Watch_Dogs, victime de son marketing

watch_dogs(titre)

Et voilà que j’ai enfin bouclé le jeu le plus médiatique de l’année. J’aurai tout entendu sur ce titre lors de sa sortie avec du bon mais surtout du très mauvais : « AAA dégoulinant de mauvais goût », « recette à blockbuster insipide et chiant à jouer », « clichés à ne plus savoir qu’en faire », voilà ce qui ressortais des critiques les plus virulentes, lesquelles ont refroidi mon enthousiasme à l’époque. Mais je voulais tout de même en avoir le cœur net et c’est après une belle promo que je me suis lancé pour découvrir qu’une fois de plus les rageux ouvrent leur gueule pour pas grand-chose.

_

M’enfin bon une chose est sûre c’est qu’on a tellement entendu parler de ce jeu à travers toute sa campagne marketing et l’avalanche de tests / streamings que je ne vais pas vous ennuyer à réexpliquer son concept. On peut d’ailleurs le résumer facilement : c’est un GTA-Like avec tous les mécanismes qu’on connaît, mais avec un ajout de gameplay de taille : le piratage qui permet grosso-modo d’interagir sur l’environnement d’une simple touche pour avoir des possibilités offensives (exploser des conduits, créer un blackout, ect…) ou défensives (ouvrir/fermer des barrières, dérégler les communications ennemis, contrôler des caméras, ect…). Le tout s’exécutant avec une simplicité enfantine. Autant le dire tout de suite : sans cette originalité inédite Watch_Dogs aurait été un sous-GTA, mais c’est loin d’être le cas.

WATCH_DOGS™_20141201144939Un exemple d’interaction via le hack : activer la machine pour attirer le garde et faire sauter le système juste à côté pour le mettre KO.

_

De l’action pas si bas du front que ça

Car oui, le piratage est le cœur du jeu et est admirablement bien exploité au travers des missions annexes ou principales. Il rend ainsi les scènes d’action plus stratégiques que le TPS standard (faire exploser un élément pile quand les ennemis passent à côté est toujours sympathique), et l’infiltration plus jouissive (rien de tel que de distraire les gardes pour passer dans leur dos). D’ailleurs le jeu fait tout pour que le joueur soit incité au maximum d’utiliser ce système car le héros, Aiden Pierce, n’est ni agile (absolument rien à voir avec Assassin’s Creed), ni résistant aux dégâts, ce qui crée une certaine difficulté obligeant à ne pas foncer dans le tas comme on le ferait dans un GTA. Mention spéciale aux courses poursuites qui, pour une fois, sont vraiment fun pour ce type de jeu, à nouveau grâce au piratage : pouvoir dérégler les feux de signalisation ou lever des barrières pour semer ses poursuivants est absolument génial. On ne se contente absolument pas de foncer sans réfléchir et attendre que ça passe, non, il faut plutôt improviser constamment pour piéger les adversaires quitte à utiliser le Bullet Time (qui se recharge très lentement) pour effectuer les actions plus posément. Watch_Dogs est donc beaucoup moins bête qu’il n’y paraît, du moins sur cet aspect…

WATCH_DOGS™_20141105205641La difficulté est au rendez-vous, observez attentivement chaque lieu avant de tenter la moindre agression.

WATCH_DOGS™_20141201151425Même s’il en reprend le système de couverture, Watch_Dogs n’est clairement pas Gears of War : il faut calculer ses tirs méticuleusement car quelques balles suffisent à être mis au tapis.

WATCH_DOGS™_20141025115044De très nombreuses missions imposeront de trouver les sources de verrouillage de panneaux électriques pour pouvoir progresser. Il suffit de suivre le câblage mais parfois ils sont très bien cachés. 

WATCH_DOGS™_20141129143633Les puzzle de hack se font de plus en plus complexes mais une fois qu’on a bien assimilé la logique tout devient très simple.

