Castlevania Lords of Shadow, meilleur que sa suite ?

castlevania_los(pres)

Arrivant au bout de ma pile de jeux à faire (arrêter les jeux online ça aide !) et en attendant que les prochains baissent de prix, je m’amuse à refaire certains jeux qui m’ont marqués. Et puisque sa suite vient de débarquer, je me suis à nouveau lancé dans ce Lords of Shadow que j’avais terminé en 2010 sur PS3. Mais cette fois sur PC, dans une « Ultimate Version » qui rend l’expérience bien meilleure.

En bref
Je ne vous apprends probablement rien en vous disant que cet épisode de la cultissime série Castlevania est en fait un vrai reboot en s’insérant plus ou moins dans l’histoire de la série. Terminée la progression par tableaux 2D, place à un Beat them All en 3D. Il reprend les codes des grands jeux du genre comme God of War ou Devil May Cry : caméras fixes, bastons à tout va, un peu d’énigmes et de plateforme. En fait, il va piocher toutes les idées qui ont été faites dans ce type de jeu ces dernières années. Oui, mais il le fait bien et ajoute les siennes. C’est ainsi qu’on part aux commandes de Gabriel Belmont, récemment veuf et décidé à combattre le mal pour ressusciter celle qu’il aimait.

 

Ce que j’en retiens
Les possibilités d’action lors des combats est plus que satisfaisante. Le jeu commence avec peu de combos disponibles mais il ne cesse de vous rajouter des options au fur et à mesure de la progression, et bien sûr il faut s’amuser à débloquer des coups supplémentaires pour gonfler la panoplie. Au final vous aurez de quoi combattre de beaucoup de manières différentes, ce qui aide le jeu à ne pas paraître répétitif.

castlevania_los(4)Vous pourrez même chevaucher certaines créatures une fois affaiblies et combattre avec. Dans la plupart des cas, c’est surtout pour accéder à la suite des niveaux.

 Le jeu copie sur ses modèles mais il apporte assez de différences pour se démarquer. A commencer par l’ajout de magies de lumière et de ténèbres. En gros vous collectez des orbes et vous pouvez choisir de les placer dans l’une des deux magies. Une fois l’une ou l’autre approvisionnée, vous pouvez les utiliser pour soit vous soigner ou augmenter considérablement vos dégâts. Sachant que les jauges se vident très vite, il faut les activer aux bons moments ce qui peut renverser la tendance d’un combat en quelques instants.

castlevania_los(14)Mais les ennemis ne vous accorderont pas de répit, surtout dans la seconde partie du jeu.

 En combattant vous êtes encouragés à ne pas pour faire toucher et utiliser la parade au dernier moment pour effectuer des contre-attaques. Pourquoi ? Pour gonfler une barre de concentration qui, une fois remplie, vous permet de créer des orbes de magie à chaque coup, mais au moindre dégât subis la barre se vide entièrement. Un concept plutôt bien vu qui ajoute un peu de piment et de tension aux affrontements.
 L’ambiance musicale est d’une qualité rare ; les compositions orchestrales collent parfaitement à l’ambiance mélancolique de certains lieux, tandis que les thèmes de combat rendent les affrontements épiques. Voilà clairement une bande-son qui va me rester en tête et je ne peux que vous recommander l’OST.
 Les doublages en VO ne sont pas en reste non plus ! D’habitude c’est un point sur lequel je ne m’attarde pas mais ici j’ai été frappé par leur qualité, en particulier celui de Gabriel qui est doublé par l’acteur très connu Robert Carlyle (vu dans The Full Monty ou plus récemment dans Stargate Universe).
 Il y a beaucoup de secrets à découvrir en fouillant partout. Et comme dans les anciens Castlevania il est conseillé de revenir dans les niveaux déjà terminés car on accède à de nouvelles cachettes avec certains pouvoirs obtenus plus tard.

castlevania_los(3)Pour ça le jeu est un vrai Castlevania : obtenir un nouveau gadget qui permet de débloquer des passages cachés dans les anciens niveaux.

 Les deux hommages à Shadow of the Colossus via trois boss de la même envergure. C’est moins épique mais en tant que fan j’apprécie le clin d’oeil.

castlevania_los(6)castlevania_los(16)Si ça ce n’est pas du Shadow of the Colossus je veux bien me faire moine !

 Les autres boss sont eux aussi jouissifs à combattre car les affrontements sont ponctués de scènes très dynamiques et bien violentes. Ils proposent chacun leur façon spécifique pour les vaincre, ni trop difficile ni trop facile.

castlevania_los(9)castlevania_los(13)Les petites scènes automatisées ne font pas très jeu vidéo mais donnent un certain cachet aux duels.

