Dungeon Defenders, une référence du jeu en co-op

dungeondefenders(titre)

Ca fait un moment que je vous parle de ce jeu dans mes sélections Co-op donc il était grand temps que je mette à plat ma critique de cet incontournable du genre. Mais si on met de côté tout son aspect collaboration entre potes, est-ce que finalement le jeu tient la route en tant que mélange de Tower Defense et d’Action-RPG ?

Car oui, dans le fond le concept du jeu est tout ce qu’il y a de plus basique : un ou plusieurs points à défendre, des vagues de monstres qui partent de plusieurs endroits, le tout dans une zone parsemée de multiples chemins à couvrir pour empêcher la progression ennemie jusqu’au cristal. On contrôle alors un personnage qui possède quelques coups et qui peut poser des pièges en échange de crédits à collecter dans des coffres entre chaque assaut, ou sur les monstres eux-mêmes. On a rarement vu plus convenu.

dungeondefenders(13)

dungeondefenders(5)Graphiquement le jeu tient la route avec ses décors mignons.

_

Pas aussi simple qu’il n’y paraît

Je vous avoue d’ailleurs avoir testé la démo du jeu il y a 4 ans avec un ami et m’y être ennuyé au point d’avoir rayé le jeu de mes listes d’envies. Ce n’est que jusqu’à cette année, lors d’une bonne vieille solde Steam, que je me suis décidé à lui laisser une chance car je cherchais un petit jeu Co-op facile d’accès. Et en effet, le jeu est facile à prendre en main et à comprendre mais pose une difficulté conséquente dès qu’on a passé les 2-3 premières missions. C’est à ce moment-là qu’on se rend compte du potentiel du jeu et surtout de la profondeur de son gameplay qui paraît lourd et lent de prime abord mais qui se révèle nerveux une fois que le challenge est bien présent. Très vite on se retrouve submergés par les vagues ennemies et il va falloir apprendre à bien exploiter ses pièges et optimiser ses déplacements pour être sûr de massacrer les monstres les plus menaçants en priorité, tout en réparant ou replaçant ses pièges usagés, sans perdre de temps et en gérant bien les points qui nous sont attribués.

dungeondefenders(2)Les ennemis arrivent littéralement de partout, le nombre d’entrées se multiplie au fil de l’avancement du joueur.

dungeondefenders(9)Les ennemis volants sont les plus agaçants du lot car ils échappent aux pièges et ignorent totalement les chemins. Le temps de réaliser qu’ils sont là, le cristal est déjà attaqué !

dungeondefenders(7)Les cartes sont truffées de petits pièges qui tuent directement, comme du vide ou comme ici de la lave en fusion.

_

Mon combat, mes choix

Mais ce qui rend vraiment accro à ce jeu c’est sa richesse. Non seulement il y a beaucoup de modes de difficulté et beaucoup stages différents, mais il y a surtout une bonne douzaine de classes qui se jouent très différemment les unes des autres. J’ai par exemple commencé le jeu avec un Moine plutôt axé corps à corps, puis je suis passé à un Invocateur et je redécouvrais vraiment le jeu tant le gameplay n’avait rien à voir. Monter plusieurs personnages est donc très jouissif, voire  conseillé pour explorer toutes les facettes du jeu (certaines classes sont d’ailleurs plus difficile à maîtriser que d’autres). Mieux, l’équipement à collecter est généré aléatoirement et se récupère en quantités astronomiques lors de chaque partie, un vrai petit Diablo-like. Dommage que le matos ne s’affiche pas sur le personnage (excepté l’arme) mais vu les skins de héros à collectionner ce n’est pas très grave. Bien sûr on peut booster son avatar au travers de nombreuses statistiques lorsqu’il monte de niveau, et il est même possible d’améliorer chaque pièce équipement en choisissant là encore des attributs spécifiques en échange d’argent. Les possibilités de customisations sont ainsi énormes et poussent à jouer toujours plus pour massacrer des ennemis de plus en plus coriaces.

dungeondefenders(10)

dungeondefenders(14)La différence de gameplay entre le Moine et l’Invocateur est énorme. Et je n’ai même pas encore pu toucher aux autres classes !

dungeondefenders(6)La taverne est le hub de rassemblement des joueurs et permet de vendre/acheter/booster du matos. Heureusement il est possible d’aussi le faire entre chaque débarquement ennemi.

