Final Fantasy X HD, voyage nostalgique

ffxhd(titre)

Aaaah, FFX ! Je l’ai déjà maintes fois cités dans ce blog comme étant un jeu qui m’a profondément marqué dans mon adolescence ; j’y ai d’ailleurs passé plus de 160 heures à l’époque sur PS2 pour le torcher à 100%. Il faut savoir qu’en général je ne rachète pas mes anciens jeux en version HD mais dans ce cas-ci la nostalgie a été plus forte que la raison et je me suis donc à nouveau lancé dans l’aventure, 13 ans plus tard. Alors fallait-il éviter de toucher aux souvenirs du passé ?

_

Avant d’entrer dans le vif du sujet, je précise qu’il ne s’agit pas d’un test du jeu en lui-même mais plutôt d’un article subjectif dans lequel j’analyse le jeu d’un point de vue du joueur de 2015 que je suis devenu, pour voir à quel point le jeu a vieilli et ce qu’il peut encore apporter de nos jours, tout en évoquant la qualité du portage HD.

Pas de panique, je place comme d’habitude mes balises SPOILERS au cas où vous souhaitez lire cet article sans avoir fait le jeu.

_

Quelle émotion de me relancer dans ce voyage en compagnie de Tidus, Yuna, Auron, Khimari, Wakka, Lulu et Rikku. Spira, Sin, Zanarkand, Yevon, que de noms qui ravivent mes souvenirs et me donnent l’impression que c’était hier que j’entamais le pèlerinage d’Invokeur pour pouvoir invoquer la chimère ultime et offrir une période de paix à ce monde étrange mais magnifique. FFX c’est un voyage avant tout, dans un monde duquel on ne connaît absolument rien en incarnant un héros qui se retrouve largué tout comme nous dans l’inconnu, favorisant le sentiment de découverte progressif. C’est une sensation que je n’ai jamais retrouvée dans un autre FF et c’est pourquoi j’ai beaucoup d’attachement pour cet épisode.

_

Justice enfin rendue à la cinquième roue du carrosse !

Premier constat, graphiquement le jeu a plutôt bien vieilli. Oh bien sûr nous sommes loin des standards 3D actuels mais pour l’époque ce FF était une vraie baffe avec des décors très colorées et bien animés. L’île de Besaid a été ainsi ma première vraie claque « Next Gen » sur PS2. Puis bon, on peut le dire désormais : ça avait beau être en 3D, les angles de caméra fixes étaient une fameuse astuce pour créer l’illusion afin de cacher la misère hors champs. Qu’importe, c’est encore très agréable à regarder dans cette remasterisation qui vient ajouter un vrai mode 16/9 (sans étirement de l’image) et vient lisser l’aliasing qui était le plus grand ennemi des productions de l’époque. Mais ce n’est pas tout puisque si comme moi vous aviez joué à la version Européenne du jeu vous avez subi l’abominable 50 Hz qui rendait tous les personnages bouffis et extrêmement lents. Eh oui, c’était l’époque où le 60 Hz n’était quasiment jamais proposé et on se retrouvait avec des versions traduites au rabais (mon plus douloureux souvenir reste Devil May Cry premier du nom). Du coup rien que pour ça cette version HD est une bénédiction !

ffxhd(3)Quel plaisir d’avoir enfin des personnages qui ne sont pas aplatis par des bandes noires.

