Danganronpa, meurtres scolaires

danganronpa(titre)

_

« Ca fait un bail que tu as ce jeu, tu l’as enfin terminé ? »
Ouep, Danganronpa : Happy Trigger Havoc de son long nom. J’ai fait durer le plaisir car je t’avoue que j’ai pris mon pied ! Ca raconte l’histoire de 15 étudiants qui se voient acceptés dans la haute école la plus prestigieuse ayant jamais existé puisqu’elle a pour but de former les jeunes les plus brillants à devenir l’élite portant tous les espoirs de la nation. Bienvenue à Hope’s Peak ! Donc tu commences l’aventure en tant que Makoto, un des sélectionnés mais son talent est particulier : c’est l’élève ayant une chance démesurée puisqu’il est le seul à avoir été sélectionné au hasard. Sauf que sa chance ne durera pas bien longtemps car une fois arrivé il s’évanouira pour finalement se réveiller enfermé dans l’école sans aucun moyen d’en sortir. Enfin si, lui et ses 14 autres camarades pourront revoir le monde extérieur à la condition d’être diplômés. Et pour ce faire il va falloir assassiner un des autres élèves et s’en sortir sans être accusé, condamnant ainsi tous les autres à êtres exécutés.

danganronpa(1)Regardez bien vos camarades de classe, il y en a pas mal qui vont disparaître…

_

« Charmant. C’est donc un jeu d’infiltration ? »
Pas du tout mon pauvre ami, c’est un bon vieux Visual Novel, donc avec pas mal de texte à lire (en anglais uniquement d’ailleurs, je sais c’est dur mais il va falloir se faire une raison et apprendre cette langue si tu ne la connais pas encore), des objets à examiner en cliquant dessus, et un poil d’exploration dans un environnement 3D.

danganronpa(2)On peut visiter toute l’école.

_

« Ah bah tiens, un clone de Virtue’s Last Reward ! »
Ah ah, tu n’es pas le premier à faire ce rapprochement erroné. Alors on va mettre les choses au clair directement : oui c’est un Visual Novel et oui le pitch est plus ou moins ressemblant au début, mais dans les faits ce jeu est bien différent de la série Zero Escape. Car ici il n’y a aucune énigme à résoudre dans des salles mais bien des enquêtes à réaliser. C’est globalement structuré de manière logique : d’abord une partie narration, puis une partie « temps libre » où on peut explorer l’école et discuter avec l’étudiant de son choix, s’ensuit généralement un meurtre ainsi qu’une séquence d’analyse de tous les indices possibles puis on passe au cœur même du jeu : le « Class Trial », soit un procès en compagnie de tous les élèves.

danganronpa(6)danganronpa(3)Il faut inspecter les lieux du crime, mais ce n’est pas très compliqué car une simple pression sur Triangle permet de voir tous les éléments avec lesquels on peut interagir. On est donc loin d’un jeu d’aventure.

_

« Pourquoi c’est différent du reste ? » 
Car ces séquences ne se jouent pas comme un Visual Novel classique et tu peux te planter. En gros c’est une succession de déductions logiques qui démêlent petit à petit le mystère de l’assassinat, et pour ce faire il faut mettre en rapport les indices trouvés avec les déclarations de tes camarades. C’est là que la partie « Trigger » du titre du jeu entre en compte puisque tu devras littéralement tirer des « balles de vérité » sur les bonnes déclarations que tu verras. Une sorte de mini-jeu qui t’impose de viser correctement les bons mots sous peine de recevoir une pénalité.

danganronpa(5)danganronpa(7)L’ambiance est tendue avant chaque procès… Et le coupable n’est jamais celui à qui on pense directement… Ou pas ?

_

« Heeuuu de quoi tu me parles là ? C’est un FPS ton truc ? »
Non pas du tout, c’est juste pour animer un peu des séquences de déduction qui auraient pu être ennuyantes à terme. Car finalement ça marche plutôt bien : la séquence est en temps limité et tourne en boucle jusqu’à avoir trouvé la bonne déclaration à réfuter et il y a quelques variables qui s’ajoutent au fil des procès pour ajouter un peu de piment comme des phrases envahissantes à éliminer, des déclarations à mémoriser, ou même plusieurs balles de vérité dont une seule est pertinente. Non vraiment je t’assure que ça marche plutôt bien même si ça ne fait pas très réaliste. Au-delà de ça, un procès se compose aussi de séquences diverses qui font office de mini-jeux comme des mots à deviner ou des enchaînements à faire en rythme. Bref c’est comme ça que le jeu tranche avec son statut de Visual Novel car on y est très actif et il faut rester attentif à tout ce qui se dit.

danganronpa(8)danganronpa(13)danganronpa(9)Le texte défile rapidement et il faut cibler les bons mots-clés pour pouvoir contre-argumenter.

danganronpa(15)Lorsque quelqu’un n’est pas d’accord avec vous, une séquence de duel se déclenche où vous devez appuyer sur les touches au bon rythme.

danganronpa(17)De temps en temps on vous demandera de deviner un mot via des lettres qui flottent sur l’écran.

