20 voyages virtuels mémorables

Comme nombre d’entre vous, j’ai déjà fait quelques voyages dans ma vie. Mais en tant que joueurs il nous arrive de faire d’autres sortes de voyages. Des voyages virtuels. Si vous êtes un gamer de longue date, vous avez certainement des souvenirs d’aventure plein la tête : des lieux insolites, des histoires passionnantes, des paysages somptueux, des personnages marquants, … Tant d’éléments qui font, ou non, qu’on se souvient encore avec émotion d’un jeu plusieurs années après. Voici donc mes 20 voyages vidéoludiques qui ont changé à jamais le gamer que je suis.

_

Note : Il ne s’agit pas d’un top basé sur les qualités et les défauts de mes jeux, mais uniquement une sélection qui se concentre sur les aventures qu’ils proposent. Par exemple, un jeu peu être mauvais dans son gameplay et quand même proposer un périple intéressant.

_

Grandia (1997)

Aaaaah Grandia ! Quel RPG fantastique ! Il ne payait vraiment pas de mine à l’époque, complètement camouflé par les Final fantasy, pourtant c’était un excellent jeu et surtout un périple à la fois d’une naïveté touchante et d’un dépaysement total. Je me souviens encore grimper le fameux mur gigantesque qui représentait la limite du monde ; pouvoir enfin contempler l’autre côté après cette longue ascension m’a procuré un sentiment d’émerveillement inégalable. Je ne peux pas dire que l’histoire était très profonde au final mais le voyage était magique et les personnages très attachants, bien plus que ceux d’un FF.

20voyages(grandia)

_

Final Fantasy VII (1997)

C’était mon premier FF car je n’avais pas le luxe de pouvoir importer les précédents à l’époque. Je regrette de l’avoir découvert avec mes yeux d’enfant (j’avais 11 ans à sa sortie) car j’ai loupé pas mal de subtilités du scénario, mais il n’empêche que ça a été l’un de mes premiers voyages virtuels qui est resté ancré à jamais dans ma mémoire. Il faut dire que je l’ai recommencé au moins 10 fois (si pas 20) donc forcément ça aide. Je me souviens encore avec émotion du moment où je quittais Midgar pour découvrir le monde, moi qui pensais que le jeu se limitait à cette ville. Puis j’ai été d’émerveillement en émerveillement, parfois aussi avec quelques frayeurs (l’arme qui se baladait sous l’eau restera l’un de mes traumatismes T_T) mais avec des souvenirs plein la tête : Junon et son canon géant, le Canyon Cosmos et son planétarium, le Temple des Anciens avec ses fresques, le grand cratère inquiétant, et bien d’autres.

20voyages(ff7)

_

Alundra (1997)

Je suis un hérétique. Parce mon premier Zelda n’était pas un Zelda mais plutôt Alundra, un jeu qui copie tous ses principes mais qui a son univers propre et son histoire bien plus développée et intéressante à suivre. C’est peut-être parce que c’était mon premier jeu du genre que j’en garde un souvenir plus marquant. Découvrir le village principal et ses habitants, mais surtout leurs rêves aura fait partie intégrante d’une voyage qui ne se limitait vraiment pas qu’à des donjons. Je reste cependant frustré à vie du fait que je n’ai jamais réussi à terminer le donjon final, je devais vraiment être à pas grand-chose du boss final mais il y a quelque chose que je n’ai jamais trouvé avec ces mécanismes temporels… Ce ne sera que chez un ami que j’ai découvert plus tard la fin du jeu qui conclu superbement cette aventure épique.

20voyages(alundra)

_

Heart of Darkness (1997)

Ce jeu 2D aux cinématiques très nombreuses n’aura pas eu le succès qu’il méritait, mais l’ayant découvert avec les yeux d’un enfant je dois dire que j’en garde un souvenir ému. Parce que pour le coup c’est un voyage mouvementé dans un autre monde happé de ténèbres mais aussi de beautés. Je me souviens découvrir la population d’indigènes et me battre à leurs côtés, ou encore galérer dans les tous-terrains inondés et obtenir le pouvoir de la graine pour combattre les ombres. Un vrai conte fantastique qui reste très naïf dans son traitement mais c’est ce qui faisait aussi son charme.

