Uncharted 3, buzz justifié ?

uncharted3(titre)

Aujourd’hui je vais vous parler d’Uncharted 3, le gros hit de 2011 exclusif à la PS3. J’avais beaucoup apprécié le premier opus et je trouvais les critiques bien dures envers cette nouvelle licence à l’identité propre et au gameplay aussi jouissif que celui de Gears of War. Il aura fallu attendre le second épisode pour que la presse rende enfin à la série le buzz qu’elle méritait, et pour cause : quelle claque ! Autant vous dire que j’ai attendu avec grande impatience cette suite même si je ne m’attendais pas à beaucoup mieux que le précédent jeu.

Nos amis testeurs professionnels ont déjà longuement vanté les mérites du jeu et ils ont eu bien raison. Le gameplay reste aussi nerveux qu’Uncharted 2 et même s’il n’a pas changé d’un poil ça reste du très bon qui propose tout ce qu’on est en droit d’attendre d’un TPS des temps modernes. Mais c’est véritablement la mise en scène qui m’a scotchée, car Naughty Dog a réussi à faire perdurer le même gameplay sans lassitude grâce à la variété hallucinante des situations. On reste dans le domaine de l’action explosive mais il se passe toujours quelque chose d’inattendu ou d’incroyable. Les énigmes sont une fois de plus de la partie et je les ai trouvées mieux pensées qu’U2 mais aussi un poil trop nombreuses par moments même si elles permettent de relancer le rythme après un moment de calme.

Et bien sûr, comment ne pas parler des graphismes fabuleux, dignes des meilleures productions PC de 2011. On a là un moteur graphique solide qui redonne la foi en la PS3 et lui permet de définitivement gagner la guerre visuelle des consoles de cette génération. Ca donne lieu à des scènes incroyables, je retiens surtout le passage dans le désert qui joue sur la dynamique du sable et tout un tas d’effets visuels très sympathiques. L’expérience est totale, Uncharted 3 est pour ainsi dire un jeu vidéo explosif et très abouti, l’un des très bons jeux de ces dernières années. Mais il lui manque quelque chose pour qu’il puisse faire partie de ces jeux inoubliables…

La plupart des critiques survolent le scénario du jeu sous prétexte que l’intérêt n’est pas là. Je ne suis cependant pas tout à faire d’accord avec ça. S’il est vrai que le gros du jeu consiste bien à vivre de grosses et impressionnantes scènes d’action, je trouve qu’il est important de mettre un contexte à un jeu qui se targue d’être du genre « Action-Aventure » autrement à quoi bon demander aux développeurs de mettre de la variété dans les environnements si c’est juste pour faire pan-pan boum-boum ? On ne demande pas à Uncharted d’avoir un scénario ultra fouillé, ce serait une erreur, mais un minimum de cohérence permet de donner une âme au jeu, ce qu’avait réussi à faire Uncharted 2. Malheureusement, on ne peut pas en dire autant de ce troisième opus. En effet, si l’histoire commence plutôt bien et semble prometteuse, elle devient très rapidement superficielle et on se retrouve constamment propulsé aux quatre coins du monde sans transition et à coups de prétextes téléphonés ou gros comme une maison.

uncharted3(dessin1_p)

C’est bien simple, on enchaîne le jeu à une vitesse folle et on n’a jamais le temps de réaliser les enjeux de cette quête. Certains tests spécialisés rétorquent alors que le jeu se concentre davantage sur les personnages, mais je n’y vois qu’un raccourci trop facile car à part l’enfance de Drake très rapidement expédiée et un moment émotion avec Sully (rapidement balayé via une pirouette scénaristique) on ne retiendra rien des protagonistes tant ils manquent de charisme. On avait pourtant beaucoup d’espoir pour la nouvelle méchante de cet opus mais au final ce n’est qu’une coquille vide dont la fin est bien risible. Même son homme de main aura droit à plus de crédit, c’est dire.

Je n’ai pas peur de le dire : autant du point de vue purement ludique j’ai adoré Uncharted 3, autant du point de vue aventure c’est décevant. Peu importe la variété des décors, la mise en scène maîtrisée ou les graphismes au top, on parcourt Uncharted 3 comme un simple film d’action bourré d’effets spéciaux à gros budget. Dans dix ans, tout ce que j’aurai retenu de ce jeu est au mieux une ou deux scènes, et encore, alors que je garderai bien plus de souvenirs d’Uncharted 2. Le jeu aurait définitivement gagné à proposer une petite heure de scènes narratives ou de séquences plus calmes à l’image du passage dans le désert assez bien foutu finalement. Au moins pour gonfler un peu la durée de vie bien trop courte. Et qu’on ne me parle pas de ce mode multijoueurs qui ne présente pas d’intérêt quand sur la même période sortent des mastodontes comme Modern Warfare 3 et Battlefield 3 (voir Gears of War 3 si on a une 360) qui monopoliseront déjà le temps de pas mal de joueurs car bien plus répandus. Ce dernier point est évidemment discutable mais de toute façon on joue à Uncharted pour l’aventure en solo, hors là pour ma part j’ai beau avoir passé un excellent moment j’en attendais plus.

Publicités

3 réponses à “Uncharted 3, buzz justifié ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s