Comment éviter d’être déçu

deception(titre)

Dans le monde fabuleux des jeux vidéo, les développeurs aiment nous faire saliver sur leurs jeux avant qu’ils ne le commercialisent. Ils arrivent à nous faire envie sur base de promesse et de belles images ou vidéos minutieusement choisies. Mais ce n’est pas toujours signe de bon jeu pour autant. Heureusement il existe des signes qui trahissent l’arrivée de ces bonnes grosses déceptions.

« La magie des NDA »

Ces fameux « Non-Disclosure Agreement » qui consistent à refiler un maximum de matériel de jeu aux journalistes mais qui interdisent d’en parler avant une date limite, bien souvent le jour de la sortie du jeu en question. Un procédé clairement handicapant qui dit bien ce qu’il est : un moyen suspect de camoufler son produit, comme s’ils en avaient honte. Bien sûr, vu qu’on aimerait avoir des avis sur le jeu AVANT sa sortie ça n’arrange ni les joueurs ni les journalistes qui se voient floués face aux boutiques qui distribuent le jeu quelques jours avant la date officielle, ou encore les Youtubeurs peu scrupuleux qui en parlent en primeur en échange d’un bon gros chèque pour rester positif.

Gameblog est d’ailleurs l’un des premiers sites à désormais refuser ce principe, démarche que je salue. En espérant que d’autres suivent pour mettre la pression aux éditeurs.

Bon, le NDA ne veut pas nécessairement dire que le jeu sera mauvais, il a été appliqué aussi pour de gros et bons jeux comme GTA5 ou Watch Dogs, mais dans au moins un cas sur deux ça cache quelque chose de louche.

deception(dessin1)

 

« Les images/vidéos en CG »

Héritée des années PS one, on trouve la pratique très connue qui consiste à montrer des trailers explosifs à coups de scènes cinématiques ou pré-calculées magnifiques, avec seulement quelques secondes de gameplay noyées entre deux séquences pour qu’on ne s’aperçoive de rien. Même constat avec les screenshots retouchés pour l’éditeur pour gommer les défauts visibles. Ca fait tellement d’année que ça existe qu’on se demande encore comment les éditeurs osent utiliser ce procédé qui ne dupe plus personne. Le dernier exemple frappant en date : le trailer de Drakengard 3 qui avait l’air de présenter un excellent jeu d’action très soigné et graphiquement au top de la PS3, et qui s’avère être au final horrible et mou.

deception(dessin2)

« Trop beau pour être honnête »

Les éditeurs les plus futés ont bien compris que les beaux trailers en scènes cinématiques ne dupaient plus la plupart des joueurs. Donc ils ont trouvé une nouvelle astuce pour bluffer les amateurs de beaux graphismes : montrer des démos de gameplay en live… mais qui tournent sur des PC surboostés en prétendant que ce sera la même chose sur consoles ou sur un PC plus modeste. Tout le monde a bien sûr en tête le downgrade de Watch Dogs qui nous a tous appris à désormais rester méfiants quand on voit quelque chose de trop beau par rapport aux standards actuels.

deception(dessin3)

« Né prématurément »

Alors que la plupart des jeux sortent systématiquement avec du retard, il y en a d’autres qui sont mis en vente étonnamment vite. Souvent au détriment de la qualité bien entendu. Comment ne pas citer Resident Evil 6 qui était bourré d’ambition, qui a été annoncé relativement tôt et avait sa date de sortie déjà fixée à presqu’un an après son annonce. Comme si les directeurs marketing avaient imposé de faire un gros blockbuster mais avaient aussi fait pression pour sortir le jeu le plus vite possible. On peut aussi parler des jeux à la sortie annuelle comme les Assassin’s Creed qui sont bourrés de bugs à leurs sorties, ou encore Battlefield 4 qui a été une déception majeure pour les fans car il faisait plus office d’alpha que de produit fini. Je tiens aussi à mentionner Child of Light dans les exemples récents, car c’est un bon jeu qui aurait été excellent s’il avait bénéficié de 6-7 mois supplémentaires mais qui a subis une date limite prématurée. En réalité, une annonce de retard ne doit pas être prise comme une mauvaise nouvelle mais bien signe que le jeu final sera un peu plus soigné.

