Brothers – A Tale of Two Sons

brothers(titre)

Ca y est, je me suis enfin mis à ce fameux jeu que beaucoup ont acclamé comme étant LE jeu de l’été 2013 grâce à un concept original et une histoire très forte. Et ce à juste titre. Il a d’ailleurs frôlé de peu le titre du jeu de l’année pour ma part, c’est dire. De peu…

En bref
Il s’agit d’un jeu d’aventure-exploration 3D à caméra fixe dans lequel vous incarnez non pas un mais deux personnages en même temps, deux frères pour être plus précis. Tout commence lorsque leur père est atteint d’une maladie incurable, sauf grâce à un produit spécial qu’on ne trouve qu’à un arbre très éloigné de leur foyer. Ils se mettent alors en route pour un voyage pour sauver leur père, et feront tout un tas de rencontres sur leur route qui sera aussi parsemée d’énigmes à résoudre.

 

Ce que j’en retiens
 Une progression dans des décors magnifiques et variés. Leurs thèmes graphiques ne sont pas originaux mais c’est calme, c’est beau, c’est reposant. Ce fût une magnifique balade, tout en douceur avec un aspect contemplatif très appréciable.

brothers(1)brothers(4)brothers(9)brothers(10)On n’est pas face à de la surenchère graphique mais en plein jeu ça émerveille tout autant.

brothers(6)brothers(7)Le jeu fait quelques clins d’oeil très visibles à Ico dont il s’inspire visiblement beaucoup.

 Le principe des deux personnages à contrôler via une seule manette en fait un jeu coop en solo. Le plus simple si vous avez du mal c’est de bien déplacer vos personnages du bon côté de l’écran selon leur stick attribué. C’est assez déroutant au début mais on s’y fait et ça donne lieu à quelques énigmes au concept sympathique.

brothers(3)brothers(8)Les casse-têtes ne sont pas très difficiles mais sont souvent originaux.

 D’ailleurs on ne s’ennuie jamais grâce au renouvellement constant des situations.

brothers(5)On a même droit à quelques « boss » de temps en temps pour casser le rythme.

 Je trouve ça fascinant de voir que les auteurs ont réussi à raconter une histoire sans un seul mot compréhensible, puisque les personnages parlent un langage inconnu (comme les Sims). On comprend les dialogues avec les gestes et les intonations, c’est vraiment très bien foutu.
 Il y a vraiment un côté léger et jovial dans la progression, avec notamment le petit frère qui interagit de manière désinvolte avec les personnages. On trouve tout un tas de petites scènes amusantes qui donnent un peu de fraîcheur à l’ensemble, comme par exemple le passage où on doit se cacher derrière les bonhommes de neige aux postures idiotes pour ne pas se faire repérer.

brothers(2)Le petit frère n’en manquera pas une pour faire l’enfant, ce qui prêtera à sourire plus d’une fois.

 De très belles musiques, dont le thème principal qui est magnifique. Elles collent parfaitement au côté féérique de cette promenade de ce monde magique.
 Une belle histoire qui va à l’essentiel sans s’embarrasser de cutscenes longues et inutiles. La fin est assez remarquable car SPOILER – Mettez le texte en surbrillance : elle est réellement tragique avec le père sauvé mais qui aura coûté le sacrifice du grand frère. Les développeurs ont voulu impliquer le joueur en rendant jouable la scène d’enterrement du grand frère, ce qui est d’autant plus poignant, tandis que la scène finale où le père pleure devant la tombe de son fils et de sa femme est dramatique. Au final l’aventure aura servi à faire grandir le petit frère qui était traumatisé par la mort de sa mère. Il aura son grand frère toujours à ses côtés et c’est remarquablement mis en scène dans la dernière séquence.

 

 

Ma déception
C’est très très court, ça m’aura pris 2h30 en tout et pourtant j’ai fouillé les décors pour faire les petites histoires annexes (comme le pendu). On m’a vendu le jeu comme étant un fort déclencheur d’émotions mais personnellement sa très faible durée de vie et sa conclusion trop précipitée ne m’ont pas permis de vraiment me plonger dans l’aventure et de fait les événements finaux ne m’ont pas autant touché que je l’aurais pensé. Je suis le premier à dire qu’une courte durée de vie n’est pas très pénalisante si l’expérience est intense, mais je trouve que dans le cas d’une histoire il faut quand même avoir le temps de s’y plonger pour se sentir impliqué émotionnellement. Je trouve que ça manque de quelques scènes qui renforcent la complicité entre les deux frères, voir leur amour pour leur père.

 

 

Conclusion
J’avoue que j’ai pondu-là un article très court pour un jeu qui mériterait plus d’éloges, c’est vrai. Mais j’en ressors avec cette impression d’être face à un jeu qui m’a été sur-vendu avec toutes les critiques élogieuses qui masquent un peu trop sa grosse lacune : sa durée de vie. Comme je l’ai dit, ça m’a empêché de me plonger dans l’histoire et par conséquent la fin, même si bien conçue, ne m’a pas autant touché qu’on me l’a promis. Ce fut tout de même un beau voyage très plaisant que je recommande à tout le monde, peut-être saurez-vous vous y imprégner davantage que moi en si peu de temps.

 

 

 

Source des screenshots : Réalisés moi-même sur mon PC

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s