_

Un scénario taillé pour l’action

Il est vrai qu’au-delà de cette trouvaille Watch_Dogs est un jeu formatté « grand public », on ne va pas se mentir. L’histoire se complaît dans pas mal de clichés que je commence à tout doucement ne plus pouvoir supporter. Entre trahisons qu’on voit venir une heure à l’avance, relation à l’eau de rose avec la petite hackeuse rebelle, perte de son humanité en tuant des gens, blablabla… Oui Watch_Dogs ne propose pas le scénario du siècle. Pourtant là encore il ne mérite pas la rage qu’il a subi dans les critiques. C’est un jeu d’action et il faut le prendre en tant que tel : si on en attend pas plus alors on a droit à un scénario rythmé qui fait le job pour justifier les situations. Certes j’aurais aimé plus profond mais de là à dire que c’est « nul à chier » il ne faut pas exagérer. Il faut plutôt regarder le propos du jeu, à savoir le danger de nos données virtuelles sur la vie privée, lequel n’est pas du tout abordé dans l’histoire mais plutôt bien dans les quêtes annexes du jeu, avec notamment les messages des hackers Dedsec qui critiquent ouvertement l’étroitesse d’esprit des gens qui se soumettent à un système sans se poser de question. Une belle critique de notre société de plus en plus connectée et de toutes les dérives possibles, mais pour s’en rendre compte il faut gratter la surface d’une histoire banale. Quant au héros Aiden Pearce, outre sa voix absolument agaçante qui tente de mimiquer The Dark Knight pour se donner un genre, il n’est effectivement pas un personnage très intéressant mais pas de quoi dire qu’il n’a pas de charisme. C’est en effet un cliché ambulant mais il colle finalement bien à l’histoire et a une certaine classe, je n’en demande pas plus dans un jeu d’action. Dans tous les cas on ne peut pas retirer au jeu de proposer beaucoup d’humour dès qu’on s’éloigne de la trame principale, ne serait-ce que pour les descriptions des citoyens ou des vidéos et situations embarrassantes qu’on peut observer via le hacking.

WATCH_DOGS™_20141025125953La romance entre ces deux-là crève les yeux dès leur première rencontre. Y a-t-il moyen de pondre quelque chose de plus original ?

WATCH_DOGS™_20141126234111

WATCH_DOGS™_20141124224243Le scénario est convenu mais réserve quelques temps forts, dont un qui m’a personnellement beaucoup marqué : « l’enchère ».

WATCH_DOGS™_20141129133046Aiden n’a peut-être pas de charisme mais il a la classe, laissons-lui au moins ça.

WATCH_DOGS™_20141104222636Les développeurs ont dû s’éclater à rédiger toutes les descriptions.

WATCH_DOGS™_20141114210558De même avec les scènes privées dont certaines sont de vives critiques.

_

Chicago plus vraie que nature

Mais en contrepartie de tout ça, on peut dire que l’animation du Chicago du jeu est une franche réussite. On a vraiment le sentiment de se balader dans un environnement cohérent et surtout vivant grâce à tous les citoyens qui donnent l’illusion d’avoir leur petite vie, notamment grâce au hacking qui permet de voir quelques informations importantes sur chacun d’entre eux, voire même de pirater leurs communications pour assister à des dialogues insolites. Qu’on soit bien clair, à part pour quelques objectifs secondaires sur lesquels je vais revenir plus bas, ces informations ne servent à rien mais contribuent à donner de la crédibilité à cette ville, sentiment que je n’ai jamais vraiment retrouvé dans un GTA, aussi travaillés soient ces jeux dans leurs événements aléatoires. D’ailleurs il faut surtout saluer le travail remarquable effectué sur la modélisation de la ville qui regorge de détails et semble très fidèle à la réalité. 

WATCH_DOGS™_20141125230000

WATCH_DOGS™_20141105195735

WATCH_DOGS™_20141105212135La ville de Chicago est resplendissante, je n’y suis jamais allé mais c’est tout comme !

WATCH_DOGS™_20141203160415A part dans les récents GTA, j’ai rarement vu des PNJ au comportement aussi détaillé. Ca reste de la stupide I.A. mais c’est crédible. On est loin d’un InFamous pour ne citer que lui.

WATCH_DOGS™_20141203161150Une partie de la carte s’éloigne de la ville pour privilégier la campagne et son changement de décors.

