Bastion, une aventure atypique

bastion(titre)

Les soldes d’été de Steam battant de leur plein actuellement, au lieu de craquer pour plein de jeux auxquels je n’aurai pas le temps de jouer j’ai plutôt été piocher dans ceux achetés l’année passée à la même période. Ayant un peu de temps libre, mon dévolu s’est jeté sur l’action-rpg Bastion, petite pépite de 2011 que j’ai avalée aujourd’hui en quelques heures. Ca vous donne déjà une idée de mon appréciation générale.

En bref
Il s’agit d’un action-RPG en 3D isométrique développé par un studio indépendant. On y contrôle « Kid », un survivant d’une sorte de plaie mystérieuse qui a visiblement morcelé le monde. Le but du jeu sera de parcourir les niveaux à la recherche d’objets à ramener à la base aérienne : le fameux Bastion, l’endroit capable de rétablir le monde. Beaucoup d’action, jeu plutôt dynamique où il faudra apprendre à bien esquiver, contrer les ennemis avec le bon timing, et bien utiliser l’arsenal plutôt varié. Pas de système de classes ou sorts, le jeu est à mi-chemin entre un « Beat them all » et un Diablo-like, c’est surtout votre skill qui importe mais avec des éléments de RPG comme quelques rares niveaux.

bastion(1)Et voici le fameux Bastion, qui est en fait une sorte de hub central où vous pouvez améliorer votre matos, vos caractéristiques, ect…


Ce que j’en retiens

 De magnifiques graphismes 2D coloriés, le monde de Bastion est très détaillé et a une forte identité visuelle.
 Le concept original du narrateur qui décrit chaque action du joueur en temps réel. Ca permet de donner un cachet particulier à l’histoire.
 Une très bonne bande son, aussi bien le doublage du narrateur que les musiques.
 Un léger humour bienvenu dans les répliques du narrateur.
 Des combats pêchus et rythmés : je ne me suis jamais ennuyé.
 La possibilité de régler soi-même la difficulté au fur et à mesure du jeu via le temple des idoles qui accordent plus ou moins de récompenses selon le degré de challenge.
 SPOILER – Mettez le texte en surbrillance :  La fin du jeu avec un choix qui donne un véritable sens à la quête du héros. J’ai personnellement choisi de ne pas restaurer le monde au stade d’avant la calamité car en y réfléchissant bien ce n’était que répéter les mêmes erreurs du passé et la calamité referait inexorablement surface.

bastion(2)bastion(4)Graphiquement le jeu est sublime et en mouvement c’est encore mieux puisque les niveaux se construisent au fur et à mesure de votre avancée.

 

Mes déceptions
 Il y a bien une histoire mais je l’ai trouvée assez convenue et elle n’implique pas assez le joueur.
 Quelques passages abusés qui m’ont bien fait rager. La difficulté est globalement bien équilibrée mais certaines séquences sont vraiment pénibles.

bastion(3)Deux-trois passages risquent de vous faire criser.

Conclusion
J’ai bouclé le tout en 6 petites heures mais je n’ai pas cherché à réussir tous les défis donc comptez 2 heures de plus pour en faire le tour complet. Il y a un New Game+ une fois le jeu fini au pire des cas.
En tout cas c’est limite un sacrilège d’avoir mis autant de temps à m’y plonger, car Bastion est un excellent petit jeu à la fois au parti pris graphique très réussi et au concept du narrateur bien foutu. Je le conseille aux amateurs d’action-RPG, car question action vous allez être servis croyez-moi. Le tout est sou-poudré d’une histoire sympathique mais sans plus mais qu’importe : on s’amuse et on se laisse porter par ce voyage hors du commun.

 

 

Source des screenshots : Réalisés moi-même sur mon PC

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s