Rayman Fiesta Run, sur Smartphone, vraiment ?!

raymanfiestarun(titre)

« Oh non… Pas encore un jeu Smartphone ! »
Ne commence pas à être négatif parce qu’aujourd’hui je vais te parler d’un vrai jeu, sur Smartphone mais un vrai jeu quand même. Tu te souviens de Rayman Jungle Run ? Ce jeu qui a montré qu’on pouvait transposer le genre plate-forme sur du gameplay tactile et avoir quand même quelque chose de profond. Et bien j’ai torché sa suite : Rayman Fiesta Run. Et j’ai beaucoup de bonnes choses à en dire.

 

« Attend je vais te filer un coup de main : c’est la même chose avec des niveaux en plus, MERCI BONSOIR ! »
Mais nooon… Bon bah si en fait…

 

« Bon bah voilà, j’ai pas mal joué au premier donc pourquoi j’achèterais celui-ci ? »
Il est vrai que c’est le même concept : Rayman court tout seul en ligne droite et c’est au joueur de le faire sauter, planer ou frapper en tapotant l’écran. Là où Jungle Run faisait très fort c’était qu’à partir de ce principe tout bête il arrivait à proposer un gameplay très pointu et accrocheur. Et ce grâce à une seule chose : le level design très bien foutu. Et tu me demandes pourquoi tu devrais te mettre à cette suite ? Car l’ingéniosité des niveaux va encore plus loin que son prédécesseur grâce à des niveaux complètement tordus et bourrés de pièges qui jouent sur nos réflexes de gamers afin de nous faire échouer. On retrouve bien sûr les mouvements comme sauter, voler et frapper, avec un petit bonus de temps en temps avec la possibilité de balancer un poing à distance pour compliquer un peu les niveaux. Alors oui, c’est grosso-modo pareil, mais c’est brillamment exploité.

raymanfiestarun(8)L’aptitude pour planer se débloque un peu plus loin dans le jeu et est essentielle.

 

« Je me souviens surtout que Jungle Run consistait principalement à du par c½ur. »
C’est sûr que si tu veux faire chaque niveau à 100% tu seras dans cet opus aussi obligé de recommencer plusieurs fois pour dénicher les Lums cachés ou simplement ne pas les louper dans ta course. Mais j’ai trouvé que c’était un peu moins punitif que le précédent, bien que ça reste quand même parfois bien vicieux comme ces plateformes qui bougent au dernier moment vers le bas alors que tu comptais sauter. Rageant mais c’est aussi ça qui fait partie du plaisir en offrant du challenge aux gamers à côté de la relative facilité des niveaux qui s’adresse davantage aux débutants. Il y en a pour tous les goûts et quoiqu’il arrive les chargements sont instantanés donc on recommence avec plaisir autant de fois que nécessaire.

raymanfiestarun(2)Obtenir la couronne à chaque niveau sera le vrai challenge du jeu.

 

« Facilité ? Ils l’ont rendu plus casual ? »
Ca dépend si tu comptes te servir de ce que j’appelle le système de triche intégré. En effet, au début de chaque niveau on te propose d’acheter quelques aides comme un coeur d’énergie ou, et surtout, un bonus qui te montre précisément le chemin et les actions à faire pour avoir 100%. Ca ne coûte quasiment rien et tu n’as aucune pénalité à en abuser. Donc si tu ne te disciplines pas à faire les niveaux sans aide le jeu est bien plus simple, même si on n’est pas encore au niveau du jeu automatique comme sur les derniers Mario puisqu’il faut quand même pouvoir suivre et le gameplay exige une certaine précision.

raymanfiestarun(9)raymanfiestarun(10)Le prix des bonus est dérisoire et celui qui guide est on ne peu plus clair.

raymanfiestarun(12)Mais ça n’empêche pas les niveaux proches de la fin d’être très ardus !

 

« C’est tout ce qu’ils ont rajouté ? »
Non, si sur le fond il n’y a eu qu’une légère amélioration, sur la forme il y a eu un sympathique ravalement de façade. A commencer par le moteur graphique qui est tout simplement magnifique et extrêmement fluide tant pour les animations que les images par seconde, un vrai plaisir pour les yeux. Jungle Run se calquait sur l’épisode Origins, ici on est plutôt entre ce dernier et l’épisode Legends, avec des effets 3D beaucoup plus prononcés. C’est superbe même s’il faut signaler que les décors sont bien moins chargés que sur Legends sur VITA par exemple.

raymanfiestarun(4)raymanfiestarun(7)Il y a aussi des niveaux de poursuite ou de lave qui monte qui rendent la chose plus difficile.

raymanfiestarun(6)raymanfiestarun(11)Et y a même parfois des boss qui font leur apparition.

raymanfiestarun(5)C’est beau et ça bouge à merveille.

 

« J’avoue que c’est quand même magnifique pour un Smartphone ! »
Ah, enfin du positif qui sort de ta bouche… A part ça, ils ont changé le système de progression puisque maintenant on n’évolue plus de monde en monde mais en suit une ligne fixe qui débloque des niveaux au fur et à mesure. Et si tu réussis un niveau à 100%, tu débloques une version « Envahie » de ce même level qui en devient bien plus compliqué avec des pièges et des cachettes plus complexes pour les Lums. On compte ainsi 36 mondes pour un total de 72 niveaux. Et une fois que tu en as débloqué suffisamment tu as accès à quelques niveaux spéciaux qui sont en fait une course contre la montre pour faire du scoring avec classements et compagnie, mais ça ne devrait pas t’étonner puisqu’il y avait la même chose dans Jungle Run. Dans tous les cas on a là énormément de contenu pour un jeu quasiment donné, il t’occupera de nombreuses heures.

raymanfiestarun(1)72 niveaux, ça fait beaucoup et c’est tant mieux.

raymanfiestarun(14) raymanfiestarun(13)+ 4 niveaux en time attack bien hardcores !

 

« Bon, en général c’est là que tu commences à balancer les points négatifs. Tu vas vraiment pinailler pour un jeu quasiment gratuit ? »
Regardez qui parle ! Tu es gonflé mais oui je vais pinailler… un peu. Car franchement il n’y a pas grand-chose à reprocher à ce jeu. Je peux m’attaquer aux musiques qui sont très peu nombreuses, repompées sur Origins et Legends, et qui tournent en boucle. Bon ok on s’en fout puisque la majorité du temps on coupe le son sur Smartphone mais après l’excellente bande-son des épisodes sur consoles ça la fout mal. Dans le même genre, je regrette un gros recyclage des décors d’Origins (pas Legends étrangement) et surtout une forte répétitivité. J’ai eu l’impression de toujours avoir des décors de glace et de cuisine, j’exagère mais à peine. Il y a bien des niveaux avec un effet inspiré de Limbo et ses ombres mais ça n’aide pas à varier. Enfin, j’ai parfois noté quelques manques de précision dans le gameplay, notamment quand il faut faire voler Rayman juste après un coup de poing en l’air, lequel a tendance à se laisser tomber ; dans les passages très chauds et à haute précision ça peut agacer.

raymanfiestarun(3)Une tentative de mimiquer Limbo peu pertinente.

 

« Ca reste un jeu Smartphone en fin de compte, ça ne m’étonne pas. »
C’est vrai que ces légères lacunes rappellent qu’on est face à un « petit » jeu mais il a tout d’un grand et aurait très bien pu être développé pour la 3DS ou la VITA sans que ce soit scandaleux. Il faut vraiment soutenir et encourager ce genre de jeu qui ne se fout pas du tout de la gueule des consommateurs, surtout à ce prix. Je vais passer sur le fait qu’on puisse acheter des héros supplémentaires qui font la même chose que Rayman, ou des images qui ne servent à rien. D’ailleurs c’est triste de voir les développeurs proposer de la micro-transaction uniquement pour ça, totalement inutile. Dans tous les cas, si tu joues sur Smartphone tu n’as AUCUNE excuse pour ne pas essayer cette petite merveille, que tu aies fait le précédent ou non. Sinon, honte à toi.

 

 

Source des screenshots : Réalisés moi-même sur Galaxy S4

Publicités

Une réponse à “Rayman Fiesta Run, sur Smartphone, vraiment ?!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s