_

Trompé, mais pas moins impressionné

Aaaah, et il est maintenant temps d’attaquer le gros sujet polémique qui a pas mal plombé le jeu lors de sa sortie. Pour avoir fait le jeu sur PS4 je peux désormais contredire les accusations négatives à l’égard des graphismes du jeu. OUI, le jeu est quand même très joli, même sur consoles. Mais OUI, le jeu n’est pas à la hauteur de ses trailers de 2012. Il n’empêche que le travail fourni par les développeurs reste très appréciable. Il suffit d’admirer la ville de loin ou de se balader en pleine nature pour le réaliser, tandis que la reproduction de la ville est réussie. Certes il y a un aliasing bien présent et ça manque un peu d’effets d’éclairage (donc j’imagine que sur PC c’est corrigé) mais franchement les trolls, dire que c’est « moche » ne prouve qu’une chose : que vous avez besoin de vous faire corriger la vue. En plus, du moins sur PS4, le jeu ne rame quasiment jamais et affiche une jolie fluidité qui me semble être proche du sacro-saint 60 FPS (ou alors ils utilisent une astuce pour donner l’impression que c’est le cas). Alors qu’on cesse les plaisanteries : on est bien sur « New Gen » avec ce jeu. Le débat est clos et on veillera à ne plus jamais croire Ubi Soft sur seule base de ses trailers pour éviter d’être injustement déçus.

WATCH_DOGS™_20141129142918La fameuse mission vue à l’E3 2012 arrive assez tard dans le jeu, probablement pour retarder au maximum la comparaison et constater le downgrade du moteur. Mais même avec cette réduction honnêtement le jeu reste très beau.

WATCH_DOGS™_20141128113201« Meuh non, il é pô bô Watch Dogs ! »

WATCH_DOGS™_20141021200022« Puiske j’vous di k’il é pô bô ce jeu !! »

_

Posez vos congés…

Au moins ce qui est sûr c’est qu’une fois le jeu acheté on a de quoi faire. C’est typique des jeux à monde ouvert et Watch_Dogs n’échappe pas à la règle : il y a un nombre hallucinant d’activités annexes. Que ce soit au niveau de la conduite avec des courses chronométrées, ou à pied avec des infiltrations de gang, il faudra s’accrocher pour en faire le tour. Personnellement j’ai surtout adoré les objectifs secondaires basés sur le hack. Il y a par exemple cette recherche de QR-Code dans le décor en utilisant les caméras publiques, ou ce piratage de lignes internet pour espionner quelques scènes privées. Même le dévoilement de la carte (à la Assassin’s Creed ou Far Cry 3) se fait de manière ludique car il faut remonter un jeu de pistes pour trouver les bons interrupteurs qui donnent accès aux tours CtOS. Il n’y a que les événements aléatoires qui m’ont ennuyés sur le long terme car ils sont extrêmement répétitifs (il s’agit toujours d’empêcher un malfrat d’agresser un innocent) mais c’est obligatoire pour monter ou descendre son karma (ce qui influe sur la « sympathie » des citoyens qui auront plus tendance à vous dénoncer ou non). Cerise sur le gâteau, il y a même des mini-jeux virtuels totalement débiles qui contribuent à l’humour déjà bien présent (comme rebondir sur des fleurs géantes) et qui ont tout un aspect scoring bienvenu. Rien qu’avec ça il y a déjà moyen d’y passer des heures. Mais bref, il est clair que pas mal de ces activités annexes se répètent mais c’est l’une des rares fois où je me suis vraiment amusé à les faire. Et l’air de rien ça a facilement triplé ou quadruplé la durée de vie initiale du jeu. Par contre ils auraient pu éviter l’aspect collectionnite avec les 100 spots check-in bien inutiles…

WATCH_DOGS™_20141104223931De toutes les quêtes annexes, celles où il faut conduire sont les moins amusantes et les plus longues. Dommage.

WATCH_DOGS™_20141203173234Il y a vraiment des tas d’activités (comme ici les parties d’échec), de quoi dépenser des dizaines d’heures de jeu.

WATCH_DOGS™_20140905175626

WATCH_DOGS™_20141021230938Les amateurs de scoring seront aux anges avec les mini-jeux de réalité virtuel et de « trip numérique ». Des tas de classements en ligne vous y attendent.

