Papo & Yo, plus adulte qu’il n’en a l’air

papo&yo(titre)

Un jeu indépendant relativement bien foutu et à tendance philosophique ? J’achète bien sûr ! Papo & Yo fait partie de ceux-là mais était sorti en exclusivité sur PS3 et depuis les annonces scandaleuses d’incompatibilités des catalogues dématérialisés des consoles entre les générations, qui garantissent de vous faire perdre toute votre ludothèque quand vous changerez de machine, je ne suis plus très chaud d’acheter sur ces plateformes. Sa sortie sur PC a donc été une excellente nouvelle qui a permis de me lancer dans cette aventure atypique.

 

En bref
Il s’agit d’un jeu d’aventure à la troisième personne avec un soupçon d’aventure. Vous contrôlez un enfant dans un monde imaginaire qui se révèle très vite être une subtile métaphore. Le but du jeu est de passer de zones en zones en résolvant de petites énigmes plutôt bien faites. L’originalité du titre réside dans le fait que vous rencontrerez rapidement votre « partenaire », un monstre géant que vous devrez traîner avec vous pour débloquer les accès, à la manière d’un Ico sauf qu’ici le monstre n’en fait qu’à sa tête et vous devrez utiliser des fruits pour le forcer à se déplacer. Il ne manquera pas de vous causer des problèmes en devenant de temps à autre furieux en mangeant une grenouille et vous pourchassera jusqu’à ce que vous réussissiez à le calmer. Je rappelle que tout ceci est métaphorique ; SPOILER – Mettez le texte en surbrillance : Vous comprendrez assez vite qu’en fait le monstre représente le père du petit garçon, et celui-ci a de gros problèmes d’alcool (imagés par les grenouilles) et n’hésites pas à battre son fils. Le jeu est en fait une image d’un garçon qui cherche absolument à aider son père et le fait dans son monde imaginaire.

  papo&yo(3)Le monstre en mode furie. Tout à coup les décors prennent un aspect inquiétant.

Ce que j’en retiens
Des énigmes pas très difficiles mais intéressantes.
 Une ambiance graphique et sonore inspirée directement du Brésil.
 Quelques passages magnifiques où on se contente de contempler le paysage.
 Un scénario très intéressant qui se dévoile de façon très subtile et se conclu par une fin lourde de sens, marquante, et qui prouve que le jeu vidéo est capable d’aborder des sujets très terre à terre de façon sérieuse. SPOILER – Mettez le texte en surbrillance : L’idée du voyage imaginaire pour que le garçon comprenne que quoi qu’il fasse il ne pourra pas sauver son père de l’alcoolisme et de sa descente aux enfers, et que finalement il décide de ne plus souffrir en abandonnant tout sentiment pour son père et ne fasse plus que subir la dure réalité. Même si je ne peux faire qu’imaginer le type de souffrance que l’alcoolisme implique pour tout le monde, cette fin difficile m’a vraiment marquée et fait partie des quelques fins dont je me souviendrai encore dans le futur. 


papo&yo(2)Les énigmes sont bien fichues.

Mes déceptions
 Je ne critiquerai pas le moteur graphique qui n’est certes pas au top mais qui fait le taff convenablement, surtout sur PC. En revanche je regrette une certaine monotonie des décors qui sont souvent toujours dans le même ton.

 Extrêmement court, il faudra moins de 3 heures pour terminer le jeu.
 Le gameplay parfois approximatif ou trop mou qui agace lors de certaines énigmes.

papo&yo(1)De temps à autre, les décors changent pour tendre vers un aspect plus imaginatif.

Conclusion
Papo & Yo n’est pas un grand jeu, mais c’est un jeu marquant pour peu que vous vous y plongiez entièrement. Son histoire est clairement son point fort et je maudis tous les tests des fameux grands reporters de la presse francophone qui ont tous spoilé sans vergogne tout le message que véhicule le jeu. Pour de soi-disant professionnels c’est tout simplement honteux et un manque de respect total pour le lecteur. Mais bref, que vous y ayez échappé ou non le jeu reste une expérience particulière, qui ne plaira pas à tout le monde à cause d’un gameplay parfois un peu gauche ou un peu trop banal au goût de certains (bien que n’exagérons rien le jeu est quand même très carré et agréable), mais qui doit absolument se tenter si vous aimez les jeux à double lecture et si vous voulez pour une fois tester autre chose que du pan-pan boum-boum. L’aventure est courte donc c’est vraiment une expérience à vivre comme un film et le prix est vraiment très bas donc vous n’avez aucune excuse pour ne pas au moins essayer.

 

 

 

Source des screenshots : Réalisés moi-même sur mon PC

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s