Les Early Access, nouvelle plaie du jeu vidéo ?

Et aller, c’est reparti pour un coup de gueule. Vous commencez à avoir l’habitude, mais là il s’agit d’un que je traîne depuis près d’un an mais j’ai pris soin d’attendre de voir comment la situation allait évoluer avant de râler. C’est donc à propos des fameux Early Access (accès anticipés en bon François) que je vais discuter car il y a des choses à en dire. Et pas que des bonnes, je vous l’annonce déjà.

_

Bien que le principe existe depuis des années, on peut dire que c’est Minecraft qui a démocratisé cette nouvelle façon de développer un jeu. Le principe est simple et à l’air honnête : le développeur vend une version jouable de son jeu en avertissant qu’il s’agit d’une version incomplète, le but étant de déjà amasser de l’argent pour financer la suite du développement. Le jeu sera alors livré terminé pour pas un euro de plus à tous les acheteurs de l’Alpha/Beta, tandis que le prix de vente final sera légèrement plus élevé. C’est donc un principe enchanteur qui permet aux fans d’apporter leur soutiens en sécurisant le chiffre d’affaire du jeu en question. Tout le monde est gagnant et ça a été adopté en masse dès le début 2013 pour une grosse majorité de jeux Steam. Mais dans la pratique, et j’ai envie de dire comme d’habitude, le système est perverti par les studios profiteurs et peu scrupuleux.

 

L’art de traîner les pieds

Ce qu’on a pu constater depuis maintenant plus d’un an c’est la relative mauvaise volonté qui se dégage de nombreux studios de développement. C’est un peu comme en général : une fois qu’on a reçu son paiement on n’est plus tellement pressé d’effectuer le travail. Les deux exemples qui me frappent le plus sont DayZ et Starbound. Ces deux jeux sont en Early Access depuis plus d’un an et le moins qu’on puisse dire c’est que leurs évolutions en une grosse année de développement sont anecdotiques. DayZ fournit des mises à jour à rythme convenable (et encore, ça se discute) mais les ajouts sont à chaque fois décevants, et tandis que les mois passent le jeu « comme il devrait l’être » semble encore bien loin. Starbound quant à lui a eu 2 ou 3 mises à jour potables mais depuis le début de l’année c’est le silence radio, excepté du côté du blog du développeur qui poste de temps à autre des news peu motivantes.

earlyaccess(dessin3)

 

« Hé, ho, on est pas payés à l’heure hein ! »

Dayz a quant à lui engrangé un chiffre d’affaire hallucinant (plus d’un millions de vente, et encore c’était début 2014) donc on imagine bien les développeurs ne pas se sentir dans l’urgence pour gagner leur croûte en fin de mois. Il faut aussi souligner le nombre alarmant de projets qui sont tombés dans l’oublis en ne donnant plus aucun signe de vie. Car oui, on a beau donner de l’argent ce n’est pas pour ça que le développeur signe un accord de délivrance du jeu en état final. En réalité on paye techniquement juste pour le produit affiché, soit l’Alpha/Beta. Le principe même de ce système se base sur une relation de confiance entre les deux parties et donc il était clair que certains allaient profiter du système. Gros carton rouge à Steam qui, contrairement à Kickstarter, ne régularise pas tout ça plus sérieusement… Evitez donc de donner votre argent à des studios inconnus, encore que les studios plus réputés la communauté ne sont pas forcément gage de qualité non plus comme nous allons le voir…

earlyaccess(dessin1)

 

Le retour à la dure réalité

Et puis tant qu’on en parle, le cas de Kickstarter (et consort) n’échappe pas non plus à l’arnaque, bien qu’ici plus modérée. Ce site impose des contraintes très strictes aux développeurs qui doivent produire des résultats en temps et en heure. Mais dans le fond le principe reste le même : une relation de confiance où on donne de l’argent à un studio en échange d’accès anticipé (dans 95% des cas) le temps de voir débarquer le jeu final. Alors comment appâter le chaland, outre le fait d’avoir une solide réputation de développeur ? Faire des promesses à tout va évidemment ! Il me vient en tête l’exemple de Planetary Annihilation qui a promis monts et merveille pour finalement livrer un jeu en demi-teinte avec pas mal de fonctions absentes et qui donne une sensation de produit inachevé. Mais les développeurs avaient décidé que le développement avait assez duré et ont déclaré le jeu apte à la vente en négligeant leur postulat de départ.

earlyaccess(dessin5)

 

Pire, au lieu d’écouter le grondement des fans en proposant des mises à jour et corrections rapidement ils ont préféré relancer un Kickstarter pour un nouveau projet, leurs sous en poche et pensant que c’était le bon plan vu que ça avait bien marché la première fois. Sauf que les joueurs n’ont pas été dupes cette fois-ci et ça leur est revenu comme un boomerang en pleine face ; projet annulé purement et simplement au vu des réactions de mécontentement et l’investissement proche du néant. Justice. Mais il n’empêche que le mal est fait : nous ne verrons probablement jamais de rajouts à Planetary Annihilation.

earlyaccess(dessin4)

Le cas de Broken Age est également un bon exemple puisque les joueurs ont donné de l’argent en masse en espérant tomber sur un jeu d’aventure à l’ancienne au vu des promesses, pour au final se retrouver avec une sorte d’histoire interactive aux énigmes extrêmement simples. Et pourtant on parle là du projet qui avait battu les records de dons, signe que rien n’est jamais acquis.

