Final Fantasy Type-0 HD, digne de la série ?

fftype0hd(titre)

Passée la déception de ne pas en voir de version PS Vita, quelle ne fût pas ma joie lorsque ce jeu PSP injustement privé de sortie européenne fût enfin annoncé en réédition HD pour PS4 et Xbox One dans notre territoire. Il faut dire que même si nous n’avions jamais pu y toucher il était précédé d’une excellente réputation et c’était d’autant plus dommage que les épisodes canoniques récents de la série ont déçus pas mal de personnes. Donc du coup c’est un jeu culte sur consoles New Gen, pas vrai ? MEH.

_

Ce FF Type-0 HD mérite bien son appellation très à part dans la saga car il est fondamentalement différent de ce qui s’est fait jusqu’ici. Il s’agit d’un Action-RPG et j’aurais même tendance à dire que c’en est presque un jeu d’action pure avec une fine couche de RPG par-dessus. D’ailleurs il est découpé en missions, format probablement plus adapté à ses origines de jeu portable, ce qui change énormément de choses dans nos habitudes, et pas qu’en bien hélas…

_

L’heure de la maturité ?

Il nous est conté ici une histoire de guerre entre trois nations (ou quatre, je n’ai pas très bien compris, on y reviendra), chacune possédant et vénérant un cristal, une entité qui semble consciente et qui dicte le destin de son territoire en échange d’avantages appréciables. Ainsi les habitants de Rubrum, la nation de nos héros, prospère grâce à la magie conférée par leur cristal. Mais un jour, Milites, le royaume technologique, décide d’envahir Rubrum grâce à des brouilleurs anti-magie, ce qui résulte en un carnage assez violent. Heureusement, la Classe 0, une équipe spécialisée de 15 étudiants surdoués et insensibles à ces effets néfastes, sort de nulle part pour défendre le siège de la nation. C’est bien sûr cette équipe de choc que l’on va contrôler dans une grande campagne pour la reprise des terres perdues aux mains de l’ennemi, avec un ton étonnamment sombre pour un Final Fantasy (la séquence d’intro avec ses morts parle d’elle-même) et avec beaucoup de violence lors des affrontements.

FINAL FANTASY TYPE-0 HD_20150606192622Finalement tout tourne de ces maudits cristaux dont la sagesse est fortement limitée…

FINAL FANTASY TYPE-0 HD_20150618111403

FINAL FANTASY TYPE-0 HD_20150618111235Dans ses références et son fan service, le jeu a tout d’un vrai Final Fantasy.

FINAL FANTASY TYPE-0 HD_20150419223620D’entre de jeu ça ne plaisante pas : les soldats se font massacrer, les survivants sont à l’agonie, ça achève sans pitié… Inhabituel mais virage intéressant pour cette série.

_

C’est l’histoire d’une gueguerre

Et c’est précisément ce qu’est le scénario de ce Final Fantasy : une campagne militaire qui se prend très au sérieux. Il faut bien être conscient de cet état de fait car c’est précisément ce qu’on en tirera, ni plus ni moins. Ainsi l’histoire est loin d’être passionnante et est très terre à terre. Bien sûr il y a quelques mystères ici et là mais ils sont très en retrait face aux actions militaires. Ce n’est ni bon ni mauvais, c’est juste convenu d’avance et c’est ce qui déçoit car lorsqu’on jour à un FF on s’attend à un récit captivant avec des personnages marquants et attachants, et des événements incroyables. Au lieu de ça on aura un déroulement plat et on ne retiendra rien des intervenants, excepté le tout dernier chapitre qui a un twist scénaristique intéressant et la scène finale qui donne enfin une âme à ces 15 héros mais bien trop tard. Il est d’ailleurs très difficile de s’investir dans ce monde car on y est balancé avec des explications très brèves sur le contexte. Pour vraiment comprendre son fonctionnement et ses enjeux il faut commencer à aller lire le tas de textes indigestes dans le menu, et il faut aussi idéalement avoir joué à FF13 car même s’il n’y a pas de liens scénaristiques entre ces deux jeux il sont liés par des concepts identiques, à savoir les l’Cie. Tout au long de l’aventure il se passera donc des choses et on s’en foutra un peu. Ce n’est pas qu’on n’y comprends rien, c’est plutôt que le jeu ne nous tend pas la main pour nous y impliquer.

