Valdis Story, le Metroidvania aux hormones

valdisstory(pres)

Faisant partie de la vague des jeux indés de 2013, Valdis Story est passé relativement inaperçu entre un Rogue Legacy ou un Papers Please. A vrai dire je n’en avais moi-même quasiment pas entendu parler et on ne peut pas dire qu’il ait été beaucoup mis en avant par les sites professionnels, on ne peut même pas le trouver dans la base de données de Gameblog, c’est dire. Jusqu’aux dernières soldes Steam qui m’ont rappelé son existence, et heureusement car sinon je serais passé à côté d’une petite perle qui mérite autant d’éclairage que d’autres productions plus ambitieuses.

En bref
On a là un joli « Metroidvania » en 2D. C’est le même principe de progression, c’est-à-dire évoluer dans des tableaux en débloquant au fur et à mesure des éléments pour ouvrir des portes bloquées au premier passage. La nuance de ce jeu est que ce sont ses combats qui prédominent le reste car ils sont très dynamiques et surtout plus corsés que la moyenne des autres jeux du genre.

 

Ce que j’en retiens
Tout le système de combat repose sur les contre-attaques et surtout les esquives grâce au dash qui sert également de « skill cancel ». Pour expliquer : en appuyant sur le bas votre personnage annuler sa séquence d’attaque, vous permettant d’en commencer une nouvelle afin de faire un enchaînement plus long. Avec ce « cancel », vous êtes également invincible une seconde et vous pouvez effectuer un dash directement pour esquiver l’attaque suivante. Bref c’est technique à utiliser car il faut attendre un petit instant avant que ce soit à nouveau utilisable donc impossible de spammer. Plus tard dans le jeu vous pourrez en cumuler 2, voir 3, afin de rendre les affrontements encore plus dynamiques.
 Pouvoir construire son propre build en attribuant ses statistiques au choix à chaque nouveau niveau. Il n’y en a pas tellement de variations que ça mais c’est agréable. D’ailleurs il y a toute une panoplie d’équipements à faire crafter ou à récupérer dans des offres afin de trouver la combinaison de stats qui vous plaît vraiment.

valdisstory(1)L’arbre des skills est très classique et n’offre que peu de variation, par contre il n’est pas possible de tout débloquer donc choisissez bien selon votre style de jeu.

 Pour chaque slot de magie, on a le choix entre plusieurs pouvoirs qui sont très différents les uns des autres. Ca permet de constamment affiner son gameplay, et pour les indécis un raccourci permet de modifier les slots rapidement en pleine action. Il y a également un slot spécifique pour une attaque d’un compagnon toutes les 10 secondes.
 J’ai retrouvé une difficulté à l’ancienne. Il est nécessaire de bien maîtriser le personnage, de bien l’équiper et surtout d’apprendre correctement les mouvements des ennemis, en particulier ceux des boss. Il ne faut pas avoir peur de recommencer plusieurs fois un combat avant de bien le maîtriser. Mais pas de panique, le jeu n’est pas vicieux et vous fait recommencer directement au même endroit avec une barre de vie pleine, ce qui évite les frustrations. De plus, il vous est offert 4 modes de difficulté dès le début donc si vous n’êtes pas à l’aise prenez le mode facile ou normal. Personnellement je me suis lancé directement en mode difficile et même si j’ai eu beaucoup de Game Over j’en suis tout de même venu à bout.
 Du fait de la difficulté, les boss offrent des combats épiques. Je dirais même que c’est le c½ur du jeu car chaque d’entre eux a son comportement spécifique et impose des combats dynamiques et violents où il faut être très précis dans ses actions. Les amateurs du genre seront ravis.

valdisstory(3)valdisstory(8)Les gros boss sont ironiquement les moins difficiles à vaincre, au contraire de ceux à taille humaine qui sont de vraies saloperies !

 Il y a suffisamment d’ennemis pour varier les combats, autant vous dire qu’ils ne sont pas tendres et qu’il faudra un temps d’adaptation à chaque nouvelle rencontre.

valdisstory(5)On trouve bien sûr des variantes de modèles d’ennemis mais entre les espèces neutres, les anges et les démons il y a ce qu’il faut pour ne pas s’ennuyer.