_

Le respect du joueur

Watch_Dogs sent l’amour du travail bien fait, quoiqu’on en dise. Il y a certes quelques bugs rapportés par les joueurs lors de la sortie du titre mais je n’ai rien constaté au cours de mes dizaines d’heures de jeu. Je regarde plutôt tous les petits détails qui facilitent la vie, comme les options de voyage rapide entre deux planques avec des chargements très courts, ou le marquage au sol du chemin à suivre via le GPS pour ne pas devoir fixer sans cesse le radar, ou encore les fonctionnalités du téléphone pour appeler des véhicules ou écouter de la musique même à pied (bien que pour ça ils auraient pu créer des radios comme GTA afin de trier les genres, et mettre plus de pistes). Mais c’est surtout au niveau des fusillades que j’ai été agréablement surpris car les commandes s’enchaînent facilement (comme la couverture) et les informations des ennemis et actions possibles sont clairement indiquées à l’écran grâce au hack. C’est très dynamique et violent, on est un bon cran au-dessus des GTA qui ont toujours donné une impression de flottement sur cet aspect. En revanche il est vrai que la conduite des véhicules n’est pas excellente mais elle n’est pas catastrophique non plus, du moins pas plus que celle d’un open world classique. Encore une fois je constate la mauvaise foi des critiques injustifiées…

WATCH_DOGS™_20141128105957Jeu « réaliste » oblige, il y a très peu de variantes d’adversaires mais quand vous verrez ceux-ci un conseil : courrez vous mettre à l’abris si c’est encore possible car ils sont meurtriers et ultra résistants.

WATCH_DOGS™_20141203103104Il est possible d’éliminer les ennemis d’une touche en étant à leur contact. De quoi pousser le joueur à s’approcher doucement d’eux.

WATCH_DOGS™_20141203102713Détail amusant au début du jeu mais rapidement agaçant : les civils qui appellent la police lorsque vous commettez une infraction. Il faut alors les poursuivre et leur enlever leur portable.

WATCH_DOGS™_20141203190044Les missions annexes visant à empêcher des crimes se font rapidement et permettent de bien booster la barre de karma si vous visez le statut Justicier.

WATCH_DOGS™_20141203102730On a beaucoup critiqué la conduite des véhicule mais une fois dans un bon bolide ce n’est vraiment pas un problème.

_

Un léger manque de folie

Finalement ce que je reprocherais le plus à Watch_Dogs le manque d’ambition de ses missions principales. Elles sont nombreuses mais certaines donnent une impression de n’être que des tutoriels scénarisés, du moins dans la première moitié du jeu, et surtout simplifiés en vue de faire les quêtes annexes un peu plus complexes. C’est tout de même dommage, en particulier pour les joueurs comme moi qui aiment « nettoyer » les activités annexes avant de continuer l’histoire puisqu’elles sont toutes disponibles (ou presque) dès le début du jeu. Pourtant il y a de bonnes idées comme les missions où il faut guider un personnage au travers de caméra, ou celle où il faut préparer une embuscade avec des bombes collantes. Ces missions principales auraient dû se montrer plus ambitieuses dans leurs objectifs et leur mise en scène, elles ne sont pas ennuyantes pour autant mais elles ne se démarquent pas. Et ce n’est pas le système d’XP permettant de débloquer des améliorations qui le fera car je n’ai pas ressenti un réel progrès en termes de capacités, ça reste du domaine du détail. Au moins le jeu est long, voire très long si on s’attarde sur les activités annexes. J’ai dû y jouer une bonne cinquantaine d’heures en faisant une grosse majorité des quêtes.

WATCH_DOGS™_20141130175151Les missions de guidage de personnages annexes à travers les caméras sont une très bonne idée.

WATCH_DOGS™_20141117193034Tout comme la mission d’infiltration dans la prison, très sympathique. Il en aurait fallu plus des comme ça.

WATCH_DOGS™_20141117192521Un conseil : débloquer les capacités de hack en priorité. Ca vous sera plus qu’utile lors des poursuites, comme les explosions de canalisation qui facilitent vraiment la tâche.

WATCH_DOGS™_20141117225045On peut piloter des voitures, des motos et de petits bateaux. Par contre rien comme engins volants. Dommage.