 

FINAL FANTASY TYPE-0 HD_20150606192735Pour un jeu où tout est basé autour de cette Classe 0, ça aurait été pas mal d’en apprendre plus…

FINAL FANTASY TYPE-0 HD_20150720161440Plus on avance dans l’histoire plus on se fout éperdument des personnages secondaires.

FINAL FANTASY TYPE-0 HD_20150720160110Il y a pourtant d’excellentes idées de scénario, comme le fait que les cristaux suppriment les souvenirs des morts chez les vivants pour qu’ils restent de bons soldats jamais traumatisés. Ce n’est pas un spoil, c’est expliqué au début.

FINAL FANTASY TYPE-0 HD_20150618111201Oh tiens bonjour Lightning ! Dommage ce n’est pas elle, c’est Seven, une pâle copie réalisée par le chara-designer fainéant du jeu.

_

Un beau vieux jeu

Il faut dire que ses origines de jeu PSP ne l’aident pas non plus à le rendre plus attrayant car forcément quand on passe d’un support pareil à une console New Gen il y a un choc graphique bien présent. Ainsi nous auront droit à des textures baveuses, des zones très petites ainsi que taillés à la serpe et quelques personnages au visage plat particulièrement affreux. Ceci dit il ne faut rien exagéré car ça reste potable vu le travail de remasterisation qui a été réalisé. Il suffit de voir les quelques comparatifs sur le web pour se rendre compte qu’il y a eu du boulot pour rendre le tout moins daté, en particulier sur les héros principaux qui sont un peu rigides mais qui passent très bien à l’écran. On notera aussi des décors bien refaits comme l’académie, en revanche pas de miracles pour la carte du monde à l’ancienne qui fera le bonheur des nostalgiques mais qui piquera sévèrement les yeux tant elle fait preuve de vide et de textures horribles. J’aurais aussi tendance à pointer la flemme généralisée dans la répétitivité des décors, que ce soit les aires de combats ou les villes annexes quasiment toutes identiques. Mais globalement on oublie très vite tout ça car au final le rendu est net et supportable, surtout depuis un patch un peu tardif qui vient enfin supprimer cet effet de flou insupportable lors des mouvements de caméra. Non, ce qui fait tache c’est la mise en scène extrêmement pauvre, pour ne pas dire inexistante, en dehors des scènes cinématiques. Les dialogues montrent des intervenants très statiques et la caméra reste désespérément fixe, rendant chaque scène d’une mollesse assez préjudiciable. Heureusement que les cinématiques, elles, ont énormément de classe même si elles ont subi la compression PSP et apparaissent floues et pixelisées sur nos écrans HD.

FINAL FANTASY TYPE-0 HD_20150606175815Bon bah c’est très cubique mais au moins l’image est propre et fluide.

FINAL FANTASY TYPE-0 HD_20150606133938Les personnages principaux ont bénéficié d’une animation et modélisation totalement revue pou que ça fasse moins pitié à nos yeux de joueurs HD.

FINAL FANTASY TYPE-0 HD_20150618111126Par contre les personnages secondaires sont restés identiques et comme vous pouvez le voir ça ne vole pas haut.

FINAL FANTASY TYPE-0 HD_20150523151856Ca peut rager autant qu’on veut dans les forums, vous n’allez pas me faire croire que ceci vous fait penser à de la PSP… Le travail graphique est bien réel.

FINAL FANTASY TYPE-0 HD_20150618093343

FINAL FANTASY TYPE-0 HD_20150618084822Certains décors sont artistiquement sympathiques…

FINAL FANTASY TYPE-0 HD_20150618091428… mais d’autres franchement moins et sentant le travail bâclé.

FINAL FANTASY TYPE-0 HD_20150618110435

FINAL FANTASY TYPE-0 HD_20150618084155Les scènes cinématiques ont énormément de classe, j’ai retrouvé le plaisir de les regarder comme à l’époque des FF sur Playstation première du nom.