20voyages(heartofdarkness)

_

Breath of Fire III (1998)

Petit RPG en 3D isométrique, ce « BoF3 » m’aura fait lui aussi rêver. J’ai adoré le fait d’incarner le supposé dernier des dragons sous forme humaine et de savoir qu’on a un grand pouvoir en soi pour l’intrigue. Avec du recul le scénario et la mise en scène sont souvent un peu mous mais là encore on tient typiquement une aventure où on s’attache aux personnages et où on parcourt le monde de bout en bout. J’ai trouvé que la coupure à la moitié du jeu était bien amenée et retrouver nos héros plusieurs années après permet de relancer le voyage sous un autre regard. Je retiendrai aussi ce fameux passage dans le désert en quête de la cité des dragons, qui m’a procuré un sentiment de véritable pèlerinage long et difficile pour survivre et retrouver son chemin.

20voyages(bof3)

_

Final Fantasy VIII (1999)

Encore un FF ?! Oui, et clairement pas l’un des plus appréciés en plus. Je n’ai pas peur de le dire : je n’ai pas aimé le système de combat (G-Force trop longues, collection de magies foireuse) mais j’ai adoré le périple, plus encore que le 7ème épisode. Je dois admettre que l’univers de ce jeu avait parfois quelques incohérences techniques mais franchement quel voyage ! Commencer en tant qu’étudiant-soldat et partir en mission à travers le monde pour découvrir une trame bien plus profonde, la sensation de dépaysement aura été complète pour ma part. Car il s’agit bien de découvrir un monde inédit en même temps que le héros, et en compagnie de personnages attachants quoiqu’on en dise. Ca restera l’un des jeux qui m’aura fait le plus rêver. Quant à l’histoire d’amour entre Squall et Linoa, elle ne m’aura pas spécialement marqué mais je l’ai trouvé touchante globalement… Hé ho, ne rigolez pas hein !

20voyages(ff8)

_

Soul Reaver (1999)

J’ai découvert ce Legacy of Kain sans avoir fait Blood Omen mais ça ne m’a pas empêché d’adhérer complètement à la quête de vengeance de Raziel. Un monde ravagé, des décors macabres, et des personnages difformes, voilà ce qui aura jonché une aventure très riche en révélations et retournements de situation. L’histoire a continué de plus belle dans la suite mais c’est surtout ce premier épisode qui m’a marqué grâce au terrain de jeu regorgeant de secrets à découvrir en utilisant le passage du monde des vivants au monde astral.

 20voyages(soulreaver)

_

ICO (2002)

Ah ICO, le jeu de toute une génération qui a montré que le jeu vidéo pouvait proposer des expériences plus calmes et plus intimes. C’est grossièrement résumé mais c’est pourtant ça : un contexte émouvant, deux personnages au lien délicat, des décors posés et poétiques. Alors certes on ne voyage pas bien loin puisqu’on reste cantonnés au château, mais celui-ci est tellement énorme et ses salles variées que finalement j’en garde un souvenir de voyage au même titre que les autres jeux de cette sélection.

 20voyages(ico)

_

Final Fantasy X (2002)

FF souvent critiqué pour plein de raisons, il n’empêche que j’ai vécu grâce à ce jeu l’un de mes plus beaux voyages. Le monde de Spira regorgeait de merveilles ; je me souviens du lac Macalania et ses éclairages magiques, de Sélénos et ses nénuphars, le désert de Sanubia et ses ruines mystérieuses, la plaine Félicitée qui s’étendait à perte de vue, et bien sûr les tristes décombres de Zanarkand. Ces images sont gravées à jamais dans ma tête car je découvrais là un monde à la fois inconnu et magnifique. L’impression a été bien aidée par le fait qu’on incarnait un héros qui découvrait lui aussi ce monde et qu’il s’agissait vraiment d’un voyage pour lui et sa bande. D’ailleurs je me suis aussi beaucoup attaché à ce groupe malgré la tendance « tête à claques » de certains. Bref, un périple jonché de rebondissements, des décors incroyables et une conclusion très triste qui m’a marquée. FFX restera une aventure dont je me souviendrai jusqu’à la fin de mes jours.

 20voyages(ff10)

_

Beyond Good And Evil (2003)

Que de fraîcheur dans ce monde inventé par Michel Ancel, où on nage constamment entre légère naïveté et situations plus dramatiques. J’ai pris énormément de plaisir à y incarner Jade pour partir à l’aventure. Même si le jeu n’est pas dénué de défauts, j’ai trouvé cet univers très beau et original. Explorer la mer pour y découvrir des îles aux environnements magnifiques aura été très grisant. De même, tout l’aspect photographie ajoute un vrai intérêt à observer ce monde, et même si ses villes sont très restreintes elles demeuraient assez immersives. J’attend toujours la suite de cet excellent jeu d’ailleurs.

