Rage, beau mais classique

rage(titre)

Aller hop, encore un jeu chopé aux soldes Steam. Cette fois je me suis attaqué au FPS Rage, le dernier né du studio ID Software que vous connaissez forcément au travers des jeux Doom, Quake ou encore Wolfenstein, bref du gros lourd dans le monde des FPS. J’étais donc en droit de m’attendre à un très bon jeu, mais la réalité n’est pas très séduisante en fin de compte.

En bref
Rage se passe dans un monde post apocalyptique où une météorite s’est écrasée sur Terre et l’Humanité n’a pas eu d’autre choix que de construire des arches mises en sécurité et où sont stockées des personnes et mises en hibernation pour ne se réveiller qu’après le désastre et reconstruire la civilisation. Vous incarnez une de ces personnes qui se réveille dans le futur mais tout semble ne pas s’être passé comme prévu : seul le chaos règne et les arches sont traquées comme une marchandise précieuse pour une mystérieuse raison. Voilà pour ce pitch qui s’avère être très court et pour cause, le jeu ne s’attarde que très peu sur le scénario et se concentre sur ce qui fait la marque de fabrique des FPS ID Software : un gameplay brutal et jouissif avant tout. Rage est donc un FPS à couloirs tout ce qu’il y a de plus basique, mais avec une petite particularité : tout un aspect conduite de véhicules qui vient se greffer au reste.

 

 

Ce que j’en retiens
 De très jolis graphismes. Les décors sont cohérents et détaillés, et il faut bien avouer que le moteur ID Tech 5 fait bien son boulot même si je n’ai pas tellement remarqué de prouesse technique avec leur principe de méga texture sensé afficher des décors qui ne se répètent pas.

rage(2)Vous la voyez, vous, la mega-texture ?

 Artistiquement bien foutu, certes c’est du classique post apocalyptique mais je me suis souvent surpris à admirer les décors ce qui est plutôt bon signe.

rage(1)rage(10)rage(5)rage(15)C’est apocalyptique mais ça a de la gueule.

 L’armement est bien fourni et varié. On trouve une dizaine d’armes (dont des tourelles de défense et des robots d’attaque) et chaque arme possède plusieurs types de munitions pour des effets bien différents.
 Un gameplay simple et efficace. C’est du bon FPS avec la patte ID Software : brutal et jouissif.
 Un bestiaire encore relativement classique mais sympathique pour son comportement et son IA. Ce n’est pas ce qui se fait de mieux mais j’ai été amusé de voir les mutants utiliser l’environnement pour se mouvoir et éviter nos balles par exemple.

rage(17)Il faut les voir en mouvement, de vraies crasses à tuer !

 Tout l’aspect conduite est convaincant lors des courses dans les villes. Les commandes répondent plutôt bien et c’est assez fun pour se changer les idées entre deux massacres. C’est purement facultatif ceci dit, sauf lors de certaines missions.

rage(7)La gestion du boost est primordiale pour faire les meilleurs temps.

 Un système de loot et de craft franchement basique mais qui n’est pas prise de tête et qui ajoute un petit aspect gestion d’inventaire plaisant.
 Le level design qui est conçu pour faire le tour d’un donjon et terminer juste à côté de la sortie quand on a rempli l’objectif, ce qui évite des allers-retours chiants. C’est bien pensé et c’est le genre d’attention que j’apprécie.
 Parfois un peu glauque, pour les amateurs du genre.

rage(11)rage(12)rage(16) On retrouve un petit côté Doom 3 par moment.

 

Mes déceptions
 L’histoire bon sang, c’est si difficile à développer ? Ok venant de ID Software je ne devais pas m’attendre à quelque chose de profond mais créer un univers artistiquement si réussi et finalement pondre 3 lignes de scénario franchement à quoi bon ? Ne vous attendez donc à aucune information en plus du pitch, et à aucun background. En gros, pas de scénario.
 Et cette fin quoi… Déjà, la zone finale est extrêmement courte et facile, mais la conclusion ressemble à une fin de quête annexe brutalement coupée pour y mettre le générique de fin. Ca ne donne même pas envie d’une suite tant c’est plat.

rage(18)Quand vous verrez ce couloir, vous saurez que la fin merdique est proche.