FINAL FANTASY TYPE-0 HD_20150618100624En revanche on aura droit aussi à des schéma de progression de troupes peu passionnants.

FINAL FANTASY TYPE-0 HD_20150618103626Les donjons et les missions ne sont qu’une succession de salles. Et vous vous plaigniez des couloirs de FF13…

FINAL FANTASY TYPE-0 HD_20150606114321

FINAL FANTASY TYPE-0 HD_20150617145917C’est marrant mais chaque ville visitée a toujours les mêmes pauvres rues…

_

Noobs s’abstenir

Heureusement si le jeu est mou du genou dans sa mise en scène, il est au moins extrêmement dynamiques dans ses combats, lesquels sont la vraie grande force du titre. Comme je le disais, on a presque affaire à un Beat’em All tant l’action est frénétique et ne laisse pas le droit à l’erreur. Les affrontements se déroulent avec 3 personnages dans l’équipe tandis qu’on n’en contrôle qu’un à la fois et en temps réel. On a alors droit à 4 types d’action : l’attaque, deux magies ou deux compétences selon ce qu’on a choisi, et une action défensive type soin ou protection. Le jeu nous invite par ailleurs à régulièrement esquiver mais surtout à attaquer avec un timing très serré, en général juste avant que l’ennemi place son attaque ou juste après qu’il l’ait terminée, ce qui permet d’infliger un coup mortel. Cette mécanique de jeu est d’ailleurs très importante dès que les combats deviennent un peu chauds car les gros ennemis comme les boss disposent de plusieurs barres de vie et en général les simples attaques n’ont que peu d’effet. Observer et apprendre les mouvements et instants de faiblesse sera donc la principale occupation dès qu’on rencontre un nouvel ennemi, et le plaisir de frapper au bon moment rend la chose intéressante. Le rythme étant très soutenu et les actions extrêmement rapides, il faut avoir de solides réflexes pour s’en sortir, surtout que le jeu ne fait pas preuve de pitié et si ce n’est pas votre fort je recommande de jouer en difficulté facile (ajustable n’importe quand dans le jeu). A l’inverse si vous avez soif de challenge sachez qu’il y a un système de défis très intelligent qui propose des objectifs bonus en pleine action (type « tuer 5 ennemis avec telle magie » ou « infliger 5 coups critiques », ect) qui confère des boosts et des récompenses mais si on échoue c’est la mort nette du personnage. Non obligatoires mais vachement gratifiants et stressants à la fois.

FINAL FANTASY TYPE-0 HD_20150606115426Quand on commence à bien maîtriser la maniabilité, les combats deviennent très jouissifs car rapides et fluides.

FINAL FANTASY TYPE-0 HD_20150606181244Les gros ennemis possèdent plusieurs barres de vie, autant dire qu’il est nécessaire d’apprendre comment leur porter des coups mortels pour en finir au plus vite et ainsi obtenir des scores de fin de mission honorables.

FINAL FANTASY TYPE-0 HD_20150617144851Sans surprise pour un jeu portable d’origine, chaque fin de mission donne lieu à un scoring en bonne et due forme. Il est possible de recommencer à l’infini chacune d’entre elle au besoin mais ça inclut de refaire tous les passages scénarisés. Bof.

Attention toutefois que même si les combats sont plaisants, les ennemis à distance sont une vraie plaie si vous n’avez aucun personnage capable d’attaques lointaines…

