Skulls of the Shogun, dégustation de crânes

skullsoftheshogun(titre)

Lors de sa sortie sur PC et consoles, ce jeu de stratégie au tour à tour avait su convaincre les critiques mais se voulait destiné à un public débutant avant tout, du moins c’est la réputation qu’il avait et c’est pourquoi je ne me suis jamais penché dessus. Mais au détour d’un Humble Bundle (Android <3) j’ai pu le découvrir sur Smartphone et autant dire que c’est là qu’il m’a dévoilé tout son potentiel.

_

C’est l’histoire d’un général des temps féodaux japonais qui trépasse et qui se retrouve dans le royaume des morts. En temps normal il pourrait franchir les portes du paradis au vu de ses exploits guerriers mais il découvre qu’un imposteur lui a volé sa place et il est condamné à attendre dans la file de l’éternité. C’est ainsi que démarre sa rébellion qui justifie les combats tactiques à venir dans une longue série de champs de bataille vers le sommet de la carte.

skullsoftheshogun(4)

skullsoftheshogun(3)L’histoire du jeu est stupide mais il y a pas mal d’humour dans les dialogues.

_

Evacuons le convenu

On est face à un bon vieux jeu de stratégie mais avec un touche très agréable de Tactical-RPG. Deux armées s’affrontent au tour à tour et chaque tour offre 5 ordres au choix. On tombe directement dans le classique avec la possibilité de bouger ses unités (généralement peu nombreuses) dans un rayon délimité et attaquer, sauf qu’il y a pas mal de spécificités à prendre en compte. Premièrement il faut savoir que lorsqu’on attaque un adversaire il fera une contre-attaque immédiate donc il faut calculer les dégâts qu’on inflige et ceux qu’on se prendra. On peut contourner ce problème en utilisant une attaque à distance pour empêcher l’ennemi de réagir, et inversement. Il faut aussi tenir compte du fait que si votre soldat a une barre de vie inférieure à la cible il fera encore moins de dégâts que d’habitude. En parlant de troupes, c’est là aussi du déjà-vu avec des fantassins basiques à la défense plus élevée, des cavaliers qui sont plus fragiles mais qui peuvent se déplacer plus loin, et des archers pour la distance. Mouais, jusqu’ici rien ne justifie de s’intéresser à ce jeu, je vous l’accorde, mais ne quittez pas la page tout de suite !

skullsoftheshogun(1)Les archers peuvent prendre avantage du terrain en tirant à distance.

_

Indigestion de carcasses

Le jeu offre deux particularités qui le rendent unique et intéressant. On commence par la gestion des crânes ; en effet lorsqu’une unité est tuée elle lâche son crâne (squelettes obligent) et celui-ci permet de restaurer de la vie mais aussi, si on en fait manger 3 à une unité, de se transformer en ninja afin de pouvoir agir deux fois par ordre ! Cette véritable guerre des ressources se joue donc là-dessus et il faut par la même occasion empêcher les ennemis de manger les crânes de vos troupes. Le second point intéressant est la gestion des placements. Lorsqu’une unité en frappe une autre elle est capable de la propulser légèrement en arrière, de ce fait si l’ennemi se trouve au bord d’une falaise ou d’un cours d’eau ce sera le K.O. immédiat. Bien placer ses troupes est donc primordial, surtout quand on sait qu’il y a aussi des arbustes pour se camoufler et réduire les chances d’être touché. Afin d’être plus défensif il sera alors possible de lier les soldats entre eux afin qu’ils forment un mur pour soit protéger une unité placée derrière eux, soit immobiliser les victimes d’attaques.

skullsoftheshogun(2)Les arbustes sont quasiment vitaux pour planquer les troupes les plus faibles, ce qui leur octroiera 20% d’esquive.

_

Le riz c’est bon, mangez-en !

Jeu de stratégie oblige, les batailles commencent avec un nombre défini d’unités mais il est possible d’en acquérir d’autres en plein combat. Pour ce faire il faut récolter du riz en hantant des rizières pendant un tour complet, ce qui rend vulnérable l’unité qui s’y consacre. Sachant que chaque case de riz est limitée en ressources, les acquérir avant l’ennemi est une priorité car sans ça impossible d’amener de nouvelles troupes à l’autel d’invocation (qui doit être lui aussi hanté durant un tour). Au fil des batailles d’autres points d’intérêt seront à contrôler, comme des autels spéciaux qui permettent d’invoquer des mages spéciaux qui peuvent lancer de gros sorts en échange de riz. Bref ce jeu est bien plus tactique qu’on le croit, sachant qu’une partie se conclu lorsque le général (l’unité maître très puissante et pouvait attaquer 2 fois de base) d’une des équipes meurt.

skullsoftheshogun(7)Contrôler les rizières prend un ordre et un tour complet durant lequel l’unité qui la possède ne peut pas contre-attaquer. En échange, elle récupérera de la vie une fois la possession terminée. 