 20voyages(bg&e)

_

Final Fantasy XI (2004)

Le gros MMORPG de ma vie puisque j’y aurai coulé 7 ans de mon existence. Néanmoins je n’en retiendrai que les 3-4 premières années pour le côté voyage car tout était à découvrir et je m’y suis plongé alors que le jeu avait déjà énormément de contenu et de choses à explorer. Je me souviens encore de la première fois où j’ai ouvert la carte du monde et que je me suis rendu compte que j’avais marché une heure et passé 3 zones pour remarquer que je n’y avais quasiment pas progressé. Je crois que c’est le jeu qui m’a rendu le plus enthousiaste de découvrir un univers virtuel car chaque nouvelle chose était empreinte de magie et me faisait véritablement rêver, aspect d’autant plus accentué que j’ai pu partager tout ça en compagnie de dizaines de compagnons de jeu. Je crois que tout le monde dit ça pour son premier MMORPG mais pour moi ça a certainement été le voyage le plus long et le plus passionnant de ma vie.

 20voyages(ff11)

_

Shadow Hearts 2 (2005)

Encore un RPG, mais sa particularité était de nous faire voyager à travers quelques lieux-clés de l’Europe, puis au Japon. Je dois avouer que je n’ai pas été émerveillé car ce sont des lieux classiques et franchement le jeu ne cassait pas des briques techniquement, mais là encore le souvenir émotionnel se base surtout sur le voyage accompli en compagnie des personnages. Je me souviens encore de la tristesse du héros, et du désespoir du personnage féminin. Certains étaient loufoques (le petit vieux…) mais l’histoire a son côté dramatique et nostalgique qui m’a profondément touché, pour une conclusion inattendue et bien amenée.

 20voyages(shadowhearts2)

_

Shadow of the Colossus (2006)

Comment ne pas parler du successeur d’ICO ? Ce jeu est pour moi l’un des plus marquants qu’il m’ait été donné de faire dans ma vie et l’aspect voyage pour sauver sa bien-aimée y a bien sûr contribué. A travers les combats contre les colosses on peut ressentir tout le côté épique des affrontements mais aussi leur côté tragique et désespéré : tout ça par amour. Et bien sûr il y a la découverte de la zone bannie, laquelle est bien sûr vide de toute activité, ce qui a fait couler beaucoup d’encre, mais qui pour moi est essentielle à l’immersion. On progresse vraiment en terre inconnue et surtout désertique, ce qui colle une atmosphère mystérieuse et inquiétante à cet univers. Je ne me suis personnellement pas du tout ennuyé entre chaque affrontement, explorer cette zone fait pour moi partie intégrante du jeu et regorge de merveilles visuelles à contempler. C’est l’un des rares jeux pour lequel je suis resté plusieurs minutes à regarder des paysages ou profiter de l’atmosphère d’un lieu.

 20voyages(shadowofthecolossus)

_

Tales of Vesperia (2009)

En fait je n’aime pas être spécifique sur la série Tales Of car chaque épisode me fait en général voyager, mais si je ne devais en choisir qu’un je dirais Vesperia. Ce n’est pas le meilleur épisode de la saga, on est d’accords, mais je ne sais pas vraiment expliquer pourquoi : c’est celui dont je garde le plus de souvenirs. Je pense que c’est dû aux personnages du groupe qui étaient plus marquants que l’accoutumée, en particulier le héros qui était enfin aux antipodes des héros naïfs qui caractérisent souvent la série. Vu que c’est un long RPG il y a forcément pas mal de lieux que j’ai complètement oubliés, mais je garde une bonne idée du voyage accompli.

 20voyages(talesofvesperia)

_

Castlevania Lords of Shadow (2010)

Reboot insultant pour certain, je dois dire que j’ai pris mon pied avec ce jeu. Pas pour son gameplay très inspiré d’un God of War, mais bien là encore pour le voyage qu’il propose, dans des décors féeriques et extrêmement bien foutus. On vit une vraie aventure en compagnie de Gabriel en rencontrant tout un tas de personnages secondaires mais surtout en passant dans des environnements de tous types qui nous dépayse jusqu’à la fin tragique et qui laisse rêveur quant à ce qui se passera dans la suite.

