Kingdom Rush Frontiers, pour ceux qui en redemandent

kingdomrushfrontiers(titre)

Une fois n’est pas coutume, me revoilà avec mon petit jeu smartphone du moment. Cette fois il s’agit de la suite du jeu qui m’a redonné goût en ce type de consommation : Kingdom Rush Frontiers. Mais, pourquoi pas de n°2 au titre ?

En bref
On ne va pas se mentir, on a là le cas typique de la fausse suite qui se contente de revêtir un skin. Et le jeu en le cache pas, je l’ai moi-même directement compris en voyant les vidéos de présentation. Mais j’avais tellement apprécié le premier opus et celui-ci était proposé à prix tellement bas (80 cents sur Android) que je me suis laissé tenté en connaissance de cause. Je vous renvoie donc à mon test du premier jeu avant de vous inviter à lire la suite, car il y a quand même des changements.

 

Ce que j’en retiens
Les niveaux sont tout de même plus interactifs qu’avant. Désormais il se passera de temps en temps des événements non contrôlables comme un ver géant qui apparaît sur les sentiers, ou des snipers qui vous filent un coup de main, ect… Il y a même des situations où de nouveaux sentiers se créent en pleine partie et vous prennent au dépourvu. De manière générale tout est beaucoup moins statique et plus surprenant.

kingdomrushfrontiers(1)kingdomrushfrontiers(8)Entre les assauts d’un ver géant ou un dragon qui vient flamber régulièrement vos tourelles, vous aurez de quoi faire.

 Le plaisir et la difficulté du jeu restent intacts, c’est déjà ça. J’ai galéré à faire tous les stages en mode Vétéran mais ça reste très intéressant à jouer car le jeu a su garder la profondeur du premier opus.

kingdomrushfrontiers(9)Quand c’est le bordel comme ça il faut prier pour que vos défenses soient efficaces.

 Désormais les héros disposent de caractéristiques à faire évoluer au plus vous jouez avec. Et si la répartition de vos points ne vous convient pas vous pouvez les réattribuer, ce qui fait plaisir et qui encouragera à varier les héros selon les maps.
 Les boss qui ponctuent certains stages sont vraiment sympathiques, en particulier le boss final de la campagne principale qui donnera un peu de fil à retordre.

kingdomrushfrontiers(6)kingdomrushfrontiers(3)Ils ne sont pas très nombreux mais ajoutent une bonne dose de pression en fin de round, à vous de bien préparer vos défenses car ils sont coriaces.

 Si le jeu ressemble fortement au précédent, au moins son bestiaire n’est pas du tout semblable. Les ennemis sont ainsi beaucoup plus variés et vicieux qu’avant, je pense par exemple à ceux qui se téléportent quand ils sont touchés, où les autres qui passent vos lignes défensives en étant invisibles.

kingdomrushfrontiers(5)Comme ces petites saletés de chamans qui sont en plusieurs variétés : les simples, ceux qui empoisonnent à distance, ceux qui créent un bouclier, ect…

 La plupart des stages ont leur particularité. Ca peut aller des tourelles spéciales imposées, aux attaques à acheter, ou même brièvement une autre faction. Ca apporte une personnalité bienvenue à chaque carte.

kingdomrushfrontiers(2)Par exemple dans ce niveau vous pouvez acheter des bombardements.

 

Mes déceptions
 Le jeu a beau utiliser des skins différents, je ne suis pas dupe : les tourelles font grosso-modo les mêmes attaques. Par exemple, le téléporteur de la tourelle de mages devient ici une tornade mais l’effet est identique : faire reculer des ennemis.
 Et ce sont les mêmes sons ! Ils auraient au moins pu faire un effort sur ça…
 Toute une panoplie de héros qui ne sont accessibles que si on débourse de l’argent réel… Heureusement ils ne sont pas indispensables pour boucler le jeu mais à 2.20 euros le personnage c’est un peu fort…

kingdomrushfrontiers(7)Véridique… Pour UN personnage…

 Tentative ratée de greffer une petite histoire au jeu. Elle ne sert strictement à rien, n’est même pas drôle, et j’aurais préféré voir les développeurs travailler sur plus de nouveautés que de perdre leur temps à ça.

kingdomrushfrontiers(4)Une présentation du « scénario » sous forme de BD mais si c’est pour raconter du vent autant ne pas s’embêter.

 Comme son prédécesseur le jeu a tendance à faire en sorte que vous ne puissiez pas réussir directement tous les stages en difficulté maximum. Il faudra d’abord les faire une première fois pour débloquer un maximum d’améliorations et les refaire une fois bien armés. Une façon un peu lourde d’allonger la durée de vie pour les perfectionnistes.
 Environnements peu variés au final puisqu’on passe du désert oriental, à la jungle et enfin dans une sorte de volcan. 3 environnements pour quelques dizaines de niveaux, ça fait chiche.

 

Conclusion
Il est assez facile de conclure ce test : si vous avez aimé le premier Kingdom Rush alors cette suite permet d’en remettre une couche avec un minimum d’efforts mais sans se foutre de vous. Le prix joue évidemment en faveur de cette fausse suite car ça aurait été beaucoup moins acceptable à tarif plus élevé. Et si vous ne connaissez pas ce tower defense vous pouvez commencer directement par cet épisode qui est quand même légèrement plus riche et amusant. On garde donc globalement un jeu simple d’accès mais plus profond qu’il n’en a l’air et très prenant une fois plongé dedans.

 

 

Source des screenshots : Réalisés moi-même sur mon Smartphone

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s