_

Dédoublement de personnalité

Plus élargie, plus fluide et plus propre, cette réédition HD sent le travail soigné. On ne peut pas nier qu’il y a eu un réel effort, ne serait-ce qu’au niveau des musiques toutes réorchestrées à la qualité variable : certaines sont une franche réussite, d’autres un vrai massacre, mais c’est peut-être la nostalgie qui parle. Il n’empêche que le travail aurait pu aller plus loin en proposant enfin le choix du doublage (ici uniquement en anglais sous-titré français) ou toucher un peu plus en profondeur au moteur du jeu en refaisant certaines textures qui font parfois très cheap (le fond 2D dans la Plaine Félicitée est un bon exemple d’une texture massacrée par la hausse de résolution). Ce qui est surtout incompréhensible c’est que j’ai constaté une amélioration des modèles 3D des personnages principaux mais le travail n’a été fait qu’à moitié. Je m’explique : à l’époque j’étais déjà très agacé de constater que les programmeurs avaient utilisé une petite astuce pour gagner en ressources en utilisant deux modèles de personnages : ceux avec peu de polygones et ceux beaucoup plus détaillés, la différence jouant surtout sur les visages. Procédé intelligent mais horriblement mal utilisé puisqu’en pleine cinématique un personnage pouvait passer d’un modèle grotesque à un modèle expressif puis revenir à un visage sans aucune vie. Rien de pire dans une scène importante de voir Yuna avec son visage plat qui ne transmet aucune émotion par exemple. J’espérais que ce remaster HD corrige cela en supprimant ces modèles allégés dégueulasses quitte à ne pas animer les visages en dehors de ce qui avait été prévu, mais il n’en est rien : c’est pareil qu’à l’époque et ça fait extrêmement cheap de nos jours. Le pire est qu’il y a pourtant eu du travail sur les mains des personnages car les modèles à faible nombre de polygones avaient auparavant des cubes à la place des doigts et désormais ils ont hérité des mains des modèles de plus haute qualité. Alors pourquoi ne pas avoir fait de même pour les visages vu la puissance graphique à leur disposition ? Ridicule. Et je ne parle même pas des personnages secondaires comme Mika qui ressemblent à des personnages tirés de l’ère PS1 mais lissés. Ils auraient mieux fait de s’atteler à ça au lieu de retoucher les visages de Tidus et Yuna, ce qui ne sert à rien dans l’absolu.

ffxhd(2)

ffxhd(8)Admirez donc la différence flagrante entre le modèle low et high polygons de Yuna. Et dites-vous que ça passe de l’un à l’autre sans raison en pleine cinématique…

ffxhd(6)Les personnages secondaires sont encore plus bâclés, c’était déjà limite à l’époque et c’est ridicule aujourd’hui.

ffxhd(22)Un exemple de texture datée : regardez le décor du fond. Voilà.

_

Bien mais peut mieux faire

Qu’on soit donc bien clairs : cette version HD est juste un nettoyage très propre et un ajustement de résolution avec des musiques refaites, mais ça s’arrête là. Pour être juste il faut quand même constater qu’il y a eu du boulot sur pas mal de petits détails qui ne sont pas visibles sauf si on met la version PS2 et cette HD Edition côte à côte. Je vous recommande l’excellent article d’Eurogamer qui fait une comparaison scrupuleuse et qui démontre que ce n’est pas de la bête émulation opportuniste. Concernant la différence entre PS3 et PS Vita (toutes deux compatibles entre elles pour les sauvegardes… mais il faut pour cela posséder les deux jeux), il est important de noter que la Vita a bénéficié d’un peu moins d’attention, notamment sur la résolution qui est elle-même inférieure aux productions Vita habituelles (le titre du jeu « HD » est donc un mensonge). L’ensemble y est ainsi légèrement plus flou quand on analyse les screenshots, mais en plein jeu sur l’écran de la console ça ne se ressent absolument pas, heureusement. Par contre tout ça c’est bien joli mais nous sommes en 2015 et se taper un jeu de 2002 avec toujours autant de chargements je dis non. Ok les combats sont instantanés comme à l’époque mais les changements de zone sont toujours aussi longs et ça souligne une fainéantise de programmation. Par ailleurs, les deux versions tournent à 30 FPS (ce qui est un peu honteux en soit) avec quelques rares baisses sur Vita lors de certains passages, mais sans vouloir défendre cette version ça ne se constate quasiment jamais. En définitive choisissez la version qui vous plaira selon votre habitude de jeu, personnellement avoir FFX dans ma poche c’est le pied.