 Contenu très généreux au cours des 11 chapitres. Il faut bien une quinzaine d’heures pour en faire le tour en ligne droite sans retourner dans les anciens niveaux. Cette version PC « Ultimate » comprend également les 2 DLC (chapitre 12 et 13) pour environ 3 heures supplémentaires.
 Pour casser la monotonie des combats et des couloirs, il y a de temps à autre des énigmes à résoudre. Celles-ci sont souvent intelligentes et amusantes à résoudre, et si ça ne vous intéresse pas vous pouvez dévoiler la solution en perdant la récompense de points.

castlevania_los(10)Il faut toujours un petit moment de réflexion et d’essais pour avant de comprendre.

 Un vrai sentiment de voyage à travers le monde tant les lieux visités sont variés et très atypiques, mais surtout esthétiquement magnifiques. D’ailleurs les plans de caméra fixes permettent de bien les mettre en valeur et d’apprécier le travail effectué.

castlevania_los(2)castlevania_los(8)castlevania_los(15)Il y a vraiment des prises de vue magnifiques, avouez que ça en jette !

 Le jeu a une véritable histoire laquelle est racontée simplement et est assez touchante. On accompagne Gabriel dans sa descente aux enfers au sens propre comme au figuré et on finit par avoir de la compassion pour lui.

castlevania_los(5)Gabriel rencontrera plusieurs personnages sur sa route, mais ils resteront toujours secondaires.

 La fin du jeu, très surprenante et qui annonce la suite de façon magistrale. Je pense qu’il s’agit de l’une des meilleures fins qu’il m’ait été donné de voir. SPOILER – Mettez le texte en surbrillance : Je parle de l’épilogue en particulier où, après avoir été ressuscité contre sa volonté, Gabriel est devenu le vampire Dracula en personne. On le redécouvre ainsi plusieurs siècles après son combat contre Satan, complètement ravagé par son statut de prince des ténèbres, en compagnie de Zobek qui vient le sortir de sa tombe pour empêcher la résurrection de Satan. Quel revirement de situation, alors qu’on quittait un homme de foi et au coeur pur ! Ca m’avait mis sur le cul la première fois que j’avais terminé le jeu, et je me lancerai très bientôt dans la suite pour découvrir ce nouveau Gabriel.
 Cette version PC rend enfin graphiquement justice au jeu après une version console franchement déplorable au niveau de l’aliasing qui ruinait pas mal de décors et de la fluidité qui filait un bon gros mal de crâne. On peut enfin contempler les décors resplendissants qui n’ont pas à rougir face aux autres jeux concurrents. Ceci dit même en poussant les options au maximum il reste des séquelles de cette version console avec tout de même de l’aliasing restant mais bien plus discret. Surtout que franchement ce jeu méritait un traitement graphique au top tant les décors explorés ont une belle esthétique à en tomber par terre. Non seulement j’ai pu explorer des environnements très variés, mais j’ai aussi pu admirer le souci du détail permanent. Comme j’en parlais dans mon article sur les voyages virtuels, ce jeu vous fait vraiment voyager dans son monde.

castlevania_los(11)castlevania_los(1)Sublime !

 

Mes déceptions
On est quand même face à de grands couloirs à parcourir, l’exploration est quasiment nulle si on met de côté les petites cachettes annexes. Parfois il y a des embranchements mais on retombe toujours très vite sur un couloir principal à suivre.
 Les mouvements de caméra sont parfois trop confus. Le jeu ne nous laisse pas la contrôler, ce qui est parfois une bonne chose, mais il arrive qu’on passe d’un angle de vue à un autre sans grande logique.
 Les phases de plate-forme sont dans les standards actuels : longs, convenus et en fait même un peu chiants. Il n’y a en effet rien de passionnant à appuyer sur la touche saut en suivant un chemin précis, tout simplement car tout est à moitié automatisé et ne propose aucun challenge.
 Je trouve que le jeu ne nous encourage pas assez à varier les attaques. Il y en a pas mal à débloquer mais au final on n’utilise que les mêmes tout au long du jeu sans que ça ait le moindre impact (pas de tableau de scores). Ah si, il est vrai que varier les combos fait grimper la barre de concentration plus rapidement mais parer une attaque la remplira bien plus vite encore.
 Le jeu aurait très bien pu se passer de ses QTE. On est quand même un bon cran en dessous du nombre de celles d’un God of War mais tout de même ça reste toujours aussi agaçant de devoir recommencer une partie d’un combat parce qu’on a loupé une QTE finale…

castlevania_los(7)Il y a des fois où ça ne fait rien d’autre que casser le rythme d’un combat…

 Autant cette version PC sublime le moteur du jeu, autant elle rend les scènes pré-calculées absolument dégueulasses. En fait c’est surtout là encore un héritage de la version consoles puisque pour alléger les temps de chargement de celles-ci les développeurs avaient transformé certaines scènes « temps réel » en scènes à visionner. Sauf que si ces scènes converties avaient le même rendu que le moteur du jeu, sur PC la différence saute aux yeux : résolution inférieure + aliasing + textures pauvres. Sachant que la moitié des séquences narratives sont en pré-calculé, ça donne un aspect très désagréable de passer d’un jeu beau à un jeu affreux. C’est bien sûr de la fainéantise des développeurs car ils auraient pu recalculer ces scènes avec une qualité graphique supérieure ou carrément les intégrer au jeu (il devait bien partir du jeu à la base).

castlevania_los(21)castlevania_los(12)Admirez donc la différence entre pré-calculé à gauche et moteur du jeu à droite. Et encore, l’image de gauche ne témoigne vraiment pas du scintillement qui irradie l’écran.