_

« Donc j’ai besoin d’avoir l’âme d’un détective pour y jouer ? »
Pas du tout car les mystères se démêlent au fur et à mesure des procès et ton personnage est aidé par tous les autres. Tout reste cohérent et en même temps j’ai été à chaque fois surpris des révélations car à chaque fois le coupable n’était pas du tout celui et celle que j’imaginais. On nous prend par la main pour résoudre l’intrigue tout en nous poussant à quand même réfléchir de façon logique. Et si vraiment tu n’es pas doué tu ne dois pas être effrayé car le jeu n’est pas du tout punitif et t’autorise à recommencer une séquence autant de fois que nécessaire, seul ton score final sera impacté négativement donc si tu t’en fous ce n’est pas très grave.

danganronpa(14)Il ne faut pas être effrayé si on ne possède pas d’esprit logique, vous verrez que le jeu vous guide tant bien que mal vers la solution tout en offrant le plaisir de s’être creusé les méninges.

danganronpa(18)La logique prend toujours le dessus et ça fait plaisir de comprendre le dénouement d’un mystère qu’on ne soupçonnait absolument pas au départ.

danganronpa(22)Un procès est divisé en différentes séquences et vous serez jugés sur chacune individuellement. Ca ne change rien à l’histoire, ça vous offre juste des crédits en plus à l’utilisation anecdotique.

_

« C’est vrai que si tu as réussi à y jouer c’est que ce n’est pas si difficile… Mais l’histoire vaut le coup ? C’était quand même le gros point fort de Virtue’s Last Reward. »
Mais t’as écouté ce que j’ai dit ? Ce n’est pas comme Virt… Bon laisse tomber : oui l’histoire défonce tout autant. Je veux dire, on a tous les ingrédients pour une bonne intrigue avec un plot de départ qui titille notre curiosité, et énormément de questions viennent se rajouter au plus les événements avancent. Le scénario prend bien son temps pour se poser et s’épaissir, et il finit par éclaircir les mystères d’une manière inattendue.SPOILER – Mettez le texte en surbrillance : J’avais vu venir le fait que les caméras de l’école transmettaient tout comme un reality show, mais par contre je ne m’étais absolument pas douté de l’identité du « Mastermind » qui était en réalité soupçonnable dès le début du jeu avec le coup des magasines et de photoshop. Et puis le fait que le monde extérieur est *supposément* en ruine et qu’il se soit passé deux ans entre le tout début du jeu et le moment où on se retrouve dans l’école. Quelle ironie de voir que l’école prison était en fait une école refuge à la base.] C’était plutôt bien amené, par contre deux grosses questions restent en suspend, [SPOILER – Mettez le texte en surbrillance : Comment leur mémoire a-t-elle pu disparaître comme ça, et surtout qu’elle était la fameuse « Tragédie » qui a fait basculer l’Humanité dans le chaos.] Il paraît que ces points d’ombre seront expliqués dans la suite donc ce n’est pas très grave.

_

« C’est bon t’as fini de spoil ? » 
Oui oui… Bien sûr tout ça ne vaudrait rien sans une bande de personnages attachants. Bon je t’avoue qu’ils rassemblent pas mal de clichés japonais à eux seuls mais étrangement la sauce prend très bien et on s’attache beaucoup à cette troupe d’étudiants atypiques : chacun a son histoire, son caractère et bien sûr ses secrets. Et certains sont un peu tirés par les cheveux, comme quelques éléments du scénario d’ailleurs. C’est clair que tu dois accepter un petit côté absurde pour apprécier l’histoire, à commencer par le fameux Monokuma cet ours en peluche qui dispose de tout un tas de moyens quasiment magiques et qui se comporte de façon totalement décalée. Perso il m’a tapé sur le système mais c’était bien le but recherché.

danganronpa(11)Je ne verrai plus jamais les ours en peluche de la même façon !

danganronpa(12)Les personnages sont un peu trop clichés au début mais deviennent vite très attachants.

_

« Je suis quasiment conquis car j’adore les bonnes histoires, voyons voir les images du j… WOW c’est quoi ce truc ?! »
Ah oui, j’ai oublié de te parler de la représentation graphique qui est assez spéciale. Comme j’ai dis plus haut c’est un environnement 3D mais les personnages sont représentés en 2D, ce qui fait un effet très bizarre quand on bouge la caméra. De plus, à chaque fois qu’on entre dans une pièce le décor se construit sous nos yeux avec chaque élément qui tombe comme une éponge. Il n’y a aucune animation pour les personnages, juste des images fixes de type manga qui s’enchaînent. Ca peut te paraître cheap mais en fait ça marche très bien une fois l’effet de surprise passé : les mouvements de caméras, les zooms et les effets font qu’on oublie très vite que tout ça est fixe. Mais bon je ne cherche pas à trouver des excuses au jeu, c’est évident qu’il s’agit d’un jeu PSP à la base et que comme beaucoup de Visual Novel il y a beaucoup de fainéantise sur le plan technique. Par contre l’esthétique est vraiment sympathique.

danganronpa(20)Vu comme ça, ce n’est vraiment pas très joli en effet.

danganronpa(19)Mais une fois qu’on s’est habitué au style, ça devient très acceptable.

danganronpa(21)danganronpa(4)De plus, les dessins de type manga sont très bien réalisés. Peu nombreux mais jolis…

danganronpa(16)… et pour vous convaincre je vous met celui-ci qui émoustillera les plus otakus d’entre vous :-p !