20voyages(castlevania)

_

To The Moon (2011)

Je n’en attendais rien, au final j’ai vécu avec ce jeu une histoire profondément touchante. En fait les deux protagonistes de l’histoire ne voyagent pas physiquement mais explorent plutôt la vie d’un seul homme grâce à une machine spéciale. On remonte donc le temps via sa mémoire et on découvre les faits marquants de son existence. Ce jeu mérite donc tout autant sa place dans ce top car c’est une vraie aventure très bien ficelée qui n’a pas manqué de me faire verser une petite larme à la fin. Encore un jeu que je retiendrai à vie, assurément.

 20voyages(tothemoon)

_

Journey (2012)

Impossible de faire cet article sans parler de Journey, mon jeu de la génération PS3-360. D’ailleurs tout est dans le titre : Journey. Oui, un voyage fantastique, bourré de décors magiques, grandioses et sublimes. J’ai passé grâce à ce jeu quelques-unes des plus belles heures de ma vie, et c’est con à dire mais je m’en souviendrai encore jusqu’à mon lit de mort tant ça m’a marqué profondément. Impossible de résumer ce bijou émotionnel donc je ne lui ferai pas cette insulte, c’est juste que si vous vous prêtez au jeu de vous y immerger entièrement, ce Journey vous offrira un voyage unique et magnifique.

20voyages(journey)

_

Tomb Raider (2013)

Voilà bien un jeu qui définit parfaitement le sens du mot « aventure ». Ce reboot de la série m’a procuré un sentiment de découverte bien plus prononcé que les précédents jeux tout simplement car j’ai trouvé Lara beaucoup plus crédibles (toutes proportions gardées) qu’avant où elle n’était qu’une bimbo sans âme. Car oui, ici toute l’aventure s’articule autour de Lara et la notion de voyage s’applique à son apprentissage de la survie et à son endurcissement. Bien sûr l’île sur laquelle toute l’action se passe ne manque pas de décors sublimes et de moments forts, mais c’est surtout la personnalité de Lara qui m’a marqué et c’est le fait que j’ai souffert à ses côtés qui me fera garder une opinion très positive de cette aventure.

20voyages(tombraider)

_

Brothers A Tale of Two Sons (2013)

J’ai eu beaucoup de mal à m’émouvoir du scenario de ce jeu, largement spoilé par les critiques professionnelles malgré elles… Je n’ai pas été tendre avec lors de ma propre critique, mais il n’empêche que je ne peux pas enlever la qualité du voyage que propose ce jeu. On traverse ainsi plusieurs décors très jolis et on a un vrai sentiment de s’éloigner très loin de la maison des deux frères pour atteindre des contrées mystérieuses et parsemées de dangers. Même si je n’ai pas été si touché que ça par la conclusion, je dois dire que je retiendrai quelques passages forts comme celui à dos d’oiseau géant dans le château suspendu dans le vide.

 20voyages(brothers)

_

The Last of Us (2013)

Récemment c’est surtout ce jeu de Naughty Dog qui m’a marqué grâce à un savoureux mélange de personnages forts en personnalité, de contexte dramatique et de véritable randonnée à travers les USA et les saisons. Passer du camp militaire aux ruines d’une ville grandiose, en passant par des forêts apaisantes, en voyant la météo changer entre les périodes, ce voyage aura été un dépaysement marqué par des événements forts. Un long périple qui m’aura aussi rendu témoin d’une relation entre les deux personnages principaux qui part du froid total au lien profond, jusqu’à une fin inattendue mais qui sonne juste. Un très grand jeu et une aventure dont on ne ressort pas indemne.

20voyages(thelastofus)

_

Tout ceci constitue l’une des raisons pour lesquels je suis et resterai un passionné des jeux vidéo. Et de penser que tant de personnes n’ont aucune idée de quoi je parle et sont incapables de concevoir qu’un jeu peut aller bien plus loin que leurs idées préconçues, ça m’attriste pour eux. Car si les véritables voyages restent des expériences fortes, les voyages virtuels le sont pour moi tout autant.

Et vous, quel a été votre voyage favori ?

_

PS : Non, je n’ai pas commencé à jouer en 1997, il s’agit ici d’une sélection, ce qui ne signifie pas que je n’ai pas eu de belles expériences avant cette année, c’est juste qu’elles tombent en dehors de la limite de 20 titres.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s