 

L’impatience ne paie jamais

Et puis il n’y a pas que du côté du développeur que les Early Access sont néfastes. Pour nous aussi, joueurs, c’est l’un des meilleurs moyens de se gâcher le plaisir de jeu. Quand un jeu nous attire, on attend sa sortie avec ardeur et la tentation de pouvoir l’essayer des mois à l’avance en devient tellement forte qu’on ne réfléchit plus rationnellement et qu’on se jette comme des morts de faim sur l’Alpha/Beta. On se prend alors à torcher ce bout de jeu dans tous les sens et s’ensuit l’inévitable déception d’être face à quelque chose de jouable mais pas franchement à la hauteur des espérances. Ou alors, toujours dans le cas de Starbound, cet accès anticipé est déjà très satisfaisant mais on l’a tellement essoré qu’on finit par ranger le jeu un peu par dégoût et que lorsque le vrai jeu final sortira, avec les vraies options et le vrai contenu, on n’en voudra même plus, par pure lassitude. Ou comment ruiner un jeu sans s’en rendre compte.

earlyaccess(dessin2)

 

Une sortie incognito

Enfin, et je terminerai sur ce point qui n’est pas à prendre à la légère : je constate aussi un manque cruel de mise en avant d’un jeu qui quitte son statut d’Early Access, que ce soit via Steam qui passe ce changement d’état bien souvent sous silence, ou la presse spécialisée qui estime souvent avoir déjà parlé du jeu lors du début de l’Alpha/Beta et considère que ce n’est pas une nouveauté, donc que ça ne mérite pas plus. Même moi qui suis un joueur qui s’informe toute la journée de la moindre news, il m’est arrivé plus d’une fois de constater plusieurs semaines en retard qu’un jeu avait terminé son Early Access… Un manque de coup de projecteur qui peut s’avérer fatal pour le développeur car la sortie officielle est tout aussi importante que le reste avec tous les clients qu’il reste à convaincre et qui ne s’intéressent pas aux accès anticipés.

earlyaccess(dessin6)

 

Bref pas besoin de m’exprimer davantage à ce sujet : le système d’Early Access montre clairement ses limites et c’en est effrayant puisqu’il a de plus en plus de succès. Pour ma part je suis tombé à pieds joints dans ce piège mais après déceptions sur déceptions on ne m’y reprendra plus : les accès anticipés et moi c’est terminé. Il me reste désormais à attendre que les jeux que j’ai achetés soient enfin vraiment terminés, mais je ne sais pas pourquoi j’ai comme l’impression que ce ne sera pas le cas avant 2016…

Publicités

7 réponses à “Les Early Access, nouvelle plaie du jeu vidéo ?

  1. Je te rejoins complètement, notamment sur ce qui concerne le fait de se gâcher le jeu. J’ai peur que ce soit notamment le cas pour Broforce dont on va finir par se lasser avant même d’avoir vraiment réussi à jouer ensemble avec les copains!
    En effet, le multi online est tellement approximatif dans l’early access qu’on n’a jamais réussi à jouer à plus de 2 en même temps (et déjà à 2 ça n’était pas toujours fameux…)…
    Ça ne nous a pas empêché de jouer chacun de notre côté mais j’ai peur qu’on soit passé à autre chose quand il sortira enfin en version complète!
    C’est quand même dommage pour un jeu qui nous a surtout fait rêver au départ pour son jeu en coop à la base!

    J'aime

    • Je confirme pour Broforce, on a essayé d’y jouer à 4 et on a abandonné après 10 minutes car on se détruisait constamment le décors et on n’arrivait pas à progresser…

      Tiens d’ailleurs Broforce ça fait aussi un moment qu’il est en Early Access, c’est du joli…

      J'aime

      • beaucoup trop longtemps même car quand je l’ai acheté en juin (et que j’ai convaincu les copains de l’acheter aussi!), ça faisait déjà longtemps qu’il y était en early access! Tellement longtemps que pour moi il devait être quasiment finalisé… Manifestement, le code réseau est loin d’être finalisé lui!
        D’ailleurs, je rajouterai un reproche, mais plus lié à steam : il est très difficile de savoir exactement ce que contient une mise à jour…
        Dommage car pour un jeu comme broforce par exemple, si je vous voyais « major online update » dans les notes de mises à jour, je saurais que la mise à jour m’intéresse!

        J'aime

  2. Mon dieu DayZ… dire qu’à l’époque j’avais hésité à acheter Arma2 pour y jouer, pensant que le standalone allait arriver d’ici peu.
    Je tombe dessus régulièrement sur la boutique Steam (pas difficile, il est encore bien classé dans les meilleurs ventes) et je suis effaré quand je vois qu’il est toujours en développement O_o

    J'aime

  3. Je ne partage pas du tout ton avis sur Broken Age 🙂
    Mais c’est clair que ce fut du pur foutage de gueule ce découpage en 2 parties et le retard qui en venu avec quand tu vois la somme initiale engrangée
    Les premières review de l’act 2 tombe et apparemment le soufflé retombe…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s