ffxhd(4)

ffxhd(1)Ca n’a bien sûr rien à voir avec les jeux d’aujourd’hui mais ce n’est franchement pas désagréable à regarder. En tout cas ça tient facilement la dragée haute à n’importe quelle production 3DS, sans vouloir troller.

ffxhd(18)

ffxhd(12)Les scènes cinématiques ne sont pas en reste et sont encore très dans l’air du temps.

ffxhd(19)

ffxhd(17)Les invocations arrachaient la gueule déjà à l’époque et sont restées aujourd’hui très jolies.

ffxhd(13)

ffxhd(15)De temps en temps le jeu reprend la technique des décors pré-calculés des FF sur PS One. C’est forcément plus figé mais néanmoins très beau.

_

Un orteil dans le présent, le reste dans le passé

Soyez également prévenus que cette remasterisation n’ajoute strictement aucun contenu supplémentaire. Tout juste aura-t-on droit à une nouvelle option extrêmement pratique pour soigner ses personnages automatiquement après chaque combat en utilisant la magie ou des objets, le tout en un clic (sur l’écran tactile pour la Vita). Dans le même registre, il est désormais possible de décider en plein combat de zapper les animations d’invocations ou de les laisser. Un vrai bonheur. En revanche j’aurais bien voulu un peu plus d’options de ce style pour palier au système de jeu un peu vieillot de nos jours. Par exemple, ça aurait été pas mal que tous les personnages gagnent de l’XP à chaque combat même sans y participer. Car là si on veut bien faire les choses on est obligé de switcher les 7 personnages à chaque affrontement et leur faire faire une action quelconque pour qu’ils aient leur part. Pas vraiment fun surtout lorsque les monstres ne sont pas adaptés à tous les types de dégâts. J’aurais pu aussi me plaindre de ces fameuses quêtes annexes atrocement difficiles (la course de chocobo à 0 seconde, les 200 esquives d’éclairs, les papillons de Macalania, …) mais dans le fond elles font partie du endagme donc pour ça je ne dirai rien de plus.

ffxhd(25)A la minute où j’ai lancé le jeu, j’avais déjà peur de cette fameuse course de chocobo à la Plaine Félicitée… Et à raison, même après en être venu à bout il y a 13 ans, j’ai encore galéré près de 2h30 pour à nouveau la réussir… Ca fait partie du charme du jeu je suppose.

_

De la grande narration à la japonaise

Et finalement, que vaut FFX pour le joueur d’aujourd’hui qui le découvre plus de 10 ans après sa sortie ? Et bien je me dois d’être honnête : il a quand même mal vieilli sur plusieurs aspects, à commencer par la mise en scène. Je ne le réalisais pas à l’époque car c’était un peu le cas de tous les J-RPG (certains diront que c’est toujours le cas et je les renvoie vers Xenoblade pour leur fermer le clapet) mais la narration comprend énormément de phases assez lourdes. Beaucoup de dialogues tirent inutilement en longueur et certaines scènes n’ont aucun sens, je pense par exemple ce moment à Bevelle où Seymour [SPOILER – Mettez le texte en surbrillance : se transforme en monstre quand on s’échappe de la Via Purifico, Khimari décide alors de la jouer bravoure en interceptant ce boss et en ordonnant à tout le monde de se barrer, ce que tout le groupe fait mais après quelques mètres ce brave Tidus se dit qu’en fait ils sont quand même des gardiens et que c’est pas cool de fuir donc il fonce aider Khimari, puis tout le monde se dit « bon bah si il y va, alors nous aussi », et le groupe se rejoint auprès de Khimari qui est resté sagement en face d’un Seymour qui n’a pas bougé pendant les 5 minutes qui se sont écoulées, tranquille.] Ce genre de scène navrante arrive de temps à autre et enlève de la crédibilité au scénario global, c’est dommage. Peut-être est-ce juste moi qui ai grandi et devient de moins en moins tolérant à la niaiserie, qui sait.