_

« Bien bien, ça me semble être le Visual Novel parfait… »
… … … Oh ça va, je sais que tu attends que je me déchaîne sur les défauts ! Bon bah alors en vrac, je dirais que le plus agaçant est justement l’aspect exploration. C’est amusant au début de se balader dans l’école, mais à force ça devient très lourd car chaque fois qu’on entre dans une pièce il faut attendre 4-5 secondes pour que le décor se mette en place. Et parfois il faut faire pas mal d’aller-retour ne serait-ce que pour fouiller ou trouver des personnages (d’ailleurs ne fais pas comme moi et évite de fouiller toute l’école pour trouver un personnage, les emplacements sont chaque fois indiqués sur la carte… Je n’ai trouvé ça qu’à la fin du jeu…). Heureusement les chargements sont presque inexistants… Autre point problématique : les phases de « temps libre » qui sont en fait des journées Ingame où on peut choisir avec quel étudiant on va discuter pour améliorer ses relations avec. Ce système est complètement sous-exploité car ça ne modifie en rien le scénario et ça ne sert qu’à débloquer des capacités pas vraiment utiles pour les procès. Ca aurait pu être beaucoup plus intéressant, à la Persona, mais au final c’est inutile. Enfin, dernier problème selon moi : la bande-son très passable. Les musiques sont peu nombreuses, répétitives, et pas toujours de bon goûts. Quant aux voix, on a le choix entre de l’anglais ou du japonais mais il faut noter que plus de la moitié des dialogues ne sont pas doublés et donnent juste l’illusion de l’être avec un petit mot en début de chaque phrase pour exprimer le sentiment. Ca fait cheap, surtout que les doublages sont plutôt bons (en japonais bien sûr) donc c’est bien dommage.

danganronpa(10)On trouve un mini-jeu qui permet de récupérer des cadeaux à offrir aux camarades. Il est très inintéressant et il y a énormément d’objets alors qu’une poignée suffit à faire plaisir lors des intéractions sociales.

_

« C’est bon t’as fini ? »
Oui, tu as vu il n’y avait pas grand-chose finalement. Danganronpa est un très bon jeu, et je dis bien jeu, pas Visual Novel. Car au final on participe activement à l’histoire même si elle est linéaire sans choix possible (excepté une mauvaise fin avant le chapitre final, pense à sauvegarder lors du procès de l’Acte 5). Son scénario m’a scotché du début à la fin et les procès étaient un réel plaisir, pour des conclusions à chaque fois inattendues. Enfin une histoire qui ne nous prend pas pour des imbéciles. Et le tout sans s’ennuyer grâce à un rythme soutenu. Si tu ne connais pas ce genre de jeu, celui-ci est idéal pour une première approche et si tu accroches bien tu es parti pour une grosse vingtaine d’heures de jeu (j’ai mis 23 heures). Et la bonne nouvelle est que la suite est déjà annoncée pour la fin d’année, toujours sur PS Vita ! Pour moi ce sera Day One, ce qui n’est pas chose courante, c’est dire !

_

Note : Cette remasterisation PS Vita de la version PSP sortie uniquement au Japon comprend un mode inédit qui se débloque une fois le jeu terminé : le School Mode. C’est une sorte de New Game + mais l’histoire y est différente car il n’est plus question de meurtres mais de gérer la vie des élèves via une interface old school. Une sorte de réalité parallèle n’ayant pas d’impact sur l’histoire originale. Je ne l’ai pas essayé dans sa globalité mais je ferai une mise à jour de cet article quand ce sera fait car on est sensé y apprendre pas mal d’éléments inédits sur les personnages.

_

Source des screenshots : Réalisés moi-même sur ma PS Vita

Publicités

2 réponses à “Danganronpa, meurtres scolaires

  1. Encore un très bon test qui donne envie de se plonger dans ce jeu atypique !
    ça tombe bien j’ai récupérer la version PSP jap patché en anglais donc je m’en vais l’essayer de ce pas 😉

    J'aime

    • Merci ! C’est très spécial comme concept mais il suffit d’accrocher au début pour vivre une aventure hors du commun. Attention par contre c’est long… Surtout qu’une fois terminé il est obligatoire de faire la suite tant elle est encore meilleure !

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s