Mon adieu aux boutiques de jeux

Ca fait quelque temps qu’on voit pulluler sur le web tout un tas d’articles qui expliquent et dénoncent la concurrence déloyale entre les boutiques spécialisées en vente de jeux vidéo, les grandes surfaces et les sites de vente en ligne. Ces petites boutiques semblent vouées à disparaître alors qu’une bonne partie d’entre eux ont déjà mis la clé sous la porte. Et souvent la conclusion des joueurs est que c’est très triste et regrettable. Ca ne les empêche pas pour la plupart de contribuer à la situation. Et moi aussi.

Comme à peu près vous tous ici, j’ai moi aussi une longue histoire avec les boutiques de jeux. En étant gosse, c’était mon paradis sur terre : tous ces jeux face à moi, les dernières consoles, les dernières nouveautés. C’était l’occasion de non seulement acheter un jeu avec l’argent longuement économisé mais aussi de découvrir tout un tas de nouvelles choses. Puisque oui, à l’époque c’était beaucoup moins facile de se tenir informé. Chaque fois que j’y mettais les pieds j’étais vraiment un gosse heureux et j’en ressortais le sourire aux lèvres.

    findesboutiques(dessin1)

J’ai été très fidèle à une boutique en particulier, dirigée par un gentil vendeur passionné. On voyait bien que sa vie c’était les jeux dans sa façon d’en parler, de conseiller. Le type typiquement super sympa, qui répondait très poliment au téléphone alors que j’étais un sale gosse qui l’appelait 5-6 fois par semaine pour savoir si un jeu était sorti, et ce même type n’hésitais pas à refiler les jeux quelques jours avant leur sortie. Au fil du temps j’ai acheté la quasi-totalité de toute ma ludothèque dans cette boutique. Jusqu’à il y a quelques années.

 findesboutiques(dessin3)

Qu’est-ce qui a changé ? Le web, tout simplement. Ou plus précisément les récentes habitudes du web. Financièrement, il y a un gouffre qui sépare les prix pratiqués sur internet par rapport aux boutiques de jeux. Je ne vais pas vous faire l’affront de vous réexpliquer pourquoi c’est ainsi, on trouve une tonne d’articles l’expliquant très bien dans la presse spécialisée, mais ça n’empêche que j’ai mes petites habitudes de consommateur :
– Si je veux un jeu console à sa sortie, je regarde du côté de l’Angleterre avec des sites comme Zavvi qui les proposent à des prix convenables comme 30-35 euros la boîte, un prix souvent revu à la baisse 2-3 semaines plus tard.
– Si je veux un jeu console quelques mois plus tard, je me tourne vers un site comme Amazon qui baisse rapidement ses prix et qui dispose toujours de stocks contrairement aux boutiques ou grandes surfaces où c’est souvent le jackpot pour trouver un jeu qui a plus d’un an…
– Si je veux un jeu PC, le dématérialisé entre en jeu : soit j’attends un peu pour le prendre en soldes sur Steam, soit j’attends encore plus longtemps pour un Humble Bundle, soit je le veux en day one et je passe par des sites de revente de clés comme GreenManGaming ou autre.

Oui, les temps ont changé. Avant, les gros jeux arrivaient au compte-goutte. J’avais le temps d’économiser mon argent de poche d’adolescent pour les acheter au fur et à mesure dans ma boutique spécialisée. Maintenant, les bons jeux pleuvent toute l’année et j’ai désormais d’autres dépenses à couvrir en tant qu’adulte. Je ne peux plus me permettre de mettre 60 euros dans un jeu neuf à sa sortie. Donc j’ai adopté la technique de la patience en surveillant les prix du web, et quand je veux vraiment un jeu en day one je compare attentivement les offres pour prendre le plus avantageux. Chose qu’il m’est impossible de faire en boutiques.

 findesboutiques(dessin2)

Vous me direz qu’il est possible de s’en sortir avec le marché de l’occasion, mais le gros problème de ce système est que les stocks sont imprévisibles ; impossible de savoir quand un jeu sera en occaz et surtout c’est la guerre pour les choper car ça part très vite, sans parler du fait que les jeux peu vendus ont très peu de chance d’être disponibles de cette manière. Et bien sûr, moi qui ai un esprit collectionneur je n’aime pas vendre mes jeux et j’aime encore moins l’état souvent dégueulasse des boîtes achetées en occaz. Ca ce n’est pas un argument je vous l’accorde, c’est ma petite manie mais je parle en connaissance de cause car j’ai fait ce système tout un temps avant de découvrir les joies de l’achat sur internet.

 findesboutiques(dessin4)

Et puis même en sachant ce que je provoque en achetant ainsi, le côté pratique l’emporte malgré tout sur l’empathie que j’ai pour ces pauvres boutiques. C’est très personnel mais je n’ai jamais eu la chance d’avoir un magasin de jeux près de chez moi, à chaque fois je devais me farcir 1h30 de trajet (aller-retour) pour atteindre le plus proche de chez moi. Une perte de temps que je pouvais me permettre quand j’étais plus jeune et que j’avais rien à faire d’autre, mais maintenant entre ça et les 5 minutes que ça prend pour cliquer sur ma commande, le choix s’impose de lui-même…

Dans tous les cas je ne me réjouis aucunement des pertes d’emplois que la fin des boutiques ont et vont encore provoquer. C’est un drame humain pour lequel je compatis car c’est vraiment quelque chose de tragique, je sais de quoi je parle… Je sais aussi que mes choix participent à cette chute, mais ce sont des choix rationnels pour que je continue de profiter de ma passion. Je m’en veux un peu c’est sûr mais les temps ont changé, à tous les points de vue. Je parle de choix mais après réflexion ça ne l’est pas vraiment en réalité.

Pour la petite histoire, je suis retourné il n’y a pas si longtemps que ça dans ma fameuse boutique spécialisée. J’étais content de voir qu’elle était toujours là. Par contre mon sympathique vendeur ne l’était plus. Il avait refourgué les rennes à un petit jeune. L’ambiance fût tout autre : faire la file éternellement avec toute une bande de jeunes « wesh wesh », et se faire servir comme à la caisse d’un supermarché sans aucun échange verbal. Je suis sorti de là avec mon jeu sous les bras mais sans le sourire comme à l’époque. Je n’y remettrai probablement jamais les pieds, pour moi cette boutique est déjà morte. Une période de ma vie s’est ainsi envolée, emportant avec elle une partie de ma culpabilité.

De toutes façons on peut lire un peu partout sur le web que le lancement de nouvelles consoles est très problématique pour les revendeurs et qu’ils risquent très gros pour ne gagner que des miettes de pain en marge bénéficiaire donc bon…

 findesboutiques(dessin5)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s