_

J’avoue cela dit cracher dans la soupe car globalement l’histoire de cet épisode reste très puissante émotionnellement et aura son effet même auprès d’un nouveau joueur. Les deux grosses révélations plus ou moins inattendues restent toujours aussi tristes et apportent un vrai côté tragique au récit ;  [SPOILER – Mettez le texte en surbrillance : ça commence par la mort programmée de Yuna pour vaincre Sin afin d’apporter 10 ans de répit à l’Humanité au prix de son propre sacrifice, chose qu’on n’apprend qu’à la moitié du jeu après avoir passé son temps à penser que ce pèlerinage n’était qu’un moment difficile à passer. Apprendre ça remet alors en perspective tous les dialogues de joies qui se sont déroulés et ça devient un vrai drame, surtout face au côté impassible de Yuna qui fait très nunuche au début jusqu’à ce qu’on comprenne pourquoi elle agit ainsi.] Personnellement ça m’a bouleversé pour le reste du jeu et encore aujourd’hui je trouve ce twist assez bien amené. Puis il y a [SPOILER – Mettez le texte en surbrillance : la révélation sur la nature de Tidus et son Zanarkand qui n’étaient qu’un rêve. Juste après sa romance avec Yuna, ça la fout un peu mal et ça rajoute une couche supplémentaire au drame, surtout avec la fin du jeu extrêmement triste qui n’a pas manqué de me faire verser une larme lors de l’adieu de Tidus (ne vous moquez pas !)]. Beaucoup de gens sous-estiment le scénario de FFX mais il traite admirablement bien des sujets difficiles et peu abordés dans le jeu vidéo, et le background de Spira est passionnant bien qu’un peu difficile à déchiffrer sans fouiller. Même cette tête à claque de Tidus finit par devenir crédible dans la seconde partie du jeu, au fur et à mesure que ce périple le grandit. Donc oui, à condition de passer outre les scènes narratives maladroites le jeu reste un voyage formidable à vivre et qui marque. Ce n’est pas pour rien qu’en 13 ans je n’avais quasiment oublié aucun détail de cette aventure.

ffxhd(9)Ce brave Seymour avait un postulat de base intéressant mais tombe hélas rapidement dans les clichés typiques des méchants dans les J-RPG, et non ce n’est pas un spoil : on voit directement à sa tête et à son thème musical qu’il n’est pas net.

ffxhd(10)Le monde de Spira regorge de lieux magnifiques et dépaysants, c’est l’une des grandes forces du jeu.

ffxhd(14)On suit la progression du groupe au fil des chapitres, toujours dans le but d’insister sur l’aspect voyage initiatique.

ffxhd(11)Finalement on s’attache petit à petit à ce groupe très cliché mais plus mature qu’il n’y paraît au premier abord. Chacun d’entre eux cache une vérité tragique.

ffxhd(20)Aaaah, la scène mythique dans le Lac Macalania. On peut difficilement faire plus à l’eau de rose que ça mais personnellement ça me touche, surtout quand on en apprend le contexte.

_

Pas si cloisonné que ça

J’invite aussi les nouveaux joueurs à ne pas tenir compte des avis négatifs sur le côté très « couloirs » du jeu. Il est vrai qu’à l’époque il avait été fortement critiqué pour avoir abandonné la carte du monde des FF précédents mais j’ai toujours trouvé ces reproches exagérés car non seulement cette suppression sert à merveille la narration en accentuant le sentiment de pèlerinage, mais on est de toutes façons libres de nos déplacements à la fin du jeu pour faire toutes les quêtes annexes, c’est juste qu’effectivement on ne marche pas dans des décors disproportionnés avec des combats aléatoires agaçants, super… Bref ce débat est de nos jours complètement absurde et ne doit pas occulter les nombreuses qualités du jeu, ne serait-ce que pour son système de combat extrêmement plaisant et bien pensé. Le sphérier est également un principe que j’ai retrouvé avec joie et je conseille d’utiliser directement le mode expert qui offre beaucoup plus de libertés (sinon ça se résume à suivre une ligne d’évolution). Et puis niveau contenu il y a de quoi faire avec toutes les quêtes finales (et leurs boss cachés), le Blitz Ball (difficile à prendre en main mais très jouissif une fois maîtrisé) et la trentaine d’heures nécessaires pour l’aventure principale. Et je ne sais pas pourquoi mais j’ai envie de me tenter le trophée Platine tant je me plais dans ce jeu, c’est dire !

