Resident Evil 6, pourquoi est-il si mauvais ?

re6(pres)

Resident Evil 6, c’est le premier épisode de la série que je n’ai pas acheté day one. Pourtant je l’attendais avec grande impatience, je pensais même qu’il allait pulvériser tous les autres TPS. Quelle désillusion le jour de sa sortie ; il a été tellement critiqué que je ne lui ai même pas donné sa chance. C’est finalement après une sortie sur PC puis une fameuse baisse de prix que je me le suis procuré, pour jouer en coop avec un pote. Après tout, il ne pouvait pas être si mauvais que ça, hein ? Hein ?!

En bref
RE6, c’est la même chose que RE5, qui était déjà la même chose que RE4, avec quelques changements dans la maniabilité, en particulier le fait de pouvoir se déplacer en tirant, une feature que tout le monde considère comme normale depuis 2006 mais passons. Pour le reste c’est le même : on retrouve toujours le bon vieux mode en coopération adopté depuis RE5, mais cette fois on a droit à différentes campagnes ayant chacune leurs personnages emblématiques. Alors comment un produit qui se veut être la même chose que ses illustres prédécesseurs peut-il être à ce point médiocre ?

 

Ce que j’en retiens
 De nettes améliorations dans le gameplay comparé à RE5. Ca fait en effet un peu plus moderne de pouvoir se déplacer en tirant… Je ne vais pas cracher dans la soupe : ça reste plaisant à contrôler, pour un TPS standard.
 C’est un jeu extrêmement riche en contenu, ça on ne peut pas le nier. Les 3 campagnes sont assez longues, je suis arrivé à la moitié de la 3ème en 15 heures de jeu, et il reste aussi la campagne bonus avec Ada.
 On sent bien que les développeurs ont essayé de faire un jeu varié. Il y a beaucoup de scènes différentes et beaucoup de lieux aux thèmes graphiques divers.
 En coop le jeu est relativement plaisant. On se marre bien des situations ridicules, on stress ensemble et combattre les boss en duo est sympathique. Ca a le mérite de proposer des scènes variées de temps à autre, ce qui fait qu’on ne s’ennuie pas… trop.

re6(7)re6(8)Il y a beaucoup de situations quand même réussies où on vous met sous pression et où il y a beaucoup d’action. Heureusement sinon le coop serait vite agaçant.

 Les combats contre les boss sont sympathiques sans crever le plafond d’originalité non plus, on reste dans les standards du genre avec les gros points faibles à toucher car bien indiqués en couleur flashy, ect…

re6(9)Mais ça fait bien le boulot : les affrontements sont intenses.

 Un bestiaire souvent ridicule (les araignées humaines, un grand moment de rigolade) mais qui est au moins varié et parfois bien stressant.

re6(2)Mon pote et moi avons éclaté de rire quand ces monstres ont débarqué car ce fût à la fois dégueulasse et ridicule. Il faut les voir détaler comme des lapins avec les otages, un grand moment qui restera gravé dans ma mémoire xD !

re6(6)Mais heureusement il y a des monstres beaucoup plus inquiétants et qui donnent froid dans le dos. Globalement, le bestiaire est correct.

 

Mes déceptions
 Ce n’est franchement pas très beau. Le niveau moyen du moteur est potable mais il y a vraiment certains décors qui sont horribles et qui puent le travail bâclé. C’est très bien de vouloir créer plein de lieux différents, mais si c’est pour fournir un travail pareil ce n’est pas la peine.

re6(1)Bon là je pinaille mais regardez deux secondes ce décors-ci… En plus d’être moche, il y a un sérieux problème de taille par rapport aux personnages, non ?

 Le système de couverture est vraiment mauvais. Au final je ne l’ai jamais utilisé et je ne m’en portais pas plus mal.
 Le friendly fire (dégâts occasionnés sur le partenaire) est débile au possible. En l’activant vous ne ferez quasiment aucun dégât à votre pote, en revanche vous passerez votre temps à vous mettre des bastos au corps à corps sans faire exprès, en cassant une caisse par exemple.
 Cette bande-son moisie…
 Difficulté très mal équilibrée : parfois abusivement simple à s’en ennuyer, parfois bien trop difficile à en être frustrant. Il y a même des passages où il faut fuir et on meurt sans aucune raison en plein chemin, puis on refait exactement la même chose et là ça passe.

re6(4)Genre ici, on est morts 3 ou 4 fois au même endroit alors qu’on faisait exactement ce que le jeu voulait, et tout à coup c’est passé sans rien faire de différent…

 Et ça tire en longueur, c’est abominable. Je pense que le mot d’ordre des développeurs était de faire un jeu LONG, c’est réussi mais bordel qu’est-ce que c’est répétitif. Il y a vraiment des scènes et des niveaux qui sentent la durée de vie artificielle. J’aurais préféré moins de 10h de jeu en ne gardant que le meilleur (ou le moins pire).

re6(5)re6(10)Oh les mecs, il faut arrêter avec vos séquences de rail shooting. C’est long et pas du tout intéressant, même en coop…

 De ce fait, faire le jeu en solo est juste chiant. Il y a tellement mieux à faire ailleurs que passer 20 heures dans ce jeu sans l’excuse du jeu coop est une perte de temps. L’IA du partenaire a beau avoir été grandement améliorée, ça reste pénible.
 Il y a plein de scènes que l’on rejoue plusieurs fois car les campagnes se croisent scénaristiquement alors les développeurs se sont dit qu’ils allaient gruger en rallongeant encore la durée de vie qui n’en avait pas besoin…

re6(3)Comme ce combat bien long et chiant la première fois, qu’il l’est encore plus la seconde fois puisqu’il est identique…

 Ce massacre des personnages de la série. Ils passent tous pour des blaireaux, en particulier ce bon vieux Chris à qui on a envie de mettre des claques.
 Le RIDICULE du scénario. La série n’a jamais été connue pour son sérieux, mais là c’est grotesque. Entre les scènes non crédibles, les situations exagérées au possible, la mise en scène lourdingue, les clichés par milliers, et l’histoire sans queue ni tête, franchement on touche le fond avec ce RE6. Et pourtant on sent bien que Capcom a voulu jouer la carte du fan service mais ça ne prend pas : je suis fan de la première heure et pourtant je me sens insulté. J’aurais bien encore voulu pardonner au jeu son côté générique et un peu mou, mais pas ce scénario merdique. C’est une honte d’avoir osé pondre un truc pareil qui ferait passer n’importe quel blockbuster américain pour une grande oeuvre littéraire.

re6(11)re6(12)Clichés + gnagnagna + patriotisme militaire + lourdeur + résurrection de tout le monde, ET J’EN PASSE. J’ai rarement vu un scénario aussi plat.

 

Conclusion
Bordel mais quel gâchis. Trop long, trop mou, trop ridicule, RE6 n’aura que le mérite de proposer un mode coop amusant donc c’est vraiment un jeu à éviter en solo, faites-le avec un pote dans un esprit de déconne et vous passerez un bon moment. Mais il arrivera un moment où l’un de vous sera lassé, car même dans ces conditions le jeu tire beaucoup trop en longueur. C’est ce qui nous est arrivé à moi et mon pote, celui-ci en a eu marre au milieu de la 3ème campagne et j’ai été incapable de terminer en solo tant ça m’a gavé. Au final, c’est un jeu coop potable à bas prix, mais c’est très clairement un Resident Evil raté.

 

 

Source des screenshots : Réalisés moi-même sur mon PC

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s