_

Cadavres ambulants

Afin de ne jamais briser la frénésie des affrontements, le jeu a la bonne idée de pouvoir faire intervenir n’importe quel autre personnage de la Classe 0 en cas de mort de celui qu’on contrôle, et ce en pleine action. C’est un peu comme si on disposait de 15 vies. D’ailleurs tout est prévu pour vous inciter à le faire car les héros qui ne participent pas à la baston ne gagnent pas d’expérience, donc vous avez tout intérêt à faire un perpétuel roulement pour n’en laisser aucun en retrait puisque vous aurez besoin de chacun d’entre eux. Il m’est par exemple souvent arrivé de terminer une mission avec seulement 2 personnages encore debouts. De plus, chaque combattant possède son style de combat unique et aucun ne se ressemble, ce qui offre une large variété de gameplay. Pour couronner le tout, il est possible d’acquérir des tas de compétences spéciales à faire évoluer lors de  chaque niveau supplémentaire, ainsi que des sorts à booster via des animas, sorte d’objets récupérés sur les cadavres ennemis en les absorbant avant qu’ils ne disparaissent. Que ce soit bien clair : FF Type-0 HD rend un peu confus au début car la vitesse des combats décoiffe et le système de lock est très abrupte car la caméra a tendance à zoomer sur la cible, mais une fois le gameplay maîtrisé il est extrêmement fun à jouer. Cerise sur le gâteau, chaque mission nous permet de choisir une attaque spéciale : un combo des trois personnages ou un sacrifice du héros contrôlé pour invoquer une chimère surpuissante qu’on pourra jouer (et faire évoluer) pendant un temps limité.

FINAL FANTASY TYPE-0 HD_20150720153804Tous les personnages sont funs à jouer, excepté Deuce la flûtiste qui est extrêmement vulnérable et qui doit surtout servir de support.

FINAL FANTASY TYPE-0 HD_20150618101651Le jeu a le mérite de proposer des mini-jeux au sein même des missions pour un peu varier, comme ici où on doit commander des missiles à distance.

FINAL FANTASY TYPE-0 HD_20150618102301

FINAL FANTASY TYPE-0 HD_20150618085700Combattre aux côtés d’Ifrit, Shiva et compagnie, c’est la classe. Le jouer c’est encore mieux !

_

Du vide en quantité

Jusqu’ici, si on accepte le scénario sans grand intérêt, le bilan est plutôt positif. Hélas je me dois de critiquer le déroulement du jeu qui pêche sévèrement. Il faut savoir qu’entre chaque mission scénarisée on se retrouve largués au sein de l’académie où on dispose d’un quota de temps à dépenser (pas en temps réel heureusement) avant la suivante. On peut alors s’y balader dans toutes les sections pour activer des dialogues annexes histoire d’en apprendre (un peu) plus sur le contexte, suivre de petits cours auprès du Moogle de la Classe 0 pour booster quelques caractéristiques, ou encore accomplir de petites quêtes annexes extrêmement sommaires (type « collecter tel ou tel objet ») et très peu gratifiantes. Mais la principale occupation est de sortir de l’académie pour se balader librement sur la carte du monde et y explorer de petites villes sans grand intérêt, ou plutôt tenter de trouver de petits donjons bonus. A vrai dire, la carte est assez gigantesque (on ne peut pas cependant pas tout visiter d’un coup, les zones se débloquent au fil du scénario) mais il n’y a pas grand-chose à y faire. Entre les chocobos très facilement capturables (pour au final servir un système de reproduction très inintéressant) et les gros monstres level 99 à éviter, je me demande encore quel est l’intérêt.

FINAL FANTASY TYPE-0 HD_20150720154813A la limite on se fout pas mal de l’aspect sommaire de la représentation graphique de la mappemonde, par contre ça aurait été pas mal de lui donner plus d’intérêt.

FINAL FANTASY TYPE-0 HD_20150720155441

FINAL FANTASY TYPE-0 HD_20150720161552Les déplacements sur la carte du monde se font soit à pieds/chocobo, soit via l’airship de manière automatisée en échange d’une petite somme. Mais il me semble avoir lu qu’on pouvait le débloquer manuellement via une quête spéciale, m’enfin à quoi bon…

FINAL FANTASY TYPE-0 HD_20150617205708Si vous vous en sortez bien pour esquiver et frapper au bon moment, vous pouvez venir à bout de monstres level 99 avec un niveau largement inférieur.

