Battlefield 4 : Le test du multi

battlefield4(titre)

Battlefield 4 est enfin sorti ! Vous avez déjà pu tous lire les tests des professionnels mais si comme moi vous êtes déçus de n’y voir que très peu de détails sur le mode multijoueurs et bien trop sur le solo dont tout le monde se fout, alors cet article vous intéressera peut-être. J’ai en effet pu déjà jouer une vingtaine d’heures et en tant qu’ancien de BF3 je peux donner un avis légèrement plus pertinent, que je mettrai à jour plus tard si besoin au fur et à mesure de mon expérience de jeu. En avant, soldat !

 

Les évolutions
– Graphiquement, il n’y a pas un fossé entre BF3 et BF4 mais il y a un réel progrès technologique. Les effets d’explosion, les particules, les éclairages, tout ça est encore plus beau, et les textures ne sont pas en reste. Ce qui bluffe le plus est la qualité d’animation des décors, il suffit de faire une partie sur Paracel Storm pour se rendre compte du travail. Évidemment, le jeu demande plus de ressources pour tourner correctement mais au vu de l’affichage on peut dire que c’est assez bien optimisé, je tourne par exemple en 1080p à 50-60 FPS avec une GTX 590 + 12 Go de DDR3 + i7 960k en mettant tous les détails en ULTRA mais avec un AA X2 au lieu de X4, soit une bonne config d’il y a 2 ans.

battlefield4(4)battlefield4(6)Graphiquement ? Ca claque. Il faut aussi prêter attention au souci du détail permanent.

– Ce qui m’a vraiment scotché c’est la progression fulgurante du rendu sonore. Il était déjà fantastique dans BF3 mais là c’est bien supérieur. Les explosions et les impacts sont d’une violence à peine croyable, et un avion ou un hélico qui passe près de vous déclenchera des sons très réalistes. L’immersion est totale.
– Le fameux moteur « Levolution » qui consiste à un gros événement qui se déclenche en pleine partie et qui modifie la carte. Après avoir testé toutes les maps, j’ai trouvé ce principe assez chouette mais pas révolutionnaire. Ca apporte surtout beaucoup de spectacle mais ça modifie rarement l’approche d’attaque, ça dépend vraiment de la carte à vrai dire.

           battlefield4(5)Voir le gros bateau qui s’échoue devant nous pour la première fois fait partie de ces moments cultes du jeu vidéo.

– On retrouve tous les modes de jeu classiques, mais il y en a deux nouveaux : un mode à la Counter Strike où on doit attendre la fin du round si on meurt et où il faut planter et faire exploser une bombe chez l’ennemi. On ne peut pas vraiment parler de nouveauté donc mais je suppose que ce sera un mode très apprécié en esport. Le vrai nouveau mode consiste en une bombe qui apparaît aléatoirement sur la carte, et tout le monde la voit ; l’objectif est alors de la prendre et la placer sur une cible ennemie, mais l’ennemi peut voir qui porte la bombe donc ça tourne à la chasse à l’homme. A ne jouer qu’à 32 joueurs maximum car le peu que j’ai essayé virait rapidement au bordel. Enfin bref, c’est très bien mais de toute façon le mode Conquête restera le plus populaire.
– L’interface de déploiement a été entièrement revue. C’est beaucoup plus clair et on peut voir en direct et sans ralentissement ce que vos coéquipiers voient afin d’évaluer si repop sur eux est sûr ou non.

 

Ce qui est mieux que BF3
– Le nerf de la classe d’assaut au niveau de l’utilisation du défibrillateur. Il fonctionne de la même manière que dans BF3 mais on reçoit nettement moins de points puisqu’on passe de 100 (qui correspondait à un kill) à 20, ce qui est nettement plus raisonnable et qui devrait calmer les ardeurs des profiteurs qui jouaient 24h/24 sur la map Metro à 64 joueurs pour farmer énormément de points en se contentant de relever les morts. Mais en contrepartie, les gens ont tendance à ne plus l’équiper ou même ne plus prendre la peine de relever les autres…
– Autre nerf bienvenu : la régénération des véhicules. Avant, si on n’enchaînait pas les roquettes sur un tank celui-ci avait le temps de se régénérer et le coup aura été nul. Maintenant les véhicules sont toujours aussi solides mais doivent être beaucoup plus prudents face aux ingénieurs.

battlefield4(1)Fini le stress des ingénieurs qui les poussait à se mettre à découvert pour placer leurs roquettes le plus vite possible.

