Mikey Hooks, du speedrun à tous les niveaux

mikeyhooks(titre)

Je continue ma série de jeux Android hérités d’un bel Humble Bundle dédié spécialement au studio canadien Noodlecake, qui fait son petit bonhomme de chemin sur Smartphones depuis 2011. Et cette fois je m’attaque à un jeu de plate-forme 2D qui avait l’air très repoussant de prime abord mais qui s’est avéré être diablement prenant.

_

Il faut dire que ça commençait mal avec son look de jeu amateur bâclé et pas du tout original. Après un Rayman Fiesta Run, pour ce citer que lui, entamer un jeu pareil piquait un peu les yeux, ne serait-ce qu’avec ses animations minimalistes. Mais me remémorant mes parties épiques de Jetpack Joyride qui n’était pas plus glorieux sur ce point, je me suis dit pourquoi pas. Donc ça se présente comme quelque chose de très similaire à l’excellent Runner 2 qui se prête plus à du jeu de parcours chronométré qu’à un véritable jeu de plateforme. Vous l’aurez compris, le but est ici de parcourir chaque niveau le plus rapidement possible en enjambant les obstacles et en évitant ou tuant les ennemis.

mikeyhooks(1)Un système d’étoiles classique mais qui motive à surpasser ses scores.

mikeyhooks(4)Chaque nouvel essai propose un mode fantôme pour se comparer à soi-même.

_

De la précision sur Smartphone ?!

Il ne s’agit toutefois pas d’un « Runner game » au sens propre du terme. C’est-à-dire qu’ici la course n’est pas automatique et qu’on peut décider de la direction comme un véritable jeu de plateforme. On se retrouve ainsi avec 4 actions possibles : gauche, droite, saut et attaque. Une première question vient alors à l’esprit : est-ce jouable sur Smartphone ? Nous connaissons tous ces fameux boutons virtuels qui tentent de simuler une manette sur l’écran : c’est souvent très médiocre. Mais pas ici au vu de la simplicité du gameplay et surtout de sa nervosité. Ce jeu a réussi l’exploit de me faire oublier que je jouais via une interface tactile et rien que pour ça il part déjà gagnant.

mikeyhooks(3)Plus on avance dans les mondes, plus la difficulté augmente et nécessite du doigté dans l’exécution. Heureusement que c’est très jouable sur Smartphone.

_

Un Spider-Man de poche

Pour obtenir une jouabilité aussi dynamique, le jeu introduit la notion de glissades sous les obstacles ou tuer quelques ennemis, mais aussi et surtout le grappin (après tout, c’est le titre) qui permet de se balancer grâce aux crochets qui pullulent sur chaque niveau. Le but du jeu étant de ne pas s’arrêter afin de grappiller la moindre seconde sur le score final, utiliser ces deux capacités est primordial. L’action en devient frénétique et c’est à ce moment que le jeu prend des allures de speedrun car on en vient à enchaîner les actions extrêmement rapidement. Les trois sortes d’ennemis ajoutent également un peu de piment puisque l’un peut être vaincu en glissant, l’autre peut servir de tremplin en sautant sur sa tête, et le dernier ne peut-être qu’esquivé en passant par-dessus. C’est juste assez pour proposer des niveaux courts mais efficaces.

mikeyhooks(7)Le grappin est bien entendu l’élément central du jeu et il ne faut pas hésiter à l’utiliser constamment pour éviter un maximum d’obstacles. 

mikeyhooks(6)Seul ce type d’ennemi peut être vaincu en glissant.

mikeyhooks(5)Tandis que celui-ci doit être esquivé vu ses piques.

_

Quoi, déjà ?

On a le choix entre deux modes de jeu : « l’histoire » et les courses. Le premier propose 6 mondes contenant chacun 4 stages, avec une difficulté graduelle et ajoutant de plus en plus d’obstacles. Les courses sont en fait des parcours avec d’autres personnages qui effectuent le parcours en même temps que vous et le but est bien sûr d’arrive premier. Mais l’un comme l’autre accusent un sérieux manque de contenu, si bien que j’ai plié le jeu en une toute petite poignée d’heures en voulant pourtant obtenir les 3 étoiles de score pour chaque niveau. Oh certes il est possible de prolonger ça artificiellement en récoltant toutes les pièces de chaque niveau, imposant ainsi un second run obligatoire, et d’acheter les dizaines de skins pour notre personnage avec cette monnaie virtuelle (pas d’achat in-app, merci bien), mais tout cela est bien futile et n’intéressera pas grand monde.

mikeyhooks(2)Les courses ont moins d’intérêt je trouve, car le comportement des ennemis est toujours le même. 

_

Tout ça pour vous dire que si vous aimez les jeux de plateforme/rythme/runner simple set efficaces, celui-ci vous occupera environ 2 heures avant d’en avoir fait le bout. C’est très peu mais il est en contrepartie idéal pour des parties éclairs de 5 minutes. Et le challenge est à la hauteur mais pas à l’excès, ce qui évite les frustrations.

_

Source des screenshots : Réalisés moi-même sur mon Xperia Z3 Compact

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s