_

Le hacking de hacker

Je termine en touchant un mot sur les modes online du jeu. Ayant le jeu sur PS4 et refusant pertinemment de payer pour jouer en ligne, je pensais ne pas pouvoir le tester mais à ma grande surprise il ne faut pas bénéficier du PS+ (et donc du Xbox Live j’imagine) pour être connecté avec d’autres joueurs. Ainsi on peut subir une intrusion d’un hacker humain adverse qui va tenter de se camoufler dans la foule et les décors jusqu’à la fin du temps impartis tandis qu’on doit le déloger et le neutraliser pour gagner l’affrontement. Dit comme ça a l’air simple mais en réalité c’est très bien foutu et bien stressant car si la zone de hack est très grande au début du compteur, plus on approche de la fin plus elle se resserre. Ces invasions peuvent arriver à n’importe quel moment de votre partie en solo, et à fréquence variable selon vos actions. Par contre il faut être honnête : après l’avoir fait 5 fois ça n’a plus grand intérêt et j’ai préféré couper la connexion pour ne plus être emmerdé. Pour les amateurs il y a heureusement une bonne poignée d’autres modes en ligne plus classiques (dont des courses) mais là par contre ça crée des sessions spéciales et pour ça il faut l’abonnement PS+ donc je n’ai pas testé mais rien de grave car ce n’est pas pour ça que j’ai acheté le jeu.

WATCH_DOGS™_20141026124155Je ne peux pas vous en dire plus sur les modes online vu que je suis un militant anti-PSN+ mais tout ça me semble être du déjà-vu dans GTA et Read Dead Redemtpion.

Finalement je me suis lancé dans Watch_Dogs un peu à contrecœur et en traînant les pieds, persuadé que ça allait être un daube sur-médiatisée suite aux critiques assassines des joueurs « bien-pensants ». Et contre toute attente j’en ressors avec d’excellents souvenirs. Ce n’est peut-être pas le jeu de l’année mais il mérite qu’on s’y intéresse sans à priori négatifs car c’est honnêtement un très bon jeu. Pour ma part cette expérience me confirme une chose : je n’accorderai désormais plus aucun crédit aux rageux qui descendent un jeu suite à une overdose de buzz, je leur conseillerai plutôt de changer de loisir car on peut ne pas aimer un jeu mais il faut savoir rester objectif et qualifier Watch_Dogs de « daube » ce n’est pas être critique, c’est être un con.

_

Source des screenshots : Réalisés moi-même sur ma PS4

_

_

Mon avis sur le scénario

[SPOILER – Mettez le texte en surbrillance]

Bon ok ça a déjà été vu et revu mais le point que j’ai apprécié dans le scénario est le fait qu’Aiden perd complètement son humanité au fur et à mesure de l’histoire. Ca part du gars classique qui est en quête de vengeance et sa haine le mène à trucider des dizaines de pèlerins sans éprouver la moindre gêne. D’ailleurs j’aime beaucoup comme le petit vieux à la fin du jeu se fout littéralement de sa tronche en riant lorsqu’il apprend qu’Aiden a fait tout ça pour une petite fille morte. Une sorte d’auto-dérision qui souligne l’aspect absurde de sa motivation.

Mais ça vous donne une bonne idée du niveau du scénario : c’est un concentré de clichés de films d’action. Entre le vieux pote qui devient un ennemi en capturant la soeur pour faire chantage sur Aiden, Clara la fille hackeuse un peu mystérieuse qui était une traître mais qui tombe amoureuse du héro et se sacrifie pour le sauver afin de se faire pardonner, le vieux cynique qui tirait toutes les ficelles, l’homme de main rongé par le remord, les hackers justiciers, et même à la toute scène finale sur le phare où le pote mercenaire débarque littéralement de nulle part pour surprendre les deux rivaux et empocher la prime.

SOIT, comme je l’ai dis c’est du cliché. Mais ça se laisse suivre, après tout c’est surtout un jeu d’action. Perso c’est surtout le message sur le danger de notre vie privée sur un réseau connecté et contrôlé que je retiendrai de ce jeu car il le met en scène de manière subtile sans dire « C’EST PAS BIEN !! ». Il expose juste les faits et les conséquences afin que le joueur se fasse sa propre opinion.

En tous cas Watch_Dogs 2 est déjà en préparation au vu de l’annonce de CtOS à la fin du jeu mais franchement je n’en doutais pas.

Publicités

3 réponses à “Watch_Dogs, victime de son marketing

  1. « ce serait-ce que pour les descriptions des citoyens »
    « on est un bon grand au-dessous des GTA »

    deux petites coquilles 😉

    Sinon belle charge véhémente contre le trollage qu’a subit le jeu 😉

    J'aime

    • OMG, quelqu’un qui lit ce que j’écris, ça fait bizarre xD
      Merci pour les fautes, je me force à me relire mais de temps en temps le correcteur modifie les mots au fur et à mesure que j’écris -_-

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s