– Vous pouvez désormais choisir quel sera votre second gadget. Dans BF3 on vous laissait une case et on vous imposait le second (défibrillateur, torche de réparation, ect), ici on vous laisse donc plus de choix.
– Quelques modifications de gadgets plutôt bien pensés, comme par exemple la variante des trousses de soins qui se ramassent désormais, ce qui permet de mieux cibler les soins en évitant que votre pote se barre une fois la caisse posée au sol parce qu’il ne faut pas attention ; il vous suffit de la lui lancer et voilà. Idem pour les munitions. A noter qu’on peut toujours choisir la bonne vieille caisse si on veut (à débloquer).
– Vous en aviez marre de vous faire piquer vos kills à 95% d’assist ? Désormais, si vous avez plus de 75% d’assist ça vous est compté comme un kill entier. J’ai envie de dire enfin !
– Des escouades de 5 au lieu de 4, vachement plus efficace pour agir en groupe !
– Enfin de la VoIP intégré dans le jeu. Cela vous permet de parler oralement avec votre escouade même si ce sont des inconnus. A condition qu’ils parlent votre langue et ne fassent pas partie de ces gens qui n’ont pas de micro sur PC (10€ au supermarché les gars, bougez-vous le fion).
– On peut désormais voir précisément les statistiques de nos armes et voir l’évolution sur celles-ci selon l’accessoire équipé. Pas trop tôt. Il y a même carrément une map dédiée aux tests dans laquelle vous aurez tous les jouets possibles pour vous familiariser avec le jeu.
– La casse dans les décors ! Certes on n’est toujours pas face à un jeu où tous les bâtiments sont destructibles, mais ça va tout de même bien plus loin que BF3. Certains bâtiments s’écroulent sur eux-mêmes après avoir subis trop de dégâts, et quasiment tous les murs peuvent être pulvérisés. Vous n’êtes jamais à l’abri !

battlefield4(17)Par exemple, ceci était une salle 10 minutes auparavant, maintenant c’est juste une surface en plein air !

 

Ce qui est moins bien que BF3
– On débloque toujours les armes en amassant de l’XP mais désormais on ne pourra plus débloquer tous les accessoires de celles-ci rien que via l’XP. Il faudra en effet compter sur la chance via des « packs » qu’on reçoit tous les 2 rangs ou tous les X kills (ou autres conditions que je ne connais pas encore) et chaque pack a une chance de donner tels ou tels accessoires. Heureusement les accessoires essentiels sont tous dispos via l’XP donc ce n’est pas très dérangeant, mais j’ai peur de voir des dérives avec des packs à acheter en micro transactions à l’avenir…
– Ces fameux packs donnent aussi des bonus d’XP (25%-50% pour la prochaine heure de jeu), ce qui est tout aussi inquiétant des dérives que ça peut engendrer.
– La mini carte ne peut plus s’agrandir en taille moyenne. Vous avez juste le choix entre petit dans un coin ou grand sur tout l’écran…

 

Un jeu beaucoup plus axé sur le teamplay
– Les capacités secondaires (comme courir plus vite, avoir un plus gros chargeur, ect) ne peuvent plus s’équiper comme un gadget. On doit plutôt choisir un « pack » de capacités (du style offensif ou défensif) et celles-ci ne sont pas actives directement. Il faudra remplir une sorte de barre d’expérience à chaque partie en effectuant des actions d’escouade (soins d’escouade, suivre les ordres du leader, repérage d’escouade, ect). Et attention car si vous n’effectuez plus d’actions une fois votre barre remplie celle-ci retombe tout doucement et vous perdez vos avantages. C’est une façon très intelligente de pousser les gens à jouer en groupe.
– L’aspect leader d’escouade existait déjà dans BF3 avec des points bonus à la clé mais soyons francs : personne n’y faisait attention. Ici, un gros effort a été fait pour bien indiquer visuellement sur la mini-map ce que votre leader attend de vous, tandis qu’on voit beaucoup plus clairement l’objectif grâce à des flèches qui pointent l’objectif. Les bigleux n’ont donc plus d’excuse.

battlefield4(11)Et quand vous êtes leader, pensez à régulièrement indiquer les objectifs à vos équipiers… C’est très simple, il suffit de pointer et d’appuyer sur la touche de désignation.