 Chaque personnage jouable a son propre style de combat, ce qui permet de varier les plaisirs et trouver son gameplay préféré. J’ai opté pour la fille « Reina » après quelques tests car le style de combat au corps à corps me plaisait davantage. Par contre ne me demandez pas comment débloquer les deux derniers personnages, même en finissant le jeu en difficile je n’en ai eu aucun…
 Les musiques sont vraiment sublimes, il n’y a aucun morceau à jeter. Entre les douces mélodies lors des niveaux et les musiques de combats de boss c’est d’excellente qualité et je vous suggère l’OST.
 Il est possible de reformer son groupe d’aventuriers au fur et à mesure du jeu en les trouvant dans les niveaux. Ceux-ci sont alors regroupés dans une zone spécifique et vous offrent différents services comme des finish move, des boutiques, des stats bonus, ect…
 Pour les perfectionnistes il y a tout un système de parcours à effectuer en temps limité. On active un bouton et il faut aller le plus vite possible à la porte ouverte pour récupérer un bonus. Et le temps limité est souvent réglé au poil de cul donc autant dire que ce sont de vrais challenge. Je vous conseille toutefois de ne pas insister si vous n’y arrivez pas et d’attendre que vous ayez au moins deux Dash disponibles, ça facilite grandement la vitesse de mouvement.

valdisstory(7)valdisstory(9)Il y a aussi de simples séquences d’esquives d’obstacles pour progresser. Mais cet aspect reste secondaire par rapport aux combats.

 

Mes déceptions
Plusieurs personnages jouables mais c’est toujours la même histoire et les mêmes événements, ce qui ne motive pas à recommencer l’aventure.
 A la fin de chaque boss on obtient un rang de combat, et plus celui-ci est élevé (rang S étant le max) plus on obtient des stats bonus. Autrement dit on est un peu obligés de recommencer un combat autant de fois qu’il faudra pour avoir au moins un A, principe que je n’aime pas beaucoup et qui rajoute de la difficulté artificielle. Ils auraient pu au moins intégrer une option « retry » car dès que vous utilisez une potion de vie ou de mana (automatiquement quand votre barre est vide) votre rang en prend un sacré coup vers le bas donc on est obligé de recommencer, mais il faut attendre que le boss veuille bien vider vos autres barres de vie… Le temps que j’ai perdu ainsi !

valdisstory(6)Obtenir un rang S est loin d’être simple, il faut au minimum 2 S !

 Graphiquement c’est de la bonne petite 2D artisanale mais on sent que ça a été créé avec un logiciel pas très à jour car la résolution est un peu crade car on voit trop les pixels. Ce n’est clairement pas de la HD.

valdisstory(4)Ca rend bien sur les images mais dans le jeu vous verrez rapidement que la résolution est faiblarde. Ca n’impacte en rien la qualité du gameplay ceci dit.

 Tout le côté jeu de plateforme est assez frustrant car la gestion des sauts est très flottante. Je peux vous dire que j’ai bien ragé dans le niveau où il faut sauter sur les plaques volantes sans tomber…
 Il y a une histoire et un background intéressant mais c’est assez difficile à suivre honnêtement. On vous balance des tas de noms et principes sans rien vous expliquer et c’est à vous d’en faire vos déductions. J’ai eu l’impression que ce jeu était une suite d’un autre récit mais a priori non, on commence vraiment comme ça dans le flou.

valdisstory(2)On comprend facilement le fil principal mais le contexte reste très brouillon.

 Parfois pas très clair dans les directions à suivre. Il m’est arrivé souvent de n’avoir aucune idée où aller et en être réduit à fouiller les chemins un par ou avant de tomber sur le bon. Heureusement le jeu n’est pas très vaste donc on retombe toujours sur ses pieds en regardant les zones inexplorées sur les cartes. Mention négative également au fait qu’il n’y ait pas de carte globale.

 

Conclusion
Qu’est-ce que j’ai ragé sur ce jeu ! Mais qu’est-ce que c’était bon ! Il ne faut vraiment pas être effrayé par sa difficulté, certes il est ardu mais il reste juste et n’est pas old school dans son approche (sauvegardes fréquentes, remise de tous les PV et mana à chaque sauvegarde, game over qui vous remplace avec tous vos PV sur le même tableau, …). Les combats contre les ennemis normaux ne poseront généralement pas de soucis, en fait ce sont surtout les boss qu’il faudra recommencer plusieurs fois pour bien connaître leurs attaques et on le fait avec plaisir car le jeu est vraiment très plaisant à jouer. Je le recommande réellement à tout le monde car même si vous êtes généralement mauvais le mode facile est réellement facile et vous permettra de vous améliorer sans frustration pour, pourquoi pas, tenter un second run plus compliqué. Quant aux habitués je recommande le mode difficile, pas plus sinon vous n’en verrez le bout qu’après trop d’échecs qui risquent de vous dégoûter. J’ai moi-même terminé le jeu avec 5h30 au compteur de la sauvegarde mais ça tournait plutôt autour des 10 heures réelles. Et je suis bien tenté de me lancer dans un second run avec un autre personnage en difficulté maximum. Le signe d’un bon jeu.

 

 

Source des screenshots : Réalisés moi-même sur mon PC

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s