 Le scénario fait quand même un faux pas à la toute fin du jeu. SPOILER – Mettez le texte en surbrillance : Je ne sais pas vous mais moi j’ai trouvé que la révélation finale « Zobek est en fait le 3ème Seigneur » était très prévisible. Puis quand il se met à partir dans la description de ses plans machiavéliques et qu’au final il crève pathétiquement de la main de Satan qui sort de nulle part, ça fait très brouillon. Cette séquence-là tombe vraiment à plat, mais heureusement c’est rattrapé par un combat sympathique et un épilogue incroyable.

 

 

Un mot sur les DLC
Je ne les avais pas acheté à leur sortie car moins j’achète de DLC mieux je me porte et ils avaient été vivement critiqués de toutes façons. Mais puisqu’ils sont « offerts » dans cette réédition et qu’ils prolongent la fin du jeu (ce qui est scandaleux au passage mais soit) j’en ai profité pour les torcher, tant qu’à faire. Et c’est vrai qu’en soit ils n’ont absolument rien de bien sexy à proposer : quelques énigmes pour le premier, et un gros boss à combattre agrémenté de plate-forme. Le tout pour 2-3h en cumulant les deux et en comptant les séquences narratives, lesquelles sont en style comics animés un peu cheap pour gagner du temps de développement j’imagine. En revanche je dois tout de même accorder au second DLC le fait que le boss est vachement ardu en mode difficile, beaucoup plus que le boss final du jeu d’origine. Ah oui, et lors de deux passages on peut incarner Laura pour combattre, mais celle-ci étant très faiblarde ce n’est pas très amusant.
Mais bon à part ça j’ai vraiment bien fait de ne pas les acheter car payer pour ça aurait été honteux. Le seul intérêt de la chose est que ça explique comment SPOILER – Mettez le texte en surbrillance : Gabriel est devenu Dracula. D’ailleurs je trouve que ça casse un peu le mystère autour de l’épilogue du jeu, c’était bien plus plaisant de penser que Gabriel était devenu immortel quand il a récupéré sa vie lors du combat contre Satan, mais que du coup il était incapable de mourir et est devenu le prince des ténèbres par haine envers son Dieu pour le châtiment qui l’empêche de rejoindre sa femme. En fait ce n’est rien de tout, c’est bêtement un ennemi qui sort de nulle part qu’il faut buter, et pour ce faire Gabriel avait besoin de devenir vampire via Laura, puis il récupère ses pouvoirs en volant celui de l’ennemi. Voilà, je vous ai résumé 3h de jeu en une phrase, vous pouvez passer à LoS 2…

castlevania_los(18)castlevania_los(17)Le DLC n°1 est surtout une succession d’énigmes et de cinématiques cheap.

castlevania_los(19)castlevania_los(20)Tandis que le second se concentre sur de la grimpette façon Solid Snake, et de la baston.

 

Conclusion
Quel paradoxe que ce Lords of Shadow. C’est un très mauvais Castlevania, mais un excellent jeu d’action-aventure. Il a été vivement critiqué à sa sortie par tous les fans de la série qui se sont sentis trahis par ce reboot, à juste titre, mais le négliger serait passer à côté d’un voyage épique et fantastique. Il aurait fallu que le jeu ne soit pas intégré à la saga pour être acclamé, mais il aurait perdu pas mal de clins d’oeil car il ne renie pas sa parenté pour autant. Pour ma part j’ai pris un plaisir fou à le faire une seconde fois et en ces jours d’abondance de jeux de qualité c’est un signe fort. Alors si vous ne l’avez jamais fais, préférez-le au second épisode qui semble un cran moins bon (je dis bien « semble », je vous confirmerai ça quand je l’aurai terminé), mais surtout voyez-le comme un jeu à part et vous profiterez ainsi d’une expérience de qualité.

 

 

 

 

Source des screenshots : Réalisés moi-même sur mon PC

Publicités

Une réponse à “Castlevania Lords of Shadow, meilleur que sa suite ?

  1. Je comprends vraiment pas tous ces gens qui n’aiment pas la fin, je la trouve fantastique. D’autant plus que le retournement très théâtral et l’arrivée de Satan, figure de Mal absolu, c’est très fort !

    Et puis dire que c’est un très mauvais jeu Castlevania, j’vois pas en quoi ? C’est comme de dire que RE4 est un très mauvais RE mais un excellent shooter.

    Et clairement, il est tellement au delà du second qui est quand même sacrément merdique j’ai trouvé.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s