– Le rôle commandeur est très bien pensé. Celui-ci ne peut jouer que sur la carte et voit toutes les troupes alliées. Je l’ai testé le temps d’une partie et c’était assez fun et plus complexe qu’on le pense. On peut sélectionne chaque leader d’escouade et lui indiquer son objectif, lequel il choisira de suivre en donnant lui-même un ordre à ses équipiers. On dispose aussi de tout un tas de gadgets débloqués selon les points que votre équipe contrôle. Ainsi, contrôler le point central de la map donnera assez aux tirs de missiles à distance. Mais de façon plus globale, vous disposez de drones pour soit révéler la position des ennemis dans une zone précise, soit masquer celle de vos équipiers. Vous pouvez aussi effectuer des scans sur toute la map à intervalles régulières ou carrément larguer des véhicules. Bref c’est très intense, fun et assez tactique.

battlefield4(10)Au plus il y a d’escouades à gérer, au plus c’est difficile. Mais au final le plus difficile est de se faire entendre quand on est face à des gens qui ne jouent pas le jeu…

 

Des maps plus riches
– Le jeu propose 10 maps, toutes assez différentes les unes des autres. Non seulement les décors sont très variés, mais le gameplay l’est également. Ca va de la map pensée pour des combats de véhicules à la map exclusivement dédiée aux combats d’infanterie, en passant par un mix des deux.

battlefield4(8)Les environnements sont très variés.

– Gros point fort pour moi : les cartes ont été conçues dans une optique de 64 joueurs et non plus 24-32 comme dans BF3. On peut remercier les nouvelles consoles qui ne pénalisent plus les joueurs PC avec des cartes bien trop petites pour être jouées à 64, car il faut être francs dans BF3 il n’y avait que 3 maps (4 si on compte le canal mais c’est déjà limite) qui étaient conçues pour ça.

battlefield4(16)Bon, sauf Operation Locker où ça ressemble souvent à ceci à 64 joueurs… Metro le retour…

 

Survol des maps
– Siege of Shangai : C’est la map de la Beta, donc forcément déjà bien connue pour son immeuble qui s’écroule quand on affaiblit ses fondations. Map très intéressante à jouer grâce à sa verticalité ; elle permet aux snipers de se faire plaisir sans forcément frustrer les autres classes au sol car il y a plein d’endroits pour se déplacer à couvert. Par contre je déteste vraiment ces saloperies d’ascenseurs et je ne les prends jamais car à chaque fois on est certain de se faire accueillir par du C4 ou autre joyeuseté.

battlefield4(12)Survoler les gratte-ciel de cette carte reste toujours un spectacle impressionnant.

– Paracel Storm : Probablement l’une de mes maps préférées grâce à son ambiance météorologique qui se dégrade au fur et à mesure de la partie. Elle est composée de petites îles bien chargées en végétations, ce qui permet de surprendre l’ennemi. Le centre de la carte propose des tranchées fort pratiques pour défendre la zone, jusqu’à ce que l’événement Levolution vienne foutre un paquebot sur l’endroit histoire de déloger tous les campeurs.
– Operation Locker : Aucun véhicule, environnements cloisonnés, c’est grosso-modo la map « Metro » de BF4… C’est-à-dire complètement débile à 64 joueurs puisque ça se résume à de la campe et du lancer de grenades permanent. Ceci dit elle offre pas mal de points d’approches donc ce doit être une map très intéressante à jouer, mais à 32 joueurs maximum.

battlefield4(14)La particularité de cette map est qu’en contact avec l’extérieur on se met à littéralement geler sur place.

– Flood Zone : Une autre map très vertical avec ses immeubles et qui a un événement très intéressant puisque la zone se retrouve inondée après un moment. Ainsi le sol n’est plus accessible mais ça permet de se déplacer furtivement en nageant sous l’eau. Ceci dit j’ai moins apprécié cette map car tout le monde reste sur les toits et ça snipe sec. Ca vire rapidement au bordel.

battlefield4(9)Le concept de cette map est l’un des plus ingénieux mais ça reste pour moi l’une des maps les plus frustrantes.

– Golmud Railway : Voilà la map à véhicules par excellence : grande et au terrain dégagé. Sa particularité est qu’un de ses points est sur un train qui peut être déplacé côté allié ou ennemi selon la supériorité du moment. Il y a énormément de véhicules à choisir donc ça fera plaisir aux amateurs, par contre je déplore le fait que les développeurs n’ont pas reproduit l’astuce du DLC End Game de BF3 : mettre des motos à chaque point pour que l’infanterie puisse se déplacer rapidement de l’un à l’autre. Ca rend la progression à pied fort pénible et pas du tout sécurisée.
– Dawnbreaker : Elle fait fortement penser à Shangai mais en moins bien je trouve. Son seul événement est qu’on commence de nuit jusqu’à un très joli lever de soleil mais ce n’est pas franchement impactant. C’est surtout une map d’infanterie dans les bâtiments mais aussi de véhicules dans les rues.

battlefield4(3)C’est Shangai mais de nuit, grosso-modo.

