâce aux pouvoirs psy) voyaient leur évolution aller vers des corps frêles et fragiles. Une histoire déjà vue mille fois dans diverses oeuvres de SF, je pense par exemple aux Asgards de Stargate… Merci le plagiat. Tout ça est finalement maladroit et cette mission finale consiste à un long couloir où on affronte crescendo toutes les races du jeu jusqu’à la salle finale où se trouve l’Ethéré suprême.
Cette ultime baston aura été assez ardue même pour mon équipe surentraînée (excepté le noob) à cause du nombre d’ennemis qui popent de nulle part, bonjour le fairplay. En voyant un de mes hommes tomber au combat et un autre contrôlé mentalement par le boss, j’ai déployé toute ma puissance de feu restante sur le boss en lui-même et j’ai été sauvé par le double critique de mon sniper très bien placé. Autant dire que si son second tir ne passait pas, ça aurait été très chaud.

Et donc voilà, il suffit de tuer le boss final pour terminer la mission, ce qui mène à une cinématique finale pathétique : SPOILER – Mettez le texte en surbrillance : le vaisseau mère menace de devenir un trou noir, alors le soldat Elu prend les commandes pour éloigner le vaisseau de la terre et se sacrifie en le faisant exploser à bonne distance (encore merci Stargate pour l’inspiration)… Wait, what ? Exploser ? Un trou noir ? Quitte à ne pas être originaux, les scénaristes auraient quand même pu rester crédibles…

Bref, un très bon jeu mais au scénario assez mauvais, un de plus… A quand une fin magistrale dans un jeu de SF ? Est-ce si dur que ça ? Aller bon, soit, je garderai un bon souvenir de XCOM. En revanche je n’ai pas tellement envie de recommencer : j’ai eu de très bonnes stats finales et ça me suffit, j’estime avoir fait le tour du jeu et le multijoueurs ne m’intéresse pas du tout.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s