_

Libre mais perdu

Oh il y a bien de temps en temps un mini-jeu stratégique qui consiste à diriger et supporter nos troupes pour conquérir des bases et des villes, et c’est relativement amusant mais c’est très anecdotique. Le fait est qu’on ne sort que pour y accomplir des mini-quêtes presque inutiles, ou bien sûr pour XP. Car les missions principales sont de plus en plus exigeante et XP normalement n’est pas suffisant (en mode normal en tous cas) et requiert du grinding. Sauf que voilà, rien n’est fait pour aider le joueur et il faut se démerder pour trouver des ennemis intéressants à combattre. Je trouve à ce propos aberrant qu’il n’y a aucune indication des villes à visiter ou donjons à faire sur la carte, on navigue réellement à l’aveugle ce qui tue pas mal l’envie d’exploration. On se retrouve ainsi à tourner en rond en quête d’XP qui est difficile à amasser, et ce ne sont pas le système d’XP automatique très limité quand on ne joue pas, ou les combats à la chaîne qui consiste à affronter les mêmes ennemis de plus en plus fort si on le souhaite (au risque de tout perdre) qui rendent cet aspect moins pénible. Par ailleurs, sachez que le jeu est conçu pour inciter à le recommencer en New Game + puisque la grosse majorité des missions spéciales et autres quêtes sérieuses nécessitent un niveau très très élevé, lequel n’est atteint que lors d’un second run où on repart à 0 mais avec tous nos personnages tels qu’ils étaient à la fin. Cela garanti une durée de vie conséquente (qui ne fût « que » de 25 heures à mon premier run) mais honnêtement la plupart d’entre vous, moi y compris, aura la flemme de tout recommencer car il n’y a aucun enjeu et aucun attachement à l’univers proposé.

FINAL FANTASY TYPE-0 HD_20150720152504Les combats stratégiques sont amusants sans être compliqués, mais après en avoir fait 2 ou 3 on a fait le tour du principe.

_

C’est la faute à la console !

J’en viens à me demander pourquoi le jeu était aussi surestimé lorsqu’il n’était disponible qu’au japon. Lui pardonnait-on ses défauts plus facilement car il était sur PSP ? Ou était-ce simplement les joueurs bilingues qui faisaient les malins en nous mettant sous le nez le fait qu’on n’y avait pas droit ? Difficile à dire mais même si FF Type-0 HD n’est pas un mauvais jeu il est tout de même bourré de petits détails qui fâchent. Non seulement il y a tout ce que j’ai expliqué plus haut, mais aussi d’autres points négatifs comme la gestion de la caméra beaucoup trop sensible (heureusement corrigé depuis un très récent patch, soit 3 mois après la sortie du jeu), des musiques parfois épiques et parfois extrêmement mauvaises, la navigation dans l’académie bourrée d’aller-retours pénibles et sans intérêt (en particulier cet élevage de chocobos archi-basique qu’il faut toujours revenir valider sur place), ou encore ce système d’aide de vétérans en pleine mission qui consiste à remplacer temporairement les alliés par des IA de plus haut niveau, ce qui est chouette pour économiser des morts et gagner des points spéciaux mais qui empêche les vrais personnages de gagner de l’XP. Mais surtout, SURTOUT, le plus agaçant reste l’IA des personnages non contrôlés qui ne servent majoritairement à RIEN et qui se font tuer à la chaîne bêtement. Frustrant, tout simplement.

FINAL FANTASY TYPE-0 HD_20150613120440Se déplacer dans l’académie est particulièrement pénible car il s’agit uniquement d’aller-retours qui finissent par gonfler.

FINAL FANTASY TYPE-0 HD_20150606113206Soit dit en passant, les magies ne sont pas très utiles au final, rien ne vaut de bonnes esquives et des attaques placées au bon moment.

FINAL FANTASY TYPE-0 HD_20150606193722Raaaah ce flou dégueulasse à chaque mouvement de caméra ! Bon ils l’ont vachement réduit avec le tout dernier patch, il était temps.