– Hainan Resort : La map à snipers par excellence. Il suffit qu’ils s’installent sur le grand bâtiment touriste au centre de la carte pour qu’on se fasse défoncer un peu partout. Ce sera surtout au pied de cet hôtel que les affrontements se joueront.

battlefield4(13)On y trouve aussi des lanceurs de missiles bien dévastateurs à longue portée, mais très vulnérables une fois découverts.

– Lancang Dam : Une map visuellement très impressionnante car gigantesque dans ses décors. Au centre se trouve un barrage qui sépare la map en deux, et celui-ci laisse échapper l’eau s’il est trop endommagé, emportant tous ceux qui se trouvent dans le sillage du courant. Cette map est très plaisante à jouer car elle est en forme de U, mais je déplore le manque de moyens pour atteindre la petite l’île à l’intérieur de ce U car il faut souvent nager mais on se fait du coup défoncer rapidement par l’ennemi qui la campe. Par contre, le laboratoire de recherche offre des combats d’infanterie très intenses.

battlefield4(7)On peut voir le barrage qui est démoli au fur et à mesure.

– Rogue Transmission : Encore une map gigantesque avec en son centre une énorme parabole satellite qui s’écroule sur elle-même après un certain temps, modifiant complètement le décor sous ses débris. Je n’y ai pas encore beaucoup joué car étrangement elle est peu présente sur les serveurs mais elle est très bien foutue et profite autant aux véhicules qu’à l’infanterie.

battlefield4(2)L’action se passe aussi bien au-dessus qu’en dessous de ce dôme géant.

– Zavod 311 : Une carte très boisée et moyennement grande avec de grands hangars à chaque point d’intérêt pour protéger les troupes. Au centre se trouve une très grande usine qui canalise les gunfights. Il parait qu’on peut faire tomber une cheminée sur la carte mais je ne l’ai encore jamais vu.

 

Alors, Battlefield 3.5 ou pas ?
Si on veut faire le chieur, alors on dira que oui. Mais quand on considère les différents ajouts que j’ai évoqués dans cet article, alors le fan de BF3 repassera à la caisse avec plaisir pour BF4, c’est aussi simple que ça. Car à part quelques détails, BF4 est bel et bien supérieur à BF3 à tous les niveaux et les DLC qui arrivent devraient comme pour BF3 grandement améliorer le contenu du jeu. Et histoire de faire le troll, s’il s’agit de BF3.5 alors CoD en est au +0.1 chaque année quand on compare les innovations de chaque série à leurs nouveaux épisodes respectifs…

 

BONUS : Les bugs du lancement
Je me dois par contre de donner un gros point négatif au jeu même si ça ne concerne que ses premières semaines de mise en service : ses bugs. Entre les déconnexions intempestives des serveurs qui annulent tous les points qu’on s’est fait, les crash du jeu systématiques lors de certains événements comme le building de Shangai qui s’écroule, les pertes de son sur certaines maps, et j’en passe…, on peut dire que ce n’est pas un jeu bien terminé que nous délivre là DICE. Bon, au moins c’était jouable au lancement, mais ça reste très agaçant et à l’heure où j’écris ces lignes, soit quasiment 1 semaine après la sortie du jeu, rien n’est encore amélioré.

battlefield4(15)Admirez la belle texture foireuse au fond. Bon, là je pinaille car ça ne m’est arrivé qu’une fois, mais le reste c’est constant…

 

Conclusion
De mon point de vue, cet épisode dégage une ambiance bien plus épique que le précédent, mais aussi bien plus bordelique. Moi qui m’en sortais plutôt bien dans BF3 je dois admettre avoir eu du mal à reprendre du service dans cet opus, la faute à des maps bien plus grandes et donc bien plus propices aux mauvaises surprises (ennemis qui vous prennent à revers, snipers, véhicules à foison, ect). Il y a une réelle courbe d’apprentissage pour apprivoiser les cartes et les comportements ennemis, même pour un pro. Mais plus que jamais, c’est apprendre à jouer en groupe qui sera le plus important. Pour le reste, je suis pour le moment comblé après cette première approche de 20 heures de jeu : plus grand, plus beau, plus ingénieux, ce BF4 me procure plus de fun encore que le 3 qui plaçait déjà la barre bien haut, et rien que pour ça je ne regrette pas mon achat.

 

 

Source des screenshots : Réalisés moi-même sur mon PC

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s