ffxhd(23)

ffxhd(21)Les boss dans la seconde partie du jeu nécessitent de la stratégie alors que les combats classiques restent relativement simples tout au long du jeu.

ffxhd(16)D’ailleurs de nombreux combats de boss imposent des événements spécifiques qui viennent ajouter un peu de piment.

ffxhd(24)Il y a bien une carte du monde à la fin du jeu mais on choisit directement la destination où on veut aller au lieu de s’y déplacer dans de grandes plaines vides bourrées de combats aléatoires. Perso, Je ne vois pas le problème. Et oui, il y a bien des zones cachées à découvrir (via des codes à déchiffrer).

ffxhd(5)Je me suis planté au début du jeu et j’ai pris le Spherier normal. Celui-ci est vachement restreint en options donc je ne le conseille pas, mais de toutes façons à la fin du jeu on fait sauter toutes les barrières donc normal ou expert n’a plus d’importance.

ffxhd(7)Le Blitzball est le mini-jeu central de cet épisode et est réellement captivant. Jusqu’à arriver au point où les joueurs de notre équipe deviennent trop forts et que ce soit trop facile.

_

Enfin bref, racheter cette compilation HD n’était pas très rationnel pour quelqu’un comme moi qui l’ait littéralement torché il y a tant d’années. Avec du recul j’aurais peut-être dû laisser le jeu dans le passé pour en garder un souvenir enjolivé par la nostalgie, car avec mon regard plus vieux (oserais-je dire plus blasé ?) j’ai pu y déceler des défauts qui ne me sautaient pas aux yeux à l’époque. Mais ça reste un jeu culte et j’en veux pour preuve le fait que je l’ai à nouveau terminé avec plaisir malgré l’avoir parcouru en long et en large il y a tant d’années. C’est en tout cas un J-RPG absolument indispensable à découvrir même pour un jeune joueur actuel, ou pour les moins jeunes qui l’auraient raté ; profitez-en car cette réédition HD ne se fout pas de notre gueule. Il reste à me lancer dans FFX-2 une fois que j’aurai bouclé FFX à 100%, et autant dire que là par contre ça risque d’être douloureux…

_

Source des screenshots : Réalisés moi-même sur ma PS Vita

Publicités

Une réponse à “Final Fantasy X HD, voyage nostalgique

  1. C’est assez surprenant car j’ai ressenti exactement la même chose que toi, mot pour mot, en décidant de refaire ce jeu qui m’a sacrément marqué à l’époque. Cela a commencé chez un ami qui s’est procuré le remaster dès sa sortie, faut dire qu’il est tout aussi fan du X que moi. Il a régulièrement insisté pour que je l’essaie mais j’ai toujours catégoriquement refusé sa proposition. Je ne voulais pas abimer ces magnifiques souvenir que j’avais du jeu et dont j’étais sur qu’il n’allait plus me convenir à l’heure actuelle (les mauvaises critiques systématiques sur ce jeu concernant sa niaiserie et d’autres soucis font régulièrement surface sur la plupart des forums de jeux vidéo).

    Finalement j’ai tout de même cédé et ait été plutôt rassuré sur le fait que le jeu avait très bien vieilli (certes avec ses défauts, parfaitement énumérés dans ton article). Bon inutile que j’aille plus loin, tu as clairement tout dis dans ton article. Merci encore pour cette superbe review. Bon courage pour la suite.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s