 

Escrocs Defenders

Ceci dit, si j’avais fait une critique du jeu à sa sortie j’aurais été nettement moins tendre. Ca fait des années que le jeu est sorti et il a eu le temps de voir venir des tonnes de DLC. C’en est à ce point choquant que lorsque j’ai acheté l’édition avec la plupart des contenus additionnels, j’ai été littéralement agressé de messages de confirmation d’achat pour chacun d’entre eux lorsque j’ai lancé la partie la première fois. Pire que Les Sims ! Il faut être clair : sans sa tonne de DLC, Dungeon Defenders a un contenu bien maigre (par exemple seules 4 classes étaient présentes à la base) et « vite » torché. Veillez donc bien à acheter l’intégralité du jeu lors d’une promo, sinon vous serez en droit de crier à l’arnaque. Par contre si vous obtenez la version complète alors vous aurez du potentiel pour passer plus d’une centaine d’heures de jeu vu la générosité des modes de jeu, classes et missions/défis à la pelle.

dungeondefenders(4)Et encore un jeu qui n’a pas vraiment d’histoire…

 

Chacun sa place

M’enfin bon ça reste un très bon jeu Co-op. Je craignais d’être rapidement lassé mais il n’en est rien car même si c’est un concept qui se répète, il y a toujours quelques subtilités qui se rajoutent pour renouveler l’intérêt. Ce qui m’a fait plaisir c’est de voir débarquer de temps en temps de gros boss bien coriaces pour mettre tout le monde en stress. Il faut en effet pouvoir les occuper pour ne pas qu’ils touchent au cristal le temps de descendre leur barre de vie, mais pendant ce temps les vagues d’attaque continuent. Des situations qui font vraiment appel à la collaboration entre joueurs, d’ailleurs il est conseillé de prendre des classes différentes pour pouvoir couvrir tous les points de défense : un joueur au corps à corps s’occupera ainsi des boss, tandis que les classes à distances couvriront plutôt les airs contre les dragons qui débarquent et passent au-dessous de tous les pièges. Si on ajoute à tout ça une variété d’ennemis convenable et des arènes qui se différencient énormément les unes des autres de sorte qu’il faille à chaque fois adopter une stratégie différente, on peut difficilement s’ennuyer… à condition de s’y lancer au moins à deux joueurs (en local ou online) sinon ça n’a pas grand intérêt.

dungeondefenders(11)Les gros boss sont rares mais créeront pas mal de stress car pendant qu’ils attaquent les vagues d’ennemis continuent d’affluer.

dungeondefenders(8)Les trolls sont les pires des ennemis et causent beaucoup de soucis. Aussi bien sur internet que dans le jeu.

dungeondefenders(3)Co-op ok, mais une des motivations est bien sûr de comparer ses statistiques à celles de ses amis et pour ça on a tout un tas de tableaux très détaillés.

 

C’était pas passé loin !

Hélas le jeu commet aussi quelques erreurs tantôt anecdotiques, tantôt franchement agaçantes. Tenez, les héros par exemple. Aussi variés soient-ils dans leurs pièges, il n’empêche que niveau action ils sont plutôt monotones avec seulement deux pauvres attaques. Encore heureux qu’il y ait quelques sorts à utiliser en échange de mana mais dans l’absolu on se retrouvera majoritairement avec deux coups à spammer sans cesse sur les monstres. Autre chose qui m’énerve : c’est très bien de nous donner de belles et grandes zones de combat mais alors pourquoi fixer des limites de pièges à placer ? J’ai toujours trouvé ça frustrant dans les jeux du genre car une fois la partie bien avancée on se retrouve à upgrader bêtement les pièges déjà posés et basta. Donc en général les débuts de parties sont stratégiques, puis elles sont figées. Et c’est quoi cette manie agaçante de proposer des tonnes de loot mais tous les mettre en drop commun ? Il n’y a rien de tel pour creuser les injustices entre joueurs, rien ne vaut un système où chacun à ses objets et point barre, surtout que là on parle de dizaines d’objets par session et ça devient très vite laborieux de proposer aux autres de faire des échanges. D’ailleurs au passage, 95% du loot sera inutile et finira en revente au marchand pour financer l’amélioration des vraies bonnes pièces. A ce tarif-là, il aurait mieux valu mettre uniquement du bon matos qui drop très rarement, et augmenter les récompenses en crédits à la fin d’une partie. Soit.

dungeondefenders(12)Donc là plusieurs pièges ont été posés et c’est le bordel sur l’interface ; impossible de choisir facilement lequel booster…

dungeondefenders(1)Améliorer les pièges est une composante essentielle du gameplay mais c’est aussi tout ce qu’il reste à faire en fin de partie lorsque la capacité de placement maximale a été atteinte.

 

Ce qu’il faut retenir de tout ça c’est que Dungeon Defenders est un très bon jeu Co-op dans tous les cas. Certes il a été opportuniste dans son modèle économique et il ne paie pas de mine avec ses graphismes simplets et ses musiques répétitives mais si on fait abstractions de quelques défauts on a là un titre avec énormément de contenu intéressant pour de nombreuses soirées avec vos potes. D’ailleurs le jeu a beau être difficile, j’y ai joué en duo avec ma copine qui n’est pas une experte est malgré tout l’expérience était bien sympathique même s’il a fallu jouer en facile et refaire quelques niveaux pour améliorer son héro avant le stage final. Bref, un second épisode est en Early Access et personnellement je répondrai présent à sa sortie finale… probablement quelques années plus tard s’ils nous refont le coup des DLC abusifs.

 

Source des screenshots : Réalisés moi-même sur mon PC

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s