_

Il faut être honnête : ce Type-0 HD n’a pas les épaules assez solides pour être digne d’un Final Fantasy. C’est un Action-RPG intéressant mais loin d’être indispensable, et je ne critique pas la qualité du portage New Gen mais bien ses fondations caduques. Je ne m’y suis pas ennuyé, c’est juste que j’étais content de voir la fin débarquer pour pouvoir passer à autre chose. Attention toutefois qu’il a été maudit par la démo de FF15 fournie avec puisqu’il a souffert de la comparaison étant donné que les joueurs ont pour la plupart d’abord torché la démo avant de s’essayer au jeu en lui-même et autant dire que FF15 est un bon cran au-dessus (je vous en reparle bientôt). J’en viens ainsi à me demander si Square Enix n’aurait pas mieux fait de concentrer ses forces sur FF15 au lieu de nous sortir cette réédition. M’enfin c’est mieux que rien, et la conclusion est que c’est à acheter à bas prix si vous aimez le genre. Ça tombe bien, il va bientôt débarquer sur Steam où vous le trouverez rapidement à prix cassé, autrement dit à sa vraie valeur.

_

Source des screenshots : Réalisés moi-même via ma PS4

_

Mon avis sur le scénario

[SPOILER – Mettez le texte en surbrillance]

En réalité seul le terme l’Cie et sa fonction ont un rapport avec FF13. Car dans ce dernier il n’y a pas de cristaux mais plutôt des fal’Cie qui distribuent les tâches. Tout ça pour dire que même pour l’habitué de la série ça reste bien bordélique.

J’ai trouvé le contexte militaire extrêmement banal et même sans queue ni tête puisqu’au début du jeu Milites écrase totalement Rubrum pour qu’au final Rubrum tienne tête aux autres nations (dont Concordia). Où est la logique dans cette remontée ? Et puis c’est la confusion totalement avec une espèce de reine mère qui règne sur le monde et qui impose des cessez-le-feu que finalement personne ne respecte.

En bref, la guerre est totalement ennuyeuse à suivre, avec des méchants clichés et des conspirateurs un peu partout.

L’histoire qui entoure la Classe 0 est aussi un échec car on n’apprend finalement pas grand-chose sur eux à part qu’ils auraient été créés par la « Mère » dans le seul but d’affronter la fin des temps. Par contre c’est bien joli de déclarer que ce sont des êtres surpuissants en début de jeu si c’est pour les voir constamment se faire latter par les ennemis toujours plus puissants et que finalement l’armée de Rubrum s’en sort très bien sans eux (il y a même des missions qu’on peut zapper car « notre aide est optionnelle »). Encore une raison de ne pas se sentir impliqué.

J’ai trouvé génial qu’au dernier chapitre la fin du monde débarque avec cette ambiance chaotique et ces ennemis invincibles pour le commun des mortels. Il y avait vraiment le potentiel de mettre tout ça en rapport avec la futilité des gueguerres entre nation. Mais au final ça se solde par Cid le grand méchant qui se la joue prophète démoniaque en devenant le juge d’Agito, chose que je n’ai absolument pas comprise mais c’était tiré par les cheveux dans tous les cas. S’ensuit un combat final bien futile puisqu’on ne peut pas le perdre…

Et c’est sans compter sur l’histoire entre Machina et Rem, une histoire d’amour à l’eau de rose bien niaise comme savent le faire les japonais. A la limite ça passe mais elle ne servait absolument à rien puisque les deux deviennent des l’Cie pour se défendre l’un à l’autre pour au final se tuer mutuellement, finir en mode cristallisés et revenir à la normale à la toute fin, ridicule.

Par contre j’ai beaucoup apprécié la séquence finale où on constate enfin que les personnages de la Classe 0 ont une vraie personnalité et cette pile au moment où on commence à les apprécier qu’ils meurent lamentablement après un beau discours sur leur futur.

Ce que je retiendrai de positif dans cette histoire est que c’est le premier FF résolument cru dans sa violence et c’est un changement appréciable qui s’éloigne un peu de la japoniaiserie à laquelle la série nous avait habitués.

Publicités

2 réponses à “Final Fantasy Type-0 HD, digne de la série ?

  1. C’est vraiment dommage car le jeu a du potentiel. Mais ils n’ont vraiment pas assez creusé le scénario, ni développé les personnages. On ne peut pas s’attacher à eux. On ne peut pas s’y identifié. Et les dialogues sont creux. Vraiment dommage car point de vue action on est servi.

    J'aime

    • C’est exactement ça, un FF a besoin d’une vraie histoire pour être épique, mais là ce n’est pas du tout passionnant à suivre…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s