 En dehors des courses, conduire n’est utile que pour aller d’un point A à un point B, l’aspect combats de véhicules est totalement dispensable et d’ailleurs vous pouvez ignorer les ennemis sans soucis.
 Je peux concevoir que faire des jeux linéaires ça sert à l’immersion et la mise en scène, mais là faudrait voir à ne pas exagérer. Rage est un jeu de couloirs de 1 mètre de large, en exagérant à peine… Il est impossible de s’y perdre tant c’est étriqué. En gros : suivez la ligne et tuez tout ce qui a sur votre chemin.
 Un faux monde ouvert, lui aussi sous forme de couloirs mais légèrement plus espacés pour donner l’illusion que ce n’en est pas. Il n’y a d’ailleurs rien à y faire à part exploser deux-trois bagnoles ennemies. Bref si c’est pour faire ça, autant ne rien faire et passer de zone en zone automatiquement.

rage(4)Admirez le beau couloir qui fait office de « monde ouvert ».

 Les quêtes annexes et mini-jeux, inutiles.

 rage(8)rage(9)Du classique, et encore du classique. Que ce soit de la couverture d’allié en snipeur ou le jeu du couteau, on a déjà vu et revu tout ça dans plein de jeu, merci bien. 

 Je ne sais pas si c’est ma carte graphique qui n’est pas très compatible (GTX 590) mais même si le jeu n’a jamais ramé d’un poil en détails graphiques maximum, le jeu a réussi à faire turbiner mes ventilos comme jamais. Pourtant le jeu n’est pas plus beau qu’un Battlefield 3. Mauvaise optimisation donc pour ma part.
 Le jeu est globalement trop simple, même en mode difficile.

Un mot sur le DLC
Acheté en pack avec le jeu lors des soldes, je m’étais laissé tenter car j’en avais lu que du bien et surtout que ça compensait un peu la fin minable du jeu. Et bien laissez-moi vous dire d’entrée que ce DLC n’apporte strictement aucun élément scénaristique. Il s’agit en fait d’une quête parallèle où vous aidez une femme mystérieuse (et fort sexy) à combattre les Scorchers, êtres un peu dégénérés qui planifient d’attaquer je-ne-sais-quoi-et-on-s’en-fous-tellement-c’est-inintéressant.
Le point fort de ce DLC est que ça vous amène à visiter quelques zones inédites, et que les combats sont plus intenses et difficiles que la campagne de base. Ca se débloque au fur et à mesure que vous avancez dans l’histoire de base donc c’est idéal si vous commencez le jeu pour allonger la durée de vie d’environ deux heures. A noter que ça débloque aussi une arme inédite qui est particulièrement cheatée (les barres de fer qui one-shot tous les ennemis et qui ne coûtent pas grand-chose).
J’ai particulièrement aimé le passage de « Bash TV » où on doit lutter contre des vagues de mutants avec très peu de munitions, mais je ne sais pas si c’était dans le scénario de base ou non, si oui alors comptez ça dans les + de mon article.
Bref si vous avez envie de vous lancer dans Rage, je vous conseille l’achat de ce DLC à bas prix pour améliorer positivement l’expérience, mais ça ne sauvera aucunement le scénario. Vous êtes prévenus.

rage(3)rage(6)rage(13)rage(14)Quelques passages sur ce DLC, qui a au moins le mérite de proposer d’autres styles de décors.

Conclusion
Bilan fort mitigé pour ce Rage. D’un côté c’est un bon FPS assez nerveux mais pas original (la campagne marketing s’est fortement axée sur l’aspect véhicules mais ils sont au final très dispensables) et fortement « couloirisé » (c’est peu de le dire), et de l’autre on a un univers très joli mais complètement vide d’intérêt car sans aucun background. Dommage, le pitch de base était très intéressant mais il n’est absolument jamais développé. Cela m’aura pris 12 heures de jeu (j’ai fait toutes les courses et la plupart des quêtes annexes + le DLC en entier), temps de jeu duquel je ne retiendrai pas grand-chose finalement si ce n’est la fin honteuse. Ce n’est pas un mauvais jeu, je dirais même que c’est un jeu correct, mais il donne une impression de non achevé. Quant au mode multijoueurs, je ne l’air même pas testé tant il est annoncé comme banal.

 

 

 

 

Source des screenshots : Réalisés moi-même sur mon PC

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s