_

Le level design au secours du gameplay

Bon voilà, je vous ai balancé les détails techniques du jeu mais dans le fond, est-ce qu’il vaut vraiment la peine ? Il est vrai que le peu d’unités de base est préjudiciable et on était en droit de se demander si le jeu n’allait pas devenir trop répétitif, surtout qu’il y a beaucoup de niveaux avant d’en voir le bout. Heureusement le gameplay se suffit à lui-même et on peut compter sur des champs de batailles au level design très varié qui changent régulièrement la façon de progresser (il y a par exemple des combats à 3, voire 4 équipes à la fois !). D’ailleurs les nouvelles unités à invoquer apportent à chaque fois de nouvelles options stratégiques, sans parler des potions sur le terrain, donc impossible de se lasser. Par contre il ne m’a fallu que 5 heures de jeu pour venir à bout de la campagne mais au pire des cas vous pouvez toujours y jouer contre des amis grâce au mode multijoueurs de 2 à 4 participants à la fois. Je ne l’ai pas essayé mais j’imagine que ce doit être particulièrement drôle à quatre et chacun pour soi.

skullsoftheshogun(8)Vers la fin du jeu, certaines maps introduisent les Onis, des ennemis neutres très puissants qui attaquent n’importe qui. Un mal comme un bien…

skullsoftheshogun(9)On trouvera des tourelles spéciales qui émettent une aura endommageant les ennemis à sa portée. Un atout stratégique qu’il faut absolument contrôler dès que possible.

skullsoftheshogun(10)Le Level Design des maps est souvent intelligent et se renouvelle constamment, empêchant le joueur d’être lassé.

skullsoftheshogun(11)Les niveaux glacés font glisser les unités qu’on frappe. C’est parfait pour les faire tomber dans le vide mais ça peut aussi se retourner contre nous.

_

Un jeu de campeur

De plus, la réputation de jeu de stratégie facile qui colle à la peau du soft est très exagérée car s’il est vrai que j’ai eu peu de Game Over je dois avouer avoir pas mal galéré lors de certaines batailles, notamment celle avec les Onis qui attaquent tout le monde. Je me suis par ailleurs contenté de simplement gagner les combats mais il y a moyen de s’imposer de fameux challenge si on veut réussir les 3 objectifs annexes de chaque mission qui sont à chaque fois très ardus. M’enfin bon je dois être honnête : c’est un jeu où être très défensif est une stratégie systématiquement gagnante. Il suffit d’être un peu patient en disposant ses troupes toujours en groupe pour qu’elles massacrent le moindre avancement de l’IA et bouffer les crânes ainsi gagnés pour grossir la force de frappe de notre armée. Le vrai challenge est de justement rester hors de portée de l’adversaire, ce qui est aisément faisable grâce à l’interface très claire qui montre précisément ce que pourra faire l’ennemi au prochain tour. Quoi qu’il en soit les amateurs de vraie difficulté peuvent s’amuser à essayer de relever les 3 défis annexes de chaque mission, lesquels sont souvent bien hardcore.

skullsoftheshogun(6)Les ennemis ont aussi leur propre général. Il faut essayer de ne pas le confronter directement car il ne fera qu’une bouchée de vos simples unités.

_

De la stratégie aux toilettes !

Je ne peux pas parler pour les versions PC et consoles mais en tous cas sur Smartphone le jeu est très joli et rend particulièrement bien avec sa patte artistique propre à l’ère Shogun. Par contre je dois signaler une optimisation décevante car il y a des petits coups de saccades entre les changements de tours et les temps de chargements sont relativement longs, surtout au démarrage ce qui est toujours agaçant pour un jeu mobile. J’ajouterais d’ailleurs que malgré que le tout soit en 2D le jeu pompe beaucoup sur la batterie. Je l’ai essayé sur deux appareils différents et le constat était strictement le même, dommage quand on sait qu’une bataille dure un bon moment mais heureusement la partie est sauvegardée à chaque fin de tour. Enfin je dois féliciter les développeurs pour avoir très bien adapté le gameplay au format tactile puisque tout est évident et un poil automatisé lorsqu’il s’agit de choisir une cible, ce qui est très agréable.

skullsoftheshogun(5)Graphiquement ça serait très faible sur PC et consoles, mais sur portable ça rend magnifiquement bien.

skullsoftheshogun(12)20 niveaux en solo vous attendent, ainsi que quelques bonus.

_

Ce qu’il faut retenir de ce jeu c’est que si son intérêt est discutable sur PC (voire sur consoles) vu tous les mastodontes de jeux de stratégie qui y sont plus aboutis, il a toute sa place sur plateformes mobiles où le genre n’est pas très bien représenté. Avec son interface idéale pour le support et son gameplay plus riche qu’on pourrait le croire, il fera passer de bons moments tactiques à tous les amateurs, débutants comme vétérans. Vous savez désormais quelle version acheter !

_

Source des screenshots : Réalisés moi-même sur mon Xperia Z3 Compact

Publicités

Une réponse à “Skulls of the Shogun, dégustation de crânes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s