Darksiders 2, l’action-aventure au sommet

darksiders2(titre)

Il m’aura fallu attendre longtemps avant d’acheter ce Darksiders 2. J’avais bien aimé le 1 pour son histoire mêlée à un gameplay solide et son déroulement fortement inspiré de Zelda, mais ce second opus ayant été fortement critiqué pour son scénario assez creux je m’étais dit que j’allais attendre une solide baisse de prix. Alors que ça fait 1 an que THQ nous a quitté et que malgré ça le jeu est resté relativement cher, voilà enfin un Humble Bundle qui le propose.

En bref
Darksiders 2 reprend les mêmes bases que le 1. Pour ceux qui débarquent, il s’agit d’un jeu d’action/aventure dont le déroulement est identique à un Zelda : village, exploration, donjon, boss, nouveau gadget, village, exploration suivante, donjon suivant, ect… Ce nouvel épisode introduit tout de même quelques nouveautés, dont principalement l’ajout de drops aléatoires pour donner un aspect collection de stuff. On commence l’aventure dans la peau de Death, l’un des quatre cavaliers de l’apocalypse, qui se donne pour mission de sauver l’honneur de War, son frère d’arme, suite aux événements de Darksiders 1.

 

Ce que j’en retiens
 Les combats m »ont beaucoup plu, ils sont dynamiques et techniques avec pas mal de possibilités d’action. Je suggère d’ailleurs de jouer en mode difficile dès le départ pour qu’ils soient plus intenses, autrement ça tend à être un poil trop bourrin.

darksiders2(8)darksiders2(10)Le bestiaire est varié.

 C »est la fête du loot avec des drops d’équipements aux stats générées aléatoirement, à la manière d’un Diablo ou d’un Borderlands. C’est étrange pour un jeu de ce genre mais je dois admettre que c’est plaisant et pas pénalisant dans le gameplay : on ne doit pas commencer à farm pour avoir un stuff décent car ça drop facilement et en abondance, et au pire les marchands proposeront d’en acheter. Une bonne idée qui permet aussi de changer le look de Death selon le matos qu’on ramasse.

darksiders2(4)On retrouve le même système de rareté des objets exprimée en codes de couleur. L’un des marchands, bien connu du premier épisode, vous proposera carrément des boîtes de loot pour mettre à jour votre stuff si vous galérez. Un conseil : gardez tous vos crédits pour la fin du jeu, voir le New Game+.

 Les affrontements contre les boss sont intenses, ingénieux et jouissifs. Dignes des bons boss d’un Zelda. Excepté le boss final, très basique et simple à tuer.

darksiders2(7)darksiders2(14)On trouve même un boss qui est un énorme hommage à Shadow of the Colossus. Globalement, chaque boss est unique et nécessitera de faire marcher vos méninges et vos réflexes. Mon préféré reste celui de la bibliothèque.

 Les musiques sont très réussies et collent parfaitement à l’action. C’est assez rare dans un jeu d’action/aventure ces temps-ci pour être souligné.
 Graphiquement ça n »éclate pas la rétine, c’est correct sans plus, mais esthétiquement c’est une vraie réussite. Certains paysages sont très jolis et globalement le jeu est très plaisant à regarder, avec des environnements variés.

darksiders2(6)darksiders2(15)darksiders2(11)Graphiquement c’est très propre et le jeu a une patte graphique très travaillée.

 Le jeu est bourré de puzzles à résoudre pour avancer, dans la plus pure tradition d’un Soul Reaver par exemple. Il garde bien son ADN de clone de Zelda réussi, ce qui était déjà le cas dans le premier opus. Les énigmes ne sont ni trop dures ni trop simples, bien qu’un peu prévisibles pour un gamer habitué au genre, mais globalement on avance sans frustration et les nouveaux gadgets débloqués au fur et à mesure renouvellent les casse-têtes (mention spéciale au gadget des clones et des portails inspirés de Portal).

darksiders2(5)darksiders2(9)darksiders2(13) J’ai souvent lu que le jeu était répétitif sur la longueur, hors ce n’est pas du tout le cas. On nous présente sans cesse de nouvelles mécaniques de jeu, même jusqu’à la toute fin du jeu avec les portails.

 Pour les moins patients, il est possible de se faire aider par le corbeau de Death afin d’avoir des indices sur la direction où aller. Ce n’est pas conseillé mais ça ne dévoile pas la solution non plus donc c’est acceptable.

darksiders2(3)Une grosse partie des donjons consiste à trouver comment franchir des obstacles. Une composante qui rappele fortement Prince of Persia.