deception(dessin4)

 

« Ce sont ceux qui en parlent le plus qui en font le moins »

Voir l’annonce d’un jeu des années avant sa sortie, voir chaque semaine de nouvelles fournées de screenshots ou de vidéos, voir des interviews au fur et à mesure du développement, des news sur plein de détails inutiles, ect… Il est possible de faire une véritable overdose d’actualité autour d’un titre et de ce fait on a naturellement tendance à placer ses attentes très haut, tellement haut que quand le jeu est disponible on se retrouve déçu. On l’a encore vu dernièrement avec Watch Dogs qui est un bon jeu quoiqu’on en dise mais qui n’est pas à la hauteur du « méga blockbuster next-gen » qu’on nous a vendu. Un tel battage médiatique de la part des éditeurs ne veut pas forcément dire que le jeu sera génial, ça veut juste dire qu’il y a un bon paquet d’argent investi dans le marketing.

deception(dessin5)

 

« Sorti incognito »

On vient de le voir, les gros jeux font parler d’eux des mois voire des années avant leur commercialisation. Mais d’autres choisissent de rester silencieux et finissent par sortir dans l’indifférence totale, avec peut-être un peu de communication à la dernière minute. Comme si les développeurs eux-mêmes ni croyaient pas. Je pense à Bound by Flames, ce RPG que personne ne connaissait et dont on a entendu parler brièvement 2-3 semaines. Pour au final un jeu très moyen. D’autres passent complètement les mailles du filet comme le dernier Prince of Persia sur consoles qui était très fade en comparaison des précédents et qui a fait un four. Va-t-on vers le même constat pour Assassin’s Creed Comet qui est certifié pour cette année mais dont on n’a encore rien vu ?

 

deception(dessin6)

 

« Gestation difficile »

Un jeu dont le temps de développement s’éternise n’est jamais bon signe. On a tous en tête quelques célèbres arlésiennes qui n’ont pas manqué de gravement décevoir une fois disponibles : Duke Nukem Forever ou Gran Turismo 5 sont de brillants exemples. Mais le cas de Final Fantasy 12 est aussi intéressant quand on sait que son développement a changé de mains et a perdu son chef de projet en cours de route, ce qui se ressent à partir de la moitié du jeu. Le récent Castlevania Lords of Shadow 2 en a lui aussi fait les frais suite à des problèmes de désaccords en interne. Il y a bien sûr des contre-exemples mais on peut déjà craindre pour FF Versus 13, devenu FF15, ou The Last Guardian qui risquent soit d’étonner, soit plus probablement de décevoir vu l’attente qui pèse sur leurs épaules.

deception(dessin7)

 

« Changement de parenté »

Il est très rare qu’un projet soit abandonné par un studio pour être récupéré par un autre, en revanche il est beaucoup plus fréquent de voir une série changer de développeurs en cours de route. Hélas cela peut signifier un changement d’état d’esprit dans la création, trahissant les racines de la série. Mais le plus souvent ça mène les nouveaux développeurs à faire du travail de scribe. On l’a vu avec la série Call of Duty et ses développements parallèles entre deux studios : les créateurs d’Infinity Ward qui tentaient d’en faire toujours plus, et les copieurs Treyarch qui remettaient un jeu générique qui remplissait le cahier des charges sans en faire plus. Autre exemple, les gars aux commandes du récent Batman Arkham Origins qui copient/collent tous les éléments de leur modèle : Arkham City. Et dans le monde des jeux vidéo, stagner n’est jamais une bonne chose sur le long terme.

deception(dessin8)

 

 

Vous l’aurez compris, on ne peut jamais être certain de la qualité finale d’un jeu. C’est quelque chose qui peut être frustrant mais on peut au moins déjà pressentir les désillusions grâce à ces quelques points.

Au final, le mieux est encore de ne s’attendre à rien afin de rajouter un élément très important dans l’équation : l’effet de surprise. Rien de tel que de tomber sur une perle du jour au lendemain. C’est aussi ça le plaisir d’être gamer !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s