DmC Vergil’s Downfall, ou comment prolonger le plaisir

dmcvergilsdownfall(titre)

Aujourd’hui le très bon DmC Devil May Cry était en solde sur Steam (enfin si on peut appeler 20€ des soldes car je l’ai eu day one à ce prix-là) et qui dit jeu en solde dit réductions pour ses DLC également. Je me suis donc jeté sur Vergil’s Downfall que je guettais depuis quelques mois mais qui était jusqu’ici trop cher. Et j’ai bien fais d’attendre, car même à 4€50 ça reste limite. 

Note : Ne lisez pas cet article si vous n’avez pas fini le jeu original sous peine de vous spoiler légèrement et de ne pas saisir la comparaison.

 

En bref
On prend donc le contrôle de Vergil après sa trahison envers Dante à la fin de DmC. Celui-ci est au bord de la mort et se retrouve projeté dans les limbes afin d’être confronté à ses choix. L’entièreté de cet add-on se déroule dans celles-ci et ça reprend les codes du jeu de base à coups de sauts à faire en s’accrochant à des rebords via le pouvoir de l’ange ou en tirant des objets via le pouvoir du démon. Vergil se manipule presque comme Dante, il débloquera au fur et à mesure ses attaques angéliques et démoniaques, puis quelques pouvoirs spéciaux consommant de la magie, jusqu’à finalement débloquer sa furie. Mais son style de combat est assez différent de celui de Dante et ça offre de nouvelles possibilités d’enchaînements de coups. Le but est simplement d’arriver à la fin de chaque niveau avec le meilleur score possible pour obtenir assez de points pour débloquer toutes les attaques.

 

Ce que j’en retiens
 Plaisir immédiat à découvrir le nouveau style de combat de Vergil.
 Toujours aussi rapide et violent.
 Un combat de boss assez sympathique.
 Des séquences de plate-forme toujours aussi efficaces entre les combats.
 Une difficulté rehaussée par rapport au jeu de base
 SPOILER – Mettez le texte en surbrillance : On assiste à la renaissance de Vergil qui est bien parti pour revenir se venger de Dante accompagné de tous ses sbires.

 dmcvergilsdownfall(3)dmcvergilsdownfall(4)Les combats restent absolument jouissifs même si on retrouve une grosse partie du bestiaire déjà connu. On a droit par contre à un boss inédit qui est assez plaisant.

Mes déceptions
 Beaucoup trop court, à peine 6 missions qui se torchent en un peu plus d’une heure
 Très peu de variétés dans les décors
 Très peu de nouveaux monstres
 Les séquences narratives ne sont plus via le moteur du jeu mais en comics animés de piètre qualité, sûrement pour gagner du temps de développement

dmcvergilsdownfall(1)dmcvergilsdownfall(2)Voilà le genre de décors que vous verrez tout le temps. Ce n’est pas raté, loin de là, mais j’aurais apprécié un passage hors des limbes pour changer. Et ce ne sont pas les cinématiques sous forme de comics qui arriveront à relever le niveau tant elles font cheap.

Conclusion
Vergil’s Downfall n’est pas un mauvais DLC, ni un mauvais DmC. Vergill est très agréable à jouer et très complet, il offre une nouvelle expérience de jeu. Mais on a peine le temps de le maîtriser que c’est déjà fini… C’est d’autant plus impardonnable que les décors sont quasiment toujours identiques et qu’il n’y a aucune séquence de jeu originale. Pire, les comics font vraiment production au rabais. Pour son prix original, ce DLC était une arnaque, à moins de 5€ c’est déjà plus honnête. J’ai pris plaisir à m’y replonger mais j’en ressors frustré tant c’est bref. Puisqu’il y a très peu de chances que ce reboot de Devil May Cry aie un jour une suite vu son échec commercial injuste, je m’y replongerai donc volontiers pour améliorer mes scores et jouer avec toutes les difficultés supérieures, mais je ne garderai vraiment pas de souvenir fort de ce bout de jeu. A récupérer à bon prix et uniquement si vous n’en avez pas eu assez du jeu original.

 

 

Source des screenshots : Réalisés moi-même sur mon PC

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s