The Stanley Parable, un de ces jeux intelligents

thestanleyparable(titre)

Après avoir testé Gone Home, j’enchaîne la série des jeux indépendants au scénario prenant l’ascendant sur le gameplay. Mais cette fois on est beaucoup moins dans un trip intimiste mais plutôt dans une énorme parodie et dérision du monde du jeu vidéo. Et bordel, ça faisait un bon bout de temps que je n’avais pas ris de bon coeur en jouant.
Pour cet article, j’ai choisi de mettre sous balise Spoiler pas mal d’éléments car je trouve que moins on en sait sur le jeu plus l’expérience est épique. De même, je mettrai très peu d’images.

En bref
On incarne Stanley, un employé d’une grande corporation dont le job est… d’appuyer sur les touches de clavier qu’on lui dicte, jour après jour. Mais tout à coup Stanley se rend compte qu’il ne reçoit plus d’ordres de ses supérieurs et tous ses collègues disparaissent mystérieusement. Nous voilà donc aux commandes de ce triste personnage, enfin « commandes » c’est vite dit puisqu’on ne peut que se déplacer et de temps en temps cliquer sur des objets. On se contente donc de suivre l’histoire en compagnie d’un narrateur qui détermine notre chemin au fur et à mesure de son récit… SPOILER – Mettez le texte en surbrillance : ou pas, car tout le principe du jeu tourne autour du concept du dilemme choix. Ainsi, chaque choix aura des conséquences inattendues et mènera à une fin différente. Ainsi, le but du jeu est d’explorer toutes les possibilités car à chaque fin le jeu reboot.

  thestanleyparable(1)Le jeu commence sur un écran titre très explicite.

 

Ce que j »en retiens
 Le narrateur, extrêmement bien doublé et au niveau d’humour qui n’a rien à envier à GlaDOS de Portal.
 La tonne de détails humoristiques planqués dans le décor. Mention spéciale à la salle de réunion.

thestanleyparable(2)Le genre d’humour que propose le jeu.

 Ce jeu est une critique intelligente et subtile SPOILER – Mettez le texte en surbrillance  : de notre condition de joueur mais aussi des pirouettes narratives utilisées dans les jeux qui nous donnent l’illusion du choix.

thestanleyparable(3)Avez-vous vraiment le choix ?

 Même les succès du jeu sont tous plus loufoques les uns que les autres. SPOILER – Mettez le texte en surbrillance : Déjà il faut penser à les activer, et on reçoit un succès pour les avoir débloqués. Il y en a plein d’autres, comme ne pas jouer pendant 4 ans (avancez votre horloge PC !) ou essayer de sauter plein de fois pour obtenir le succès « vous ne pouvez pas sauter dans ce jeu ». Tout simplement génial.
 SPOILER – Mettez le texte en surbrillance : J’ai été de nombreuses fois surpris en pensant « Pfff je dois refaire tout le chemin pour voir la prochaine fin » et en fait le narrateur lui-même est agacé et crée des raccourcis, comme le passage du mot de passe dans le bureau du directeur. 
 SPOILER – Mettez le texte en surbrillance : Ce passage épique où le narrateur nous propose un jeu où on doit faire reculer un bébé en appuyant sur un bouton pour ne pas qu’il tombe dans les flammes. C’est tellement absurde et foutage de gueule que s’en est excellent. Et il parait qu’il y a une fin cachée si on joue le jeu pendant 4 heures comme nous demande le narrateur.
 SPOILER – Mettez le texte en surbrillance : Le narrateur qui s’énerve et qui nous envoie dans d’autres jeux pour se moquer de nous, comme Minecraft et Portal. Un moment culte du jeu vidéo, sans aucun doute.
 SPOILER – Mettez le texte en surbrillance : La scène où le narrateur ne retrouve plus son histoire et tout part en mode what the fuck avec la ligne d’Histoire. 
 SPOILER – Mettez le texte en surbrillance : La fin où on nous met un compte à rebours et où le narrateur se fout littéralement de notre gueule pendant qu’on a l’illusion de pouvoir s’en sortir avec plein de boutons mais en fait on est juste destinés à mourir.
 SPOILER – Mettez le texte en surbrillance : La fin énigmatique où c’est une narratrice qui prend le relai et qui nous envoie dans un musée où l’on voit toutes les ébauches du jeu de façon humoristique.

 

Ma déception
 Pas assez de contenu ! Le jeu est tellement excellent qu’on en voudrait toujours plus.

 

 

Conclusion
Je sais que cet article ne vous en dira pas tellement sur le jeu à cause des spoilers mais c’est voulu ; j’avais suivis les instructions du testeur de Gamekult en me renseignant un minimum dessus et je ne l’ai pas regretté. Vous irez de surprises en surprises avec ce jeu qui est une véritable expérience à part. Je vous suggère de faire confiance aveuglément à tout le bien qu’on dit de ce jeu et de tenter vous aussi l’aventure. Le jeu n’est franchement pas très cher pour la puissance ludique qu’il procure. Je ne peux pas vous dire que c’est le jeu de l’année, car il est vraiment à part, mais c’est sans aucun doute un jeu dont on se souviendra tous dans plusieurs décennies.

 

 

Source des screenshots : Réalisés moi-même sur mon PC

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s