 Pas mal de quêtes annexes à faire qui se débloquent au fur et à mesure des acquisitions de gadgets comme dans un bon vieux Metroid. Même si je n’ai pas tout fait, j’ai retrouvé le plaisir de fouiller et trouver toute une zone cachée inattendue.
 Une durée de vie très honnête, j’ai mis 18 heures à en venir à bout avec quelques quêtes annexes. Pour les habituels fanas du 100%, il faudra s’accrocher car le jeu regorge de secrets.
 Le plaisir de pouvoir se déplacer en un instant presque partout où on est déjà passé. Très pratique pour les quêtes annexes ou refaire le plein de potions avant un boss.

 

Mes déceptions 
 Pas franchement optimisé sur PC. Il parait que c’était du foutage de gueule à sa sortie et que ça a été patché depuis mais ça reste très sommaire au niveau des options graphiques. D’ailleurs j’ai constaté quelques saccades inexplicables, et si vous n’activez pas la synchro verticale les mouvements de caméra sont ignobles. Et pour finir, plus on approche de la fin plus il y a des plantages du jeu sans aucune raison et de façon aléatoire. Ca ne m’était plus arrivé sur un jeu PC depuis des années…
 Malgré que c’est un jeu globalement dynamique, le héros Death m’a donné une forte impression de lourdeur dans certaines animations. Les sauts ne sont pas toujours précis et les passages à la Prince of Persia sont parfois un peu patauds. De plus, j’ai trouvé la vitesse de déplacement trop lente.
 De même, l’interface est parfois mal fichue. Je pense surtout aux gadgets secondaires à équiper, peut-être que je n’ai pas compris le principe mais devoir à chaque fois ouvrir la roulette des gadgets et sélectionner l’un d’entre eux pour en changer est assez lent et coupe l’action.
 Le jeu parvient à donner l’illusion d’être libre d’où on veut aller mais en fait on est très limités et les donjons sont très linéaires. Ceci dit tant que c’est bien fait, moi ça me va, mais on ne peut pas parler d’open world, surtout qu’il y a 4 grandes zones bien séparées qui cassent un peu le sentiment d’un monde cohérent.

darksiders2(2)On a constamment l’impression d’être dans un monde immense. Il est grand, certes, mais on n’est vraiment pas libre de nos déplacements.

 Le jeu nous fait une comparaison des stats des objets équipés contre celles des objets droppés, mais il ne montre pas les stats originales et en oublie pas mal, donc on est toujours obligés de retourner dans le menu et regarder ça manuellement, ce qui est peu pratique à la cadence où on drop.
 Je n »ai pas aimé le système de lock des ennemis en plein combat, la touche étant mal placée et devant rester enfoncée, tandis que changer de cible est très brouillon. Je jouais sans la plupart du temps mais ça rend les esquives moins efficaces.
 Un scénario qui consiste à faire le larbin et constamment rassembler des objets pour avancer vers la suite qui demandera aussi d’avoir des objets, ect… C’est typiquement du Zelda mais ce principe commence à devenir lassant, et l’histoire n’est pas très intéressante, voir même décevante comparée à Darksiders 1.

darksiders2(1)Les dialogues étoffent légèrement le background de l’univers Darksiders mais franchement niveau suspens et intrigue ça ne vole pas haut sans être mauvais. Meh.

 Toute la partie du jeu sur Terre qui consiste à un shooter TPS amusant au début mais qui tire trop en longueur.

darksiders2(12)Ce passage dure pas mal de temps. Le concept propose un concept différent pour varier le gameplay mais j’ai été rapidement ennuyé vers la fin du niveau.

 

Conclusion
Je m’attendais à un jeu correct, et à la place j’ai eu un très bon jeu. Une fois de plus je constate que les critiques ne mettent pas assez en valeur un jeu de cette trempe car j’avais été vachement refroidi par celles-ci à sa sortie et ça a repoussé mon achat alors qu’il méritait d’être acheté en day one… Je suppose que ça explique en partie ses mauvaises ventes… J’ai pris un pied d’enfer à progresser dans l’aventure, que ce soit pour les combats jouissifs ou les énigmes très ingénieuses. Mon seul regret est vraiment le scénario sans aucune implication et qui donne l’impression d’avoir joué un prologue d’une quête épique. Au final le jeu se résume à en apprendre un peu plus sur Death mais ne fait pas progresser l’intrigue laissée en plan à la fin de Darksiders 1. Hélas, vu ce qui est arrivé à cette série depuis la mort de l’éditeur THQ il est peu probable de voir une vraie suite. Dommage car j’aurais bien voulu incarner les deux autres cavaliers, voir les 4 à la fois, dans leur quête de vengeance. C’est vraiment triste de finir comme ça… mais il faut garder espoir…

 

 

Source des screenshots : Réalisés moi-même sur mon PC

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s