Red Faction Armageddon, plus générique tu meurs

redfactionarmageddon(titre)

Je continue ma croisade pour venir à bout de ma liste de jeux en retard, et je m’attaque ici à un rescapé du Humble Bundle THQ de l’année passée : le dernier Red Faction. Autant vous dire tout de suite que je ne suis pas un fana de la série, n’ayant terminé que le premier opus sur PS2 à l’époque, mais comme j’aime bien les TPS je me suis dit que j’allais m’y attaquer même si je savais d’entrée de jeu que s’en était un plutôt moyen.

En bref
La particularité de la série a toujours été de proposer des décors totalement destructibles. Cet épisode ne déroge pas à la règle : tout y est cassable. Et le jeu vous le fait bien comprendre en vous donnant des armes toutes plus destructrices les unes que les autres (lance-roquettes, canon à plasma, grenades, mines, ect). Le terrain de jeu devient bien amusant, d’autant plus qu’on peut reconstruire rapidement tout ce qui a été détruit. Mais à côté de cette particularité, il s’agit ici d’un TPS à couloirs, tout ce qu’il y a de plus basique.

redfactionarmageddon(1)C’est ici que les vraies emmerdes commencent.

 

Ce que j’en retiens
 Beaucoup de fun à complètement ravager l’environnement. C’est d’autant plus motivant qu’en général ça libère de petites planques de ressources ou que ça en génère.

redfactionarmageddon(10)Pas besoin de s’inquiéter pour ce qu’on détruit grâce à la réparation à volonté.

 La grosse variété d’armes. Il y en a vraiment pour tous les goûts et certaines sont même très originales comme l’arme à aimant qui fait tirer deux éléments l’un vers l’autre.
 La possibilité de booster ses capacités au fur et à mesure de l’aventure, ce qui permet de donner un peu de fraîcheur au gameplay.

redfactionarmageddon(3)Les quelques capacités spéciales sont sympathiques.

 Les phases en véhicules, très jouissives. Je pense surtout aux méchas qui sont surpuissants et très funs à piloter, dommage que ces phases de gameplay soient si rares.

redfactionarmageddon(5)Ah qu’il est bon de tout détruire en mecha avec des munitions illimitées.

 Beaucoup d’ennemis à l’écran = beaucoup de carnage.

 

Mes déceptions
 Histoire nulle, bourrée de clichés, sans enjeux et servie par des personnages complètement creux. Même le héros est lamentable, il se la joue un peu humour à la Nathan Drake mais les situations sont censées être dramatique, ça décrédibilise tout.

redfactionarmageddon(7)A la limite seul le décolleté de la demoiselle mérite votre attention.

 Une bande son endormante. C »est mou bon sang, c »est un jeu d’action et bien bourrin donc on est en droit de s »attendre à des musiques soutenues mais là c »est limite des mélodies d’ascenseur.

redfactionarmageddon(9)Difficile de vous montrer une image pour illustrer la bande son, mais c’est dans ce genre de passage de shoot sur rail (un grand classique…) lent à mourir que vous la sentirez passer la BO bien molle.

 Encore un de ces jeux sous forme de couloirs. Je ne suis pas forcément contre ce procédé du moment que ça sert une mise en scène bien foutue mais là il n’y en a quasiment pas donc c’est vraiment aller d’un point A à un point B sans énergie.

redfactionarmageddon(4)Bon, ok, couloirs, mais sérieusement on en vient quand même à nous foutre de grosses flèches dans la gueule pour nous dire où aller ? C’est sérieux là ?

 Et qui dit couloirs dit forcément brider le potentiel de destruction. Ainsi aucun mur ne pourra être détruit, contrairement au premier épisode. Un comble.
 Graphiquement quelconque, ce sont surtout les scènes cinématiques qui sont moches.

redfactionarmageddon(8)Les décors ne sont pas moches mais c’est pas incroyable non plus. C’est juste « Meh » comme dirait l’autre.

 Un bestiaire franchement générique et peu varié.

redfactionarmageddon(2)redfactionarmageddon(6)Un bestiaire qui sent le déjà vu et qui ne file jamais la frousse. A part peut-être les ennemis invisibles… la première fois…

 Globalement trop simple, même avec la difficulté en difficile. La visée assistée au pad rend les choses trop accessibles et on ne manque jamais de munitions.
 Un boss de (pré)fin pitoyablement facile à massacrer.
 Une fin qui vous prend pour un débile. Si c’est pour faire un scénario pareil c’est pas la peine et qu’ils fournissent plutôt des arènes de combats sans contextes où on massacre tout, ça fera économiser du temps et de l’argent à tout le monde… C’est juste une honte pour l’industrie du jeu vidéo. SPOILER – Mettez le texte en surbrillance : Au début du jeu le terraformeur est détruit. Hors à la fin, après avoir buté le boss ultime, la reine du nid (qui n’avait pas vu ça venir ?), tout à coup votre IA assistante vous annonce qu’en fait pour tuer tous les insectes il suffit de rétablir l’atmosphère terrestre sur Mars et donc qu’il faut reconstruire le terraformeur. Alors tout à coup le héros ce dit que ouais ça peut être pas mal de le reconstruire via son bracelet qu’il utilise depuis le début du jeu… Mais bordel, si c’est si simple il n’y a personne qui s’est dit que ce serait une bonne idée de le réparer, avec ou sans aliens ? Je veux dire, l’action se passe pas mal de temps après le prologue donc ils avaient largement le temps de le faire et il n’y a pas d’insectes géants pour les gêner. Cette logique à la con qui montre que les scénaristes du jeu n’avaient aucune idée de vers où ils allaient et qu’ils ont vite fait pondu cette conclusion à la con pour clôturer leur torchon. Oh et puis pas la peine de vous parler de la scène finale où le héros est très content d’avoir sauvé Mars et semble ne pas du tout être affecté par la mort de sa gonzesse. De qui se moque-t-on exactement ?

 

Conclusion
Classique et bourrin, voilà comment résumer ce jeu qui n’a plus grand-chose à voir avec le Red Faction que j’ai connu à l’époque. J’ai passé quelques moments agréables, à petites doses, en bourrinant les ennemis et les décors. Ce n’était pas une souffrance, la preuve je suis arrivé au bout rapidement. Mais c’est un jeu que j’oublierai très rapidement tant il n’a aucun charisme. Un jeu fast food en somme ; ce n’est pas trop dégueulasse, c’est du déjà-vu, mais on l’oubliera vite. Et ce ne sont pas les modes multijoueurs qui apporteront un quelconque intérêt puisqu’entre un clone des modes hordes et du scoring en coop, on nage encore dans du connu.

 

 

Source des screenshots : Réalisés moi-même sur mon PC

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s