Assassin’s Creed Unity : Dead Kings, gratuit mais pas requis

assassinscreed_unity_deadkings(titre)

Ubi Soft qui offre un DLC pour Assassin’s Creed ? Il y a encore quelques semaines je ne l’aurais jamais cru mais suite au bad buzz de Unity ils ont arrondi les angles en proposant ce premier contenu additionnel à tout le monde pour pas un € de plus. Y compris les rats comme moi qui ne jouent au titre que 4 mois après ! Je ne me suis donc pas fait prié et je me suis servi… pour constater que la gratuité de ce petit bout de jeu n’était peut-être pas uniquement due à un élan de générosité…

_

AC Unity comprend 12 séquences narratives. Ce DLC Dead Kings représente la 13ème qui sert d’épilogue à l’aventure principale. On y incarne toujours Arno mais dans un terrain de jeu différent puisqu’on se retrouve à Saint-Denis, appelé Franciade pour l’époque, peu après les événements de Unity. Rassurez-vous je ne vais pas vous gâcher la surprise car le scénario de ce bonus est particulièrement chiche. Le jeu principal était déjà bien pingre de ce côté mais là on atteint de nouveaux degrés de vide. Alors certes on retrouve les deux personnages de Napoléon et Sade qui animent deux ou trois pauvres cutscenes, mais l’histoire racontée est peu captivante, excepté peut-être la fin qui ouvre une petite porte vers des indices concernant la suite de la série, [SPOILER – Mettez le texte en surbrillance : je veux bien sûr parler du fragment d’Eden découvert dans le temple secret sous la ville, qu’Arno décide d’envoyer à un certain « Al Mualim » au Caire, une référence à AC premier du nom et qui semble confirmer un épisode en Egypte]. Ce n’est en tous cas pas le regain d’optimisme d’Arno, [SPOILER – Mettez le texte en surbrillance : aigri après la mort d’Elise et son bannissement de l’ordre des Assassins], qui passionnera les foules.

Assassin's Creed® Unity_20150218210518

Assassin's Creed® Unity_20150217223503Napoléon et Sade, deux guest stars qui n’apportent rien à l’intrigue alors qu’ils en avaient le potentiel.

Assassin's Creed® Unity_20150218205418Le méchant de service et le gamin agaçant ne relèvent pas le niveau de la narration.

Assassin's Creed® Unity_20150218225837

Assassin's Creed® Unity_20150218220537Seul le mystère autour des ruines de la Première Civilisation éveille un minimum d’intérêt à la progression.

_

Un dessert très léger

Bon, et à part ça ? Et bien sans surprise le nouveau terrain de jeu propose exactement la même chose que le jeu principal, soit des tas de choses à collecter et quelques missions secondaires beaucoup moins passionnantes qu’à Paris. Je ne sais pas ce qu’ils ont pensé, n’y avait-il déjà pas assez de ce genre de chose dans l’aventure principale ? Autant vous dire que, écœuré de cette chasse aux coffres perpétuelle, je ne m’y suis pas du tout intéressé et cela a directement affecté la durée de vie : environ 3 heures ont suffi à boucler les missions scénarisées, avec objectifs secondaires à la con compris… M’enfin bon, pour être honnête il y a quand même de quoi s’occuper plus longuement, ne serait-ce que via les quelques missions co-op supplémentaires, mais on commence déjà comprendre pourquoi ce DLC a été cédé gratuitement.

Assassin's Creed® Unity_20150217223542La zone de jeu est de la même superficie de Versailles.

_

Bourrins, s’absten… ah non, bienvenus !

D’ailleurs le challenge est aux abonnés absents puisqu’une fois Unity terminé on a un stuff plus que décent et les ennemis ont été très mal ajusté à cette puissance, au point que l’équilibrage qui faisait la force des combats originaux est ici rompu et on retombe dans la facilité du bourrinage. Ils ont bien essayé d’intégrer une nouvelle mécanique d’IA, à savoir un ennemi « leader » qui fait fuir tous les adversaires plus faibles s’il est tué, sauf que cette cible particulière est extrêmement simple à tuer et ça n’en est que plus simple à progresser. Dès lors pourquoi s’embêter à jouer infiltration ? Autant vous dire qu’après Unity j’ai eu ma dose de discrétion et que j’ai tout fait sauvagement avec violence sans le moindre souci, ou avec l’aide de quelques bombes fumigènes dans le pire des cas. De plus, les nouveaux équipements obtenus dans ce DLC, dont le gros lance-grenade, facilitent encore plus les affrontements et il faut noter que les coffres verrouillés donnent des sommes d’argent gigantesques, de quoi se payer le meilleur équipement si ce n’est pas déjà fait. Raison de plus de ne pas mettre un rond dans leurs micro-transactions comme je l’expliquais dans mon test. A ce propos : fait amusant, à peine 24h après mon article sur Unity, un patch est venu supprimer la nécessité d’utiliser la Companion App pour ouvrir un type de coffres. Toujours bon à prendre et ça confirme qu’il ne faut pas jouer aux Assassin’s Creed à leurs sorties.

Assassin's Creed® Unity_20150218225321Il y a des tas d’ennemis dans les sous-sols de la ville mais ils se tuent en un coup chacun et ne sont donc pas une menace.

Assassin's Creed® Unity_20150218210210Les chefs de bande sont en réalités de simples ennemis costauds tirés du jeu principal. Pas une grande menace avec tout notre équipement de fin de jeu.

Assassin's Creed® Unity_20150218205910En voilà une belle arme, en effet ! Un tir est capable de pulvériser un paquet d’ennemis.

_

Met de l’huile

S’il y a bien une chose avec laquelle ce DLC se démarque du jeu, c’est toute l’exploration des sous-terrains qu’il propose. Déjà présents à Paris, les tunnels sont sous toute la ville de Saint-Denis et se débloquent petit à petit. Attention, je n’ai pas dit que c’était une bonne chose… En effet, ce sont des labyrinthes à la visibilité peu claire  et il n’y a pas grand-chose d’intéressant à y faire. Ah si, il y a quand même l‘introduction d’un nouveau concept : la lampe à huile. A usage limité, cette source lumineuse doit absolument éviter l’eau pour être activable. Grâce à elle on peut éloigner les bestioles qui entravent le chemin (cafards, rats, et chauves-souris), mais aussi de dévoiler des indices liés à une poignée d’énigmes. C’est d’ailleurs le seul point vraiment intéressant de cette extension car il faut se creuser un peu les méninges pour venir à bout des défis de la Première Civilisation. On retrouve ainsi cette exploration dans les ruines mystérieuses, avec une découverte finale assez sympathique.

Assassin's Creed® Unity_20150218220924Les énigmes sont relativement ingénieuses, c’est un plus agréable car il y en a juste assez pour garder un équilibre avec l’action.

Assassin's Creed® Unity_20150217230157Arno est un assassin impitoyable qui massacre des centaines d’ennemis et qui grimpe sur des bâtiments gigantesques, mais est trop effrayé par quelques pauvres cafards.

Assassin's Creed® Unity_20150218232001Il est amusant de voir un didacticiel après des dizaines d’heures de jeu.

Assassin's Creed® Unity_20150218215054On retrouve les énigmes avec des symboles à chercher… sauf qu’ici on est beaucoup plus guidé, avec un marqueur sur la carte, et ça en devient trop simple.

_

Cachez-moi ces sprites 2D que je ne saurais voir

Après avoir été émerveillé par le Paris de Unity, j’étais curieux de découvrir le nouveau terrain de jeu. J’ai vite déchanté en constatant que la ville était aussi minuscule de Versailles et beaucoup plus terne, voire monotone. Ok ça colle peut-être au background historique, mais ils auraient pu au moins soigner l’environnement car les paysages sont atroces et ça rame méchamment (toujours sur PS4) alors qu’il n’y a jamais de foules aussi grandes qu’à Paris. Et c’est sans compter sur les divers bugs de son que j’ai eu durant ma partie alors que tout était nickel dans le jeu central. Tout n’est pas à jeter car il y a deux beaux bâtiments qui témoignent une fois encore du soin apporté à la reproduction historique et la modélisation hors pair, et dans le fond je suppose que c’est déjà pas mal pour un DLC mais un poil plus de soin aurait été souhaité.

Assassin's Creed® Unity_20150218211407La ville en elle-même n’a absolument rien d’incroyable et est même déprimante.

Assassin's Creed® Unity_20150218213130

Assassin's Creed® Unity_20150218204515Pourtant il y a quelques recoins qui ont bénéficié de plus de travail mais c’est anecdotique.

Assassin's Creed® Unity_20150217231123Oooooh le beau décors de fond aux textures dégueulasses !

Assassin's Creed® Unity_20150217230409L’église centrale est au moins plus soignée que le reste.

Assassin's Creed® Unity_20150218211140Pas de grande foule de personnages… mais une foule de rats. Par chance, ça ne rame pas !

Assassin's Creed® Unity_20150218224307Tiens au fait Ubi Soft, « pas de femme Assassin car pas possible », vraiment ?

_

« Oui mais c’est gratuit ! » me dira-t-on à la vue de mes critiques. Oui mais ça n’excuse pas tout. Le fait est que ce contenu n’est ni mauvais, ni intéressant, il est juste quelconque. Il part sur la bonne intention de proposer la même chose qu’Unity, sans mise en scène pertinente, pour gonfler une durée de vie qui n’en avait vraiment pas besoin. Alors ok j’apprécie le « cadeau », mais de nos jours où les bons jeux sortent par centaines chaque année le temps est devenu précieux et aller mettre 3 à 4 heures, ou plus pour les collectionneurs, dans quelque chose de potable mais fade est un mauvais investissement de sessions de jeu. Je conseille donc aux fans assidus qui veulent absolument tout savoir de regarder les courtes cinématiques sur Youtube et de passer à autre chose.

_

Source des screenshots : Réalisés moi-même sur ma PS4

Publicités

4 réponses à “Assassin’s Creed Unity : Dead Kings, gratuit mais pas requis

  1. Je vois que tu n’as pas été conquis par ce DLC, et tu comprend surement mieux pourquoi je l’ai descendu sur mon blog! Comme tu le dis la gratuité n’excuse pas tout, et les 3h nécessaires pour parcourir les missions solo sont finalement assez insipides. J’espère vraiment qu’ils feront mieux sur leurs prochains opus, mais c’est décidé je n’acheterai plus DayOne.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s