Shank 2, violent mais délicat

shank2(titre)

En ce moment j’enchaîne les petits jeux qui traînent dans ma liste Steam, accumulés au fil des Humble Bundle un peu trop généreux. Bien souvent je m’en lasse rapidement, mais de temps à autre je tombe sur une petite pépite insoupçonnée. C’est ainsi qu’en lançant ce Shank 2 je me suis retrouvé à enchaîner tous les niveaux avec une rage meurtrière et enivrante !

Sous ses airs faussement indé (il est édité par EA…) ce petit beat’em all 2D se présente comme une gigantesque parodie qui se moque des classiques comme Rambo. Le héros Shank est en effet une véritable machine à tuer qui massacre tout le monde de façon brutale (il doit avoir des liens de parenté avec Kratos) mais volontairement exagérée pour que ça en devienne drôle. Et comment ça se traduit dans le jeu ? Par une action frénétique et par des ennemis trucidés par dizaines. Dit comme ça on pourrait croire qu’on est face à un jeu bourrin, mais croyez-moi il est loin de se laisser dompter aussi facilement.

shank2(d)

Car oui, gameplay est précis : des coups faibles mais rapides, des coups lourds mais lents, des tirs à distance dans toutes les directions, un grab pour balancer les ennemis, une touche pour sauter, pour esquiver, et une autre pour contrer. C’est tout… et c’est bien suffisant ! Car l’action ne vous laissera aucun répit : les ennemis arrivent dans tous les sens et sont très nombreux à l’écran. Bon par contre il ne faut pas s’attendre à beaucoup de variété, on a les ennemis classiques qui sont de la chair à canon, ceux avec des boucliers qu’il faut d’abord fracasser avec la grosse attaque, et les gros ennemis qui résistent aux enchaînements et qu’il faut affaiblir en prenant soin de bien esquiver leurs assauts.

shank2(a)

Attention à la difficulté surprenante du jeu, même en mode normal, mais dans le bon sens du terme. La difficulté augmente vraiment progressivement et laisse à chaque fois bien le temps de s’y faire avant d’introduire des ennemis plus costauds, comme ceux qui utilisent des armes à distance ou des grenades incendiaires bien gonflantes. Tout est en fait une question de réflexes, surtout basés sur l’esquive et les contres au bon moment. A cela s’ajoute une petite variété d’équipements qu’on peut choisir au début de chaque mission pour choisir son style, et bien sûr toute une série d’armes à ramasser dans les niveaux pour varier les plaisirs de massacre. A noter aussi pas mal d’éléments destructibles pour faire encore plus de dégâts aux adversaires, ou des pièges à activer pour faire plaisir à son côté sadique.

shank2(b)

Ce jeu est avant tout un gros concentré d’action bien fun, proposé avec une bonne dose de challenge mais sans dégoûter les joueurs car les checkpoint sont légions et les vies illimitées. Seul le score souffrira de vos échecs, mais c’est là qu’est le plaisir du scoring. Et il faudra s’en remettre à ça si vous voulez jouer longtemps car le jeu est extrêmement court avec ses 8 niveaux qui se finissent en moins de 3 heures. Oh bien sûr on pourra toujours s’amuser à faire tous les défis et réessayer en difficile mais il faut avouer que 3 heures c’est juste assez pour ne pas se lasser au vu des mécanismes qui ont tendance à se répéter vers la fin. Heureusement qu’il y a de gros boss qui viennent un peu casser la routine du tabassage, même si aucun d’entre eux ne restera dans les mémoires. Mais au moins les niveaux sont très variés, c’est déjà ça. Pour ceux qui veulent jouer en coop, il y a un petit mode dédié, nommé « Survival » et qui consiste à repousser des vagues d’ennemis pour les empêcher de saboter des points à défendre. C’est assez sympathique à jouer mais ça ne m’a pas attiré plus que ça et je me vois mal y jouer très longtemps. J’aurais préféré un vrai mode coop dans les niveaux de la campagne mais soit.

shank2(c)

Shank 2 est une très bonne surprise qui m’a fait jouer non-stop du début à la fin alors que je m’y étais mis sans conviction. L’histoire est volontairement débile, les situations sont bien hardcore et le gameplay se laisse dompter petit à petit de sorte qu’à la fin on soit devenu une vraie machine à tuer. C’est bien fait, c’est graphiquement propre et fluide, c’est carré et c’est amusant. Et le fait que ce soit court n’est finalement pas plus mal pour ne pas s’en lasser, surtout vu son tout petit prix. Si un jour vous tombez dessus dans un pack, ne le laissez pas pourrir dans votre bibliothèque et donnez-lui sa chance, il vous la rendra bien… à grands coups dans la gueule !

 – Mes images commentées 

shank2(1)Les exécutions ne font pas dans la dentelle.

shank2(2)Les séquences en dessin animé sont ultra jouissives à regarder tant c’est gore. 

shank2(3) L’action peut parfois devenir très confuse quand ça commence à balancer des grenades dans tous les sens. 

shank2(4)shank2(6)Il y a un peu de plateforme mais rien de compliqué.

shank2(5)Les boss sont tous différents et assez amusants à affronter.

shank2(7)Il y a beaucoup d’éléments dans le décor pour mettre à mal les ennemis.

shank2(8)Une des 8 missions permet de jouer avec la « copine » de Shank : Corinna. Elle est en tout cas aussi violente et gore que lui.

shank2(9)Graphiquement rien d’exceptionnel mais il y a quelques passages sympas qui rappellent Limbo.

shank2(10)De temps à autre on peut utiliser une machine gun pour un carnage intégral. 

Publicités

Une réponse